En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Coup de gueule

Christian Estrosi se rebiffe contre la SNCF et prépare l'ouverture à la concurrence

Publié le 06 octobre 2016
Le président de la région PACA a dénoncé "un service intolérable" et "de mauvaise qualité".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la région PACA a dénoncé "un service intolérable" et "de mauvaise qualité".

La région Provence-Alpes-Côte D’Azur fera-t-elle des infidélités à la SNCF ? C’est en tout cas la menace proféré mercredi 5 octobre par Christian Estrosi dans une déclaration tonitruante où il a estimé que la SNCF fournissait "un service de mauvaise qualité pour 300 millions d'euros par an", ce qui était "intolérable".

Christian Estrosi condamne notamment un devis de 291 millions d'euros établi par la SNCF que la région rejette, estimant qu'il y a "36 millions de trop" au vu des "86 trains en grève, annulés ou en panne de conducteur" depuis janvier

"Je romps toute négociation avec la SNCF pour la reconduction d’une convention qui avait été signée il y a dix ans et qui voyait son terme arriver en décembre prochain", a-t-il lancé lors d’une conférence de presse. "J’engage l’accélération de l’ouverture à la concurrence dès 2019", et "même avant si l’Etat le permet".

Le président de la région a expliqué qu’il s’agissait d’une "première en France" et qu’il voulait faire de PACA une "région pilote" en la matière. ll a évoqué une collaboration possible avec la société italienne Thello, qui opère déjà des trains entre la France et l'Italie en concurrençant la SNCF. "Le train n'est pas toujours le plus adapté, des offres alternatives sont à l'étude", a ajouté le premier adjoint au maire de Nice, évoquant notamment les "cars régionaux" et les "bus à haut niveau de service".
 

Vu sur : Lu sur LCI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

07.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/10/2016 - 01:15
Lamentable SNCF dirigée par les syndicalistes
CGT et SUD-rail, qui poursuivent avec elle le même but qu'avec la construction navale et les compagnies de transport maritime: l'auto-destruction! Le socialiste Guillaume Pepy est complice de ce syicide. Christian Estrosi est bien trop faible pour s'attaquer à cette machine gigantesque. Ses solutions trouvées de faire appel à des societes de cats ou à Thello ne sont pas compatibles avec les intérêts français. Pendant trente ans les gouvernements UMPS (auxquels a participé Estrosi) ont mis au pouvoir de la S'CF des syndicats d'ultra-gauche. Seul le Front National saura rendre ce pouvoir au peuple de France.
sphynx17
- 06/10/2016 - 17:18
La SNCF,
est un état, lourdement déficitaire, dans l’Etat. On y est salarié de pères en fils, voire su 3 ou 4 générations ; la gamelle des avantages sociaux y est bonne et généreuse, ainsi que l’âge de la retraite. On la défend donc avec becs et ongles, que sont les cartes de la CGT et du PC. Ce qui était compréhensible en 1950, l’est beaucoup moins 65 ans plus tard. Les cheminots actuels ne sont pas maquisards et ne sont plus exposés à des tâches manuelles lourdes ou dangereuses, vu la mécanisation. Confronter cet univers clos, à la concurrence est sain dans l’intérêt des usagers qui paient trop cher en renflouements et en billets.
zouk
- 06/10/2016 - 16:19
...CGT toute puissante à la
...CGT toute puissante à la SBCF, et particulièrement en PACA; dirigée par des fous encore plus irresponsables que Ph. Martinez