À Propos

Myriam Benraad est politologue, docteure de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po, 2011) et enseignante en science politique. Parallèlement, elle est conseillère technique auprès de l'Union européenne (Politique de voisinage) et auprès de plusieurs organisations internationales (Moyen-Orient / Amérique latine). Elle est l'auteure, entre autres publications, de L'Irak par-delà toutes les guerres. Idées reçues sur un Etat en transition et Jihad : des origines religieuses à l'idéologie. Idées reçues sur une notion controversée (Le Cavalier Bleu, 2018).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Communication
L’outil méconnu de recrutement de l’Etat islamique : les langues régionales
Lorsque l'EI a revendiqué la responsabilité des attentats coordonnés au Sri Lanka qui ont tué 253 personnes le 21 avril, il l'a fait, comme on pouvait s'y attendre, en arabe et en anglais. Mais il a également publié des déclarations dans d'autres langues, parlées dans quelques régions d'Asie du Sud seulement, dont le tamoul.
08/05/2019 - 11h49
81
Bonnes feuilles
L’État islamique, un mythe qui relève en large part d’une tradition inventée
Myriam Benraad s’attaque aux oppositions phares qui structurent tout le discours de l’État islamique. À travers des revues, magazines, stations de radio, agences de presse, et en s’appuyant sur les outils digitaux, le mouvement jihadiste diffuse en plusieurs langues un discours de propagande abondant et sophistiqué. Une représentation du monde qui traduit moins un « choc des civilisations » qu’une crise radicale de la modernité (extrait de "L'État islamique pris aux mots" de Myriam Benraad, publié aux Editions Armand Colin 2/2).
21/05/2017 - 12h09
00
Bonnes feuilles
L’humiliation, véritable réservoir de frustration, de ressentiment et de colère propices à toutes sortes de violence
Myriam Benraad s’attaque aux oppositions phares qui structurent tout le discours de l’État islamique. À travers des revues, magazines, stations de radio, agences de presse, et en s’appuyant sur les outils digitaux, le mouvement jihadiste diffuse en plusieurs langues un discours de propagande abondant et sophistiqué. Une représentation du monde qui traduit moins un « choc des civilisations » qu’une crise radicale de la modernité (extrait de "L'État islamique pris aux mots" de Myriam Benraad, publié aux Editions Armand Colin 1/2).
20/05/2017 - 11h35
00
Mal du pays
Déçus de l'Europe : des milliers de réfugiés rentrent chez eux en Irak
Alors qu'un million de réfugiés irakiens et syriens poussés hors de chez eux par la guerre ont atteint l'Europe au cours de l'année 2015, certains réalisent après coup que leur vie n'est pas foncièrement meilleure. Nombreux d'entre eux prennent alors le chemin du retour.
07/02/2016 - 09h49
012
Ciao Irak, bye bye Syrie
1916-2016 : la carte du Moyen-Orient dessinée par les accords Sykes-Picot est morte et enterrée
En investissant ses forces dans une expansion territoriale, l'Etat islamique bouscule les frontières tracées par la France et le Royaume-Uni un siècle plus tôt. A terme, trois nouveaux ensembles pourraient bien se dessiner selon des lignes confessionnelles : un "Sunnistan", un "Kurdistan", et des "Chiistan".
11/06/2015 - 15h02
01
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours