À Propos

Brendan O'Neill est rédacteur en chef du magazine Spiked, et chroniqueur pour Big Issue et The Australian.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le jour d'après

Après Paris : assez d’apaisement culturel, assez de culture de l’excuse, ce dont nous avons besoin, c’est de raviver l’esprit des Lumières

Quelques heures à peine après les attaques de Paris, la rhétorique de l'excuse était déjà sur certaines lèvres.
20/11/2015 - 15h03
0 7
Leçons d'outre-Manche #2

David Cameron sanctionné sur l’immigration malgré le quasi retour britannique au plein emploi

Le Royaume-Uni enregistre de très bons chiffres au plan économique, ce qui n'empêche pas les Britanniques de se montrer très préoccupés par la question de l'immigration. Preuve que la morosité économique ne suffit pas à expliquer ce phénomène de méfiance, présent partout en Europe.
01/05/2015 - 16h26
0 16
Yeux grands ouverts

Scandale au Royaume-Uni : quand l’anti-racisme mène à fermer les yeux sur d’infâmes abus sexuels à Rotherham

1.400 mineures blanches ont été abusés sexuellement pendant des années dans une ville de Grande-Bretagne par des hommes d'origine pakistanaise. Les autorités ont préféré fermer les yeux par peur d'être taxées de racisme.
08/02/2015 - 14h49
0 19
Mauvais choix

Liberté d'expression : pourquoi on ne gagnera jamais la bataille contre les préjugés racistes et antisémites en les censurant

Manuel Valls a trouvé un écho dans le monde entier en dénonçant le nombre croissant d'actes antisémites en France, et à juste titre. Mais il se fourvoie lorsqu'il appelle à réprimer plus sévèrement les discours antisémites et négationnistes.
25/01/2015 - 13h48
0 3
Mépris institutionnalisé

"C’est dur d’être élu par des cons" : quand la dénonciation obsessionnelle de l’islamophobie cache surtout un incroyable mépris pour le peuple en général et les musulmans en particulier

"C'est dur d'être aimé par des cons", titrait Charlie Hebdo en 2006. Au vu de ses dernières déclarations sur sa crainte de voir monter l'islamophobie en France, il n'est pas exclu que François Hollande pense la même chose de ses électeurs.
01/03/2015 - 19h25
0 50
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours