En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

04.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

05.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

07.

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 15 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 15 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 16 heures 43 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 18 heures 31 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 1 jour 11 heures
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 1 jour 12 heures
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 15 heures 21 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 16 heures 17 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 11 heures
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 14 heures
© Reuters
Le budget 2014 annonce des économies en trompe-l'œil.
© Reuters
Le budget 2014 annonce des économies en trompe-l'œil.
Efficace ?

Budget 2014 : pourquoi les économies affichées ne sont que de façade

Publié le 26 septembre 2013
Le gouvernement a annoncé 15 milliards d'euros d'économies dans le budget 2014 sur plus de 1 200 milliards de dépenses publiques. Il s'agit en réalité d'une plus faible augmentation des dépenses que de réelles économies.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a annoncé 15 milliards d'euros d'économies dans le budget 2014 sur plus de 1 200 milliards de dépenses publiques. Il s'agit en réalité d'une plus faible augmentation des dépenses que de réelles économies.

Le gouvernement a-t-il réussi un véritable tour de force avec le budget 2014. Le tour de passe passe risque de faire flop. En effet, un le déficit public sera toujours au-dessus de 3 % du PIB en 2014 avec un taux qui devrait être de 3,6 %. Les dépenses publiques resteront à des niveaux astronomiques tout comme celui des prélèvements obligatoires.

Alors, le gouvernement met en avant que les administrations publiques économiseront 15 milliards d’euros en 2014. Ce serait du jamais vu. 15 milliards d’euros sur un total de dépenses publiques d’environ 1 200 milliards d’euros. Ces économies si elles sont avérées représenteraient 1,25 % du total des dépenses publiques françaises, une goutte d’eau dans l’océan de la dette publique qui sera supérieure à 1 900 milliards d’euros l’année prochaine.

Pis, il ne s’agit pas d’économies mais avant tout d’une moindre progression par rapport à l'augmentation naturelle des dépenses publiques. En effet, du fait de l’augmentation du nombre de pensionnés, de l’augmentation des traitements des fonctionnaires au nom de l’ancienneté, les dépenses augmentent sans intervention du gouvernement.

Il n’en demeure pas moins que les dépenses du budget général passeront de 295 à 305 milliards d’euros de 2013 à 2014 soit une hausse de 10 milliards d’euros.

Pour l’Etat, les économies se chiffreraient à 9 milliards d’euros. Le gel du point de la fonction publique permettra de supprimer, avec quelques autres mesures de gestion des effectifs une dépense automatique, de 1,7 milliard d’euros. Des économies de fonctionnement sont avancées à hauteur de 1 milliard d’euros. C’est le ministère de la Défense qui est amené à se sacrifier sur l’autel de la rigueur. Les collectivités locales sont les autres grandes perdantes du jeu de bonneteau. En effet, 3,3 milliards d’euros d’économies sur un total de 100 milliards d’euros sont réalisées sur les concours aux autres entités (rassemblant essentiellement les dotations aux collectivités locales). Les communes, les départements ou les régions risquent d’augmenter les impôts locaux d’autant plus que l’Etat a accru leurs marges en la matière en relevant les plafonds des droits de mutation.

Les investissements et les dépenses d’intervention de l’Etat subissent également un coup de rabot avec une économie de 2,6 milliards d’euros. C’est assez traditionnel tout en étant très préoccupant.

Pour la réalisation des autres économies, le gouvernement avance 6 milliards d’euros d’économie sur l’assurance-maladie. L’évolution des dépenses d’assurance-maladie serait de + 2,4 % contre + 2,7 % en 2013. A cette fin, le gouvernement a prévu de baisser le prix de certains médicaments et les tarifs de certaines spécialités. Il attend également des économies sur la gestion du secteur hospitalier ce qui n’est pas gagné.

Autre source d’économies un fallacieuse, les retraites ; le gouvernement met en avant 2 milliards d’euros d’économies qui sont, en fait, un manque à gagner pour les retraités. Ces économies sont issues de la désindexation des retraites complémentaires et du report de l’actualisation des pensions de base du 1er avril a 1er octobre 2013. 

Le jeu d’écriture ne saurait masquer que le budget 2014 fait peser sur les contribuables un effort important d’autant plus que le gouvernement a eu la prudence politique de faire adopter certaines hausses applicables en 2014 il y a un an. Ainsi, le relèvement de la TVA tout comme le plafonnement des niches fiscales sont déjà approuvés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vinas Veritas
- 26/09/2013 - 19:48
les guerres de Hollande

Tant qu'à l'armée française, elle préfère les guerres de Hollande (Mali) à celles de Sarkozy (Libye) pour une raison simple.
La campagne de Syrie n'a pas duré longtemps, seulement quelques jours tandis que les troupes déployées eu Mali y sont restées plusieurs mois.
tant que le temps passé en mission dure longtemps et à peu de risques, finalement tout est bénéfice lorsue le temps décompté est doublé (retraite) et les primes d'opération aussi.
Vivement que Hollande engage une bonne guerre vers un pays encore plus sain (cap Vert ou autre acabit) avec l'ensemble de l'armée Française et il va récupérer un peu de votes aux prochaines élections parce que jusqu'à présent, il prend le chemin de les perdres toutes depuis qu'il a franchi la grille du coq.
EOLE
- 26/09/2013 - 16:21
Cosmétique et non cosméthique
C'est quand même pas la faute des ministres logés à Bercy, si pour leurs cours de formation continue il ne restait plus que des esthéticiennes pour des leçons de maquillage au lieu d'économie politique ou de morale républicaine!
lsga
- 26/09/2013 - 14:46
Les dépenses de sarkozy, elles, étaient bien réelles
Le gouvernement Sarkozy/Fillon avait fait exploser les dépenses de l'État. Pourtant, eux aussi avaient beaucoup transféré vers les régions....
 
Tant qu'à l'armée française, elle préfère les guerres de Hollande ( Mali ) à celles de Sarkozy ( Libye )