En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 21 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 11 heures 8 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 42 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 13 heures 11 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 14 heures 2 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 19 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 16 heures 57 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 24 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 36 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 12 heures 53 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 31 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 15 heures 54 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 25 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 21 min
Bonnes feuilles

Comment la France se shoote à la dépense publique pour éviter de traiter les problèmes

Publié le 19 octobre 2013
Chaque enfant qui naît en France doit déjà près de 20 000 euros à la société. Un constat brutal mais réel tant les générations précédentes ont abusé des finances publiques. Extrait de "Déficits publics, La démocratie en danger" (1/2).
Alain Lambert a été ministre du Budget et de la Réforme budgétaire de 2002 à 2004. Il est actuellement président du Conseil général de l'Orne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Lambert a été ministre du Budget et de la Réforme budgétaire de 2002 à 2004. Il est actuellement président du Conseil général de l'Orne
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chaque enfant qui naît en France doit déjà près de 20 000 euros à la société. Un constat brutal mais réel tant les générations précédentes ont abusé des finances publiques. Extrait de "Déficits publics, La démocratie en danger" (1/2).

Tout se passe dans notre pays comme si la puissance et l’effi­cacité d’un ministre ou d’un homme politique se mesuraient à sa capacité à promettre et à garantir de nouvelles dépenses. Les Français vivent dans le mythe de la vertu intrinsèque de la dépense en général et de la dépense publique en particulier. Comme si la dépense – et en particulier la dépense publique – était le remède absolu et incontournable à tous nos maux.

Qu’un accident ou une tragédie survienne et le ministre accourt et promet de nouvelles dépenses. Une grève ou un mouvement social se déclenche. On finit par faire taire syndicats ou manifestants à grands coups de promesses de dépenses supplémentaires. Un problème structurel affleure à l’occasion d’une crise ponctuelle. L’annonce de nouvelles dépenses suffira générale­ment à étouffer l’indignation de l’opinion. Les téléspectateurs pensent que le problème a été traité, tandis que les personnes directement concernées se voient aussitôt privées de leur droit à se faire entendre.

Ceci est aussi vrai pour les politiques curatives que préventives. C’est en augmentant la dépense qu’on réussira à protéger les citoyens contre tous les risques. La dépense est la réponse à tout, elle permet d’esquiver l’effort d’une analyse lucide du problème, et le balayer d’un revers de main politique en rassu­rant l’opinion sur le fait qu’il est déjà en partie réglé. Par quels égarements de l’esprit sommes-nous parvenus à croire que tous nos problèmes sont le fait du manque de moyens de la puissance publique ? Et qu’en dépen­sant davantage, nous pourrions, comme par miracle, prévenir les risques, empêcher les catastrophes et guérir les dysfonctionnements d’un système impossible à réformer ? Pourquoi sommes-nous rassurés et aveuglés par l’annonce d’une dépense supplémentaire quand celle-ci n’est, la plupart du temps, qu’une rustine collée sur un problème que l’on refuse d’analyser,  au fond et dans sa globalité, rustines dont l’addition finit par ruiner les contribuables et faire perdre au pays sa compétitivité.

Je ne revendique pas la compétence de proposer une analyse sociologique de ce phénomène. Mais à observer attentivement l’opinion publique depuis trente ans, j’ai acquis la conviction que cette croyance forte dans les vertus universelles de la dépense conditionne l’attente de l’opinion vis-à-vis des pouvoirs publics et politiques. Et qu’elle conditionne tout autant la réponse de ces mêmes pouvoirs à ces mêmes attentes. Cyniquement, ils surfent sur la candeur publique pour s’offrir une preuve fallacieuse de leur efficacité. Mais en réa­lité ils cèdent à la démagogie et pénalisent gravement un pays économi­quement menacé.

Qui est le dindon de cette farce démocratique ? Le diri­geant qui prétend faire le bonheur du citoyen ou le citoyen contribuable qui paie la facture ou l’envoie directement à ses enfants ?

« Vous appren­drez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », dit le Renard au Corbeau…

Extrait de "Déficits publics, La démocratie en danger", Alain Lambert, (Editions Armand Colin), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 20/10/2013 - 12:44
@anguerrand Vous oubliez de dire que, si les
importations étaient pénalisées par le retour au Franc, les exportations seraient avantagées d'autant.
Et les "économies des Français ne seraient pas impactées, car le pouvoir d'achat de la monnaie est la même pour tous, en France!
Dans l'absolu, il suffirait donc d'atteindre notre autonomie énergétique, grâce au nucléaire, et d'importer le moins possible de pétrole et de gaz, pour compenser cette devaluation de 30%!
Les taxes pharaoniques de l'état sur ces importations seront abaissées pour compenser leur renchérissement, et le coût sera nul pour les Français.
Et n'oubliez pas le sursaut industriel et économique, provoqué par la baisse de 30% du prix de nos exportations!
C'est Obama et les Chinois qui vont être vert de rage, eux qui manipulent leur monnaie, depuis des lustres, pour nous enfoncer dans la spirale des dettes et du chômage!....
Anguerrand
- 20/10/2013 - 09:26
A nervall
Peut être nous n'aurions pas du rentrer dans l'euro,car les français n'ont pas envie d'aller de l'avant,et profite gentiment du confort que leur donne une monnaie forte.
C'est maintenant une autre affaire que d'en sortir. Un franc à un euro,ça de durerait pas une journée. Les économistes estiment que la nouvelle monnaie se dévaluerait d'environ 30%. En clair tous les produits importés augmenterait de cette valeur,y compris le pétrole. Et la les français vont vraiment souffrir.
Je ne parle même pas de vos économies si vous en avez,-30% du jour au lendemain,ce genre de décision se décident du jour au lendemain donc pas moyen de se retourner.
La France ne peut s'en prendre qu'à elle même,en effet il est à noter que des pays comme l'Autriche,la Hollande,les pays du nord et bien sur l'Allemagne réussissent très bien avec cette même monnaie .
J'ai connu une période ou nous faisions jeu égal avec les allemands,le franc était au même taux que le mark.
On peut effectivement et a juste titre s'en prendre à nos dirigeants,mais les français ont une vraie part de responsabilité dans cette situation,en quémandant en permanence des subsides ,des aides,à moins travailler. Il y a 30 ans pas d'aides
my3cents
- 20/10/2013 - 08:50
Ce qui est marrant (ou pathetique)
C'est que les mêmes qui ont activement creusé notre trou nous sortent la notice...................