En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Du rab
Les députés votent une cinquième prolongation de l'Etat d'urgence
Publié le 14 décembre 2016
La prolongation jusqu'au 15 juillet a été adoptée dans la nuit de mardi à mercredi par 288 voix contre 32.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La prolongation jusqu'au 15 juillet a été adoptée dans la nuit de mardi à mercredi par 288 voix contre 32.

C’est reparti pour sept mois de plus. Dans la nuit de mardi à mercredi, les députés ont largement voté une cinquième prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet, après les élections présidentielles et législatives. Alors que la menace terroriste devrait être encore plus prégnante en période électorale, la mesure a été adoptée par 288 voix contre 32, et cinq abstentions. Le Sénat doit désormais valider cette prolongation, jeudi.

A l'Assemblée, la très grande partie de la majorité et de l'opposition ont voté pour. Toutefois, des contestations sont venues du Front de gauche et des écologistes. Quelques députés républicains ont également voté contre, à l’instar de Pierre Lellouche, pour lequel "l'état d'urgence n'a pas permis d'empêcher des attentats". Quelques tensions sont également apparues durant la soirée, à propos de la durée des assignations à résidence.

Bruno Le Roux, tout récent ministre de l’Intérieur, a estimé que "pèse aujourd'hui sur la France un risque terroriste d'un niveau extrêmement élevé", rappelant que les services français ont déjoué "pas moins de 13 attentats, impliquant une trentaine d'individus".

Avec cette prolongation, la France en sera à 20 mois d’état d'urgence ininterrompue. Ce délai constituera la plus longue période depuis la création de ce régime d'exception pendant la guerre d'Algérie.

>>>> A LIRE AUSSI : Pourquoi la prolongation de l’état d’urgence ne sert plus à rien d’autre qu’à de la com’ politique

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
07.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen Ordinaire
- 15/12/2016 - 22:29
Big Brother
is Watching you....
Nous prépare t'il un mauvais coup ?
langue de pivert
- 14/12/2016 - 18:39
L'urgence c'est dans 5 mois ☺
Une loi d'exception ciblant la seule mouvance mahométane de la cinquième colonne suffirait ! L'exécutif s'attribue "d'avoir déjoué 13 attentats", mais ce succès est dû au travail des forces de l'ordre pas à l'exécutif et son "état d'urgence" ! L'exécutif s'est-il attribué les attentats non déjoué ? S'attribuera-t-ils les prochains ?
J'accuse
- 14/12/2016 - 11:09
Après eux, le déluge
L'état d'urgence jusqu'à la fin de leurs mandats actuels, prolongé après le 14 juillet (on sait pourquoi), comme si les menaces allaient cesser juste après. Au lieu de mettre en place des outils policiers et judiciaires efficaces dans la durée, ils font de l'affichage politicien avec une situation d'exception qui a démontré ses insuffisances. Cazeneuve a non seulement survécu à la tragédie niçoise pour laquelle il porte une lourde responsabilité, mais en plus il a été promu: tout est dit.