En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 39 min 25 sec
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 heure 54 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 6 heures 19 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 8 heures 29 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 11 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 14 heures 12 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 15 heures 5 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 heure 13 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 7 heures 47 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 10 heures 35 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 12 heures 4 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 15 heures 23 min
Touché coulé

SeaFrance: les syndicats refusent le projet de reprise de la SNCF

Publié le 23 janvier 2012
Les procédures de licenciement vont être lancées.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les procédures de licenciement vont être lancées.

Les élus du CE de la compagnie de ferries SeaFrance ont voté aujourd'hui, lundi 23 janvier, contre le plan social proposé par la SNCF, maison-mère de la compagnie, ce qui va déclencher les procédures de licenciement. "Le mandataire judiciaire a obtenu un vote du CE sur le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), ce qui va permettre l'envoi aujourd'hui même des lettres de licenciement", explique une source proche du dossier, sur Le Figaro.fr.

Il y a eu un "vote contre à l'unanimité des élus, huit voix contre, parce que les engagements du gouvernement et de la SNCF n'ont pas été respectés. Nous, ce qu'on souhaite, c'est que le PSE soit renégocié et discuté correctement", a déclaré à l'AFP Eric Vercoutre, secrétaire général du comité d'entreprise et leader de la CFDT Maritime Nord.

Un minimum de 300 lettres de licenciement seront adressées aujourd'hui aux salariés SeaFrance qui n'ont pas manifesté leur volonté d'être reclassés au sein de la SNCF, maison mère de la compagnie de ferries liquidée, a indiqué une source proche du dossier. Sur les 872 salariés que comptait SeaFrance au moment de sa liquidation, le 9 janvier, environ 200 ont manifesté leur intérêt pour les postes proposés par la compagnie ferroviaire, selon la même source.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lovemetender
- 29/01/2012 - 10:32
tout le monde savait
Mon pére a commencé sa carriére sur les ferries en 1970 , il y avait déja des vols, c'est toujours pareil , 40 ans aprés IJe nesais pas si tout le monde en a bien profité, mais maintenant à leur tour d 'aller à poleemploi et comme dit si bien indigéne indigné j'éspére qu ils tomberont sur un Kader ou un Ahmed.
Le fait de cotoyer "un arabe" les rendra peut etre moins indifférents au sort qui est résérver aux migrants de Calais
Indigène Indigné
- 24/01/2012 - 13:50
Quand les profiteurs veulent profiter
C'est dingue non, ils auraient pu intégrer l'élite des entreprises étatiques françaises mais non, ils restent sur leur positions.
Pas de reprise par un candidat étranger, pas de reprise par eux-mêmes (pas question de toucher à leurs indemnités), pas d'aide du gouvernement
surtout celui de sarkozy, pas de reclassement à la sncf (ils pourraient plus magouiller comme ils le faisaient).
Aller, tous au pôle emploi, avec leur prime de licenciement. Et pourquoi qu'ils pourraient pas profiter un peu aussi de cette générosité.
D'autant qu'ils auront l'impression de se rapprocher de la population immigrée. Ils en seront la preuve vivante.
Ils pourront dire : "je ne suis pas raciste moi, au pôle emploi mon conseiller s'appelle kader, ou ahmed"
Et de continuer de s'indigner, avec les indignateurs professionnels de la main-mise de la finance sur le monde, des fluctuations du prix du pétrole à la pompe, des avantages fiscaux de béttancourt par sarkozy ou de la montée de l'idéologie d'extrème droite dans les syndicats français.
flogo
- 23/01/2012 - 20:08
J'ai fait un rêve...
Que quelqu'un avait fait le coût pour la France de toutes les grèves depuis 1945...
Je connais le résultat :
La France n'aurait aucune dette aujourd'hui ...!