À Propos

Fabrice Balanche est Visiting Fellow au Washington Institute et ancien directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient à la Maison de l’Orient.

Agrégé et docteur en géographie, il fait un premier séjour au Moyen-Orient en 1990. Depuis il a vécu une dizaine d’années entre la Syrie et le Liban, terrains privilégiés de ses recherches en géographie politique. Il a publié en 2006 un ouvrage sur la Syrie contemporaine, La région alaouite et le pouvoir syriendans lequel il analyse le clientélisme politique qui structure le régime baathiste. Son dernier ouvrage, Atlas du Proche-Orient arabeprésente les traits communs et la diversité du Proche-Orient arabe (Syrie, Liban, Jordanie et Palestine) contemporain.

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Partition
Le président que le Liban n’attendait plus : le dessous ultra-géopolitique de la très probable élection de Michel Aoun
En annonçant finalement son soutien à son rival politique, Saad Hariri assure pratiquement l'élection de l'ancien général Michel Aoun. Cette élection, dont plus personne ne doute du résultat, témoigne une nouvelle fois de la partition du Liban entre les sphères d'influence iranienne et arabe.
22/10/2016 - 16h17
04
Le début de la fin
Mort d’Abu Muhammad al-Adnani : le dernier signe d’une tendance de fond pas franchement rassurante pour l’Etat Islamique
Mort de son "ministre des attentats", pertes territoriales en Syrie et en Irak, combattants moins enclins à suivre les ordres d'Abu Bakr al-Baghdadi... Si l'État Islamique est encore loin de disparaître, la situation se complique malgré tout pour le califat auto-proclamé.
02/09/2016 - 11h26
03
Vouloir n'est pas pouvoir
La France est-elle encore capable d'aider le Liban ?
L'ancien Premier ministre souhaite parvenir à débloquer la crise politique qui traverse le pays du cèdre... Une mission qui paraît bien difficile, alors que le parlement national attend l'issue de la guerre en Syrie pour désigner un Président pro-iranien, ou pro-saoudien.
10/07/2016 - 10h27
03
Crise migratoire
10 000 enfants migrants considérés comme disparus par Interpol : quand l'Europe ignore superbement le problème des mafias dans les bras desquelles elle a jeté des centaines de milliers de réfugiés
La disparition annoncée par Interpol de 10 000 migrants mineurs depuis le début de la crise est un signe de plus que des réseaux criminels tirent parti du pourrissement de la situation. Et cela ne risque pas de s'arranger.
03/02/2016 - 12h21
03
Et plus d'un million
Pourquoi le flux de migrants en provenance de Syrie va inéluctablement et fortement s’accentuer ces prochains mois
Le bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a enregistré 4.2 millions de Syriens arrivés en Europe jusqu'à présent, mais ce chiffre sous-estime le nombre réel de réfugiés d'au moins 20%.
14/12/2015 - 21h23
04
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours