À Propos

Pierre-André Taguieff est philosophe, politologue et historien des idées. Il est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Il est l'auteur de Les Fins de l’antiracisme (Michalon, 1995), La Couleur et le sang. Doctrines racistes à la française (Mille et une nuits, 2002) et Israël et la question juive (Les provinciales, juin 2011). Il a aussi publié sous sa direction, en 2013, le Dictionnaire historique et critique du racisme, aux Presses universitaires de France. 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Entretien

Pierre-André Taguieff : “L’objectif pour les militants islamophiles, à gauche et à l’extrême gauche, est de dédouaner l’islam du terrorisme djihadiste”

Dans son dernier livre, "L'islamisme et nous. Penser l'ennemi imprévu", Pierre-André Taguieff analyse, dans tous ses aspects, la force de séduction des nouveaux fanatiques que sont les djihadistes.
05/05/2017 - 12h19
114
Populistes

Du Brexit à la présidentielle française en passant par l’élection américaine, la vengeance des peuples contre leurs élites sera-t-elle un plat qui se mange froid… ou très chaud ?

L'essor des discours hostiles aux élites et au système rencontre un écho particulier chez les populations occidentales : que ce soit aux Etats-Unis avec Donald Trump ou en France avec Marine Le Pen, voire aussi chez les partisans d'un Brexit.
17/06/2016 - 12h41
021
Polémique Morano

Les dangers d’un débat mal posé : face au racisme, à quoi sert le savoir ? Une brève mise au point

En affirmant dans l'émission "On n'est pas couché sur France 2" le 26 septembre que la France était un pays "de race blanche", Nadine Morano a enflammé les débats.
02/10/2015 - 15h08
021
Bonnes feuilles

La démocratie, cette chimère

Derrière la montée des mouvements et des partis "néo-populistes" en Europe, on assiste à une réinvention imprévue des nationalismes, alors qu’on les croyait définitivement affaiblis ou marginalisés par la mondialisation et l’intégration européenne. Extraits de "La revanche du nationalisme", de Pierre-André Taguieff aux éditions PUF (2/2)
22/03/2015 - 10h05
01
Bonnes feuilles

Comment le populisme est devenu une marque

Derrière la montée des mouvements et des partis "néo-populistes" en Europe, on assiste à une réinvention imprévue des nationalismes, alors qu’on les croyait définitivement affaiblis ou marginalisés par la mondialisation et l’intégration européenne. (1/2)
21/03/2015 - 10h04
00
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours