À Propos

Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Glurps
Misophonie : si vous faites partie de ceux qui ne supportent pas les bruits de mastication, de respiration ou autres sons du quotidien, la science comprend désormais pourquoi
Une étude menée par des chercheurs de l'université de Newcastle s'est intéressée à ce que l'on appelle communément la "misophonie", soit l'énervement que produirait chez des individus certains sons (dont les bruits de mastication par exemple).
19/02/2018 - 07h31
52
Chacun son heure
Rythmes circadiens : ce que les recherches couronnées par le Prix Nobel de médecine changent à la compréhension profonde de notre quotidien
Les travaux sur le rythme circadien réalisés par des chercheurs américains ont été récompensés par le Prix Nobel de Médecine. Le rythme circadien est vital pour notre santé.
08/10/2017 - 10h48
00
Poisson rouge
Alerte à la panne d’intelligence ? Notre durée d’attention moyenne est en chute libre depuis l’an 2000 : que se passe-t-il ?
Selon une étude de Microsoft, la capacité de concentration de l'Homme moyen a chuté de manière considérable. De 12 secondes en 2000, la capacité d'attention avant d'être distrait s'est réduite à seulement huit secondes.
03/01/2017 - 06h42
03
Principe de précaution
Que penser de la nouvelle étude sur un lien entre téléphone portable et cancer (et quelques précautions faciles à prendre quoiqu'il en soit) ?
Une nouvelle étude américaine, menée par le docteur Ronald Melnick du National Institutes of Health (Etats-Unis) mets en avant le lien potentiel entre téléphone mobile et tumeur cérébrale. En dépit d'un accent un peu alarmiste, il est important de respecter le principe de précaution, face à des phénomènes dont on comprend encore mal les implications.
30/05/2016 - 06h53
00
Bouh !
Neuro-thrillers : pourquoi les films d'horreur font de plus en plus peur
Grâce aux avancées de la recherche en neurologie, les films d'horreur sont beaucoup plus effrayants qu'ils ne l'étaient dans le passé.
05/03/2016 - 12h18
01
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours