En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

07.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 1 heure 13 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 2 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 2 heures 39 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 6 heures 6 min
décryptage > International
Fin des haricots occidentaux

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

il y a 6 heures 37 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
L'eau des égouts a été déversée par erreur sur une plage d'Acapulco
il y a 19 heures 40 min
light > Media
Validation de l’offre de reprise
Soulagement pour Presstalis qui va devenir France Messagerie
il y a 21 heures 1 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 2 heures 50 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La sortie de crise dépend essentiellement des comportements individuels des populations

il y a 6 heures 22 min
pépites > France
Candidature
Défenseur des droits : l'Elysée envisage de remplacer Jacques Toubon par Claire Hédon
il y a 18 heures 59 min
Représailles
L’Inde décide d’interdire 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat, pour raisons de "sécurité"
il y a 20 heures 26 min
pépites > Politique
Fin de la langue de bois
Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel
il y a 21 heures 28 min
© Reuters
Ouvriers roumains installant le drapeau national de la Roumanie.
© Reuters
Ouvriers roumains installant le drapeau national de la Roumanie.
Le bonheur des uns...

Ouverture du marché européen du travail à la Roumanie et la Bulgarie : quel impact pour les réseaux criminels de l'Est ?

Publié le 03 janvier 2014
En ouvrant intégralement le marché du travail européen à la Roumanie et la Bulgarie, Bruxelles risque implicitement de faciliter la tâche de certains réseaux criminels trans-nationaux qui prospèrent grâce aux mobilités territoriales.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En ouvrant intégralement le marché du travail européen à la Roumanie et la Bulgarie, Bruxelles risque implicitement de faciliter la tâche de certains réseaux criminels trans-nationaux qui prospèrent grâce aux mobilités territoriales.

Atlantico : Depuis le 1er janvier 2014, le marché européen du travail est entièrement ouvert à la Roumanie et la Bulgarie alors que ces deux pays étaient naguère soumis à des restrictions imposées par chaque pays membre. N'y a-t-il pas un risque de voir les réseaux criminels d'Europe orientale en profiter ?

Xavier Raufer : Il y a dans toute cette affaire beaucoup de confusion - intéressée ou due à l'ignorance. Les Balkans en général, notamment la Roumanie et la Bulgarie, ont connu depuis le XIXe siècle d'intenses brassages de population, souvent de sanglants nettoyages ethniques, et ce que signifie en fait "Roumain" ou "Bulgare" est tout sauf clair. Pour aller à l'essentiel, ces pays comprennent des populations indigènes et de multiples minorités, dont deux importantes :

- la population turcophone, laissée sur place lors de l'effondrement de l'Empire ottoman,

- des nomades arrivés au fil des siècles en Europe du sud-est depuis l'Inde, tournant depuis lors dans ce cul-de-sac, faute de pouvoir longtemps gagner l'Europe occidentale, du fait de frontières alors efficaces.

Ajoutons à cette difficulté d'origine une corruption plutôt massive dans toute la région : vous voyez que répondre à votre question n'est pas simple.

Prenons le cas de la Roumanie. En provient d'une part l'émigration roumaine/indigène, c'est-à-dire d'ouvriers ou d'étudiants cherchant un job en Europe de l'ouest ; mais aussi celle de Roumains/roms désireux d'y accéder - peut être pour s'y intégrer ; souvent pour y mendier, fouiller les poubelles, etc. En France, du fait du politiquement correct, les médias, les fonctionnaires et politiciens nomment "Roumains" ces deux catégories, ce qui obscurcit les choses. Chez les Roumains-indigènes comme chez les Roumains-Roms, existent des minorités de brigands ; des clans accédant à l'Europe de l'ouest pour y commettre des pillages et rapatrier ensuite le butin au pays.

Or, dans toute l'Europe, la criminalité des clans prédateurs roms est d'ores et déjà massive : des criminels roms y sont souvent condamnés pour de multiples crimes : vols à main armée violents, exploitation et esclavage sexuel de personnes de leurs propres clans, parfois leurs épouses et rejetons mineurs, fraudes aux prestations sociales, trafics de stupéfiants, faux monnayage, vol de fret sur les autoroutes,cambriolages en série etc.

Une criminalité massive, en proportion du nombre total des migrants roms. Ici, les chiffres fournis par la Grande-Bretagne sont révélateurs - le gouvernement français évitant de publier ces données. Selon ses statistiques officielles, la Grande-Bretagne héberge environ 68 000 "Roumains", parmi lesquels les Roumains non-roms ne sont qu'une infime minorité. Il existe bien sûr aussi des prédateurs roms de Croatie, de Serbie ou de Bosnie, non décomptés dans les statistiques qui suivent.

Or de 2008 à 2012, 27 725 de ces 68 000 "Roumains" ont été arrêtés en Grande-Bretagne - 40% du total, 18 par jour ! - pour 142 viols, 10 homicides, 303 vols à main armée, 2 094 cambriolages et 7 500 vols avec violence ou coups et blessures volontaires. Ces infractions ne sont bien sûr que celles connues de la Justice, parmi d'autres non détectées. De 2008 à 2012 et en comparaison, les 546 000 Polonais installés en Grande-Bretagne n'ont connu que 35 000 arrestations.

La Roumanie et la Bulgarie ont récemment initié des politiques laxistes en termes d'obtentions de la nationalité, Bucarest ayant récemment proposé des passeports à 4 millions de Moldaves tandis que Sofia a déjà délivré 90 000 passeports à des ressortissants Macédonien. Faut-il craindre de voir ces pays devenir, comme la Grèce, une porte d'entrée pour les circuits criminels ?

Mais ils le sont déjà et bien plus que la Grèce. N'oublions pas que les malfaiteurs sont par définition des hors-la-loi. Ils préfèrent certes accéder légalement, sans risques ni frais, à l'Europe occidentale - sinon, ils y entrent clandestinement, grâce aux ficelles du crime organisé : corruption, violence, intimidation... Le proxénète "roumain" préfèrera bien sûr envoyer une fille à Paris ou à Londres par avion low-cost, mais si c'est impossible, il n'aura qu'à corrompre deux douaniers italiens ou autrichiens sur le trajet - ce que rapporte une prostituée dans l'année lui permettra aisément ce modeste investissement de quelques milliers d'euros...

Donc, pour répondre en criminologue : je ne sais quel effet cette ouverture officielle produira sur la migration licite et si demain, nous devrons craindre le "menuisier bulgare" après le "plombier polonais", mais en terme de migration illicite, autorisant ensuite toutes sortes d'activités criminelles, le plus gros est fait depuis une bonne douzaine d'années.

Lors de l'offensive visant Milosevic, en 1999, les forces de l'Otan ont en effet commis l'immense ânerie d'ouvrir la boite de Pandore du Kosovo et alors, laissé la mafia albanaise se répandre dans toute l'Europe, à la vitesse d'un virus informatique. Ces mafieux installés, ils ont bien sûr invité leurs alliés des Balkans à partager le business. Donc pour moi, le mal est fait.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Sefriane74
- 04/01/2014 - 09:22
Plus de criminalité? non une continuation c'est tout
il y a belle lurette que la gangrène est installée, la seule chose c'est que ça ira un plus vite, alors à quoi sert cet article? Avec l'ouverture totale des frontières, le dictat de l' Europe, une justice inexistante, comment endiguer un tel désastre? Il faut simplement se rendre à l'évidence c'est trop tard pour crier au loup il nous a déjà dévoré.
rudi11
- 04/01/2014 - 07:36
invasion programmée par l europe
pour tuer les nations....cette idée folle m a traversé la tete , etje pense la creuser un peu; qui s oppose à la dictature de bruxelles, sinon les nations ? alors, changeons la population de force;

le grand remplacement vanté ici et là, commence à se voir nettement dans certains quartiers abandonnés; apparemment tous les beneficiaires d allocations pencheront gentiment vers ceux qui les arrosent, avec nos impots.
PATRIAE
- 03/01/2014 - 17:05
Complément d'analyse
Mr RAUFER, je vous remercie pour cet article.Je pense toutefois que les criminels, hors la loi par définition, n’ont pas attendu l’ouverture du marché du travail en UE pour s’y rendre !
Les roumains sont depuis longtemps en France ou ailleurs dans l'UE représentent une main d’œuvre qualifiés, médecins, informaticiens etc
Vous analysez les crimes commis et parlez ici de ce qui se passe en GB. Comme vous l’indiquez , il est primordial de distinguer les roumains indigènes des roms(tziganes venus d’Inde), car c’est bien ces derniers qui posent problèmes ici comme là-bas!
Vous indiquez « Ces infractions ne sont bien sûr que celles connues de la Justice, parmi d'autres non détectées. », Mais cela vaut pour tout le monde Anglais indigènes, autres étrangers non communautaires comme pour les POL ROU BUG etc c’est donc étrange de parler de cela?
Ensuite voici ma traduction de vos chiffres :
Roumanie 27225 x 15% (roumains indigènes)= 4083 / 68 000 soit 6% d’entre eux (le reste sont des roms)Le fait de ne pas avoir tenu compte de cette distinction essentielle fait que les ROU indigènes sont les victimes collatérales des médias et des politiques.
Polonais 35000 / 545 000 soit 6% IDEM