En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 3 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 4 heures 51 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 7 heures 57 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 13 heures 8 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 13 heures 48 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 4 heures 22 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 5 heures 16 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 7 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 9 heures 49 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 10 heures 56 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 14 heures 3 min
© Flickr
Un système de permis à point permettrait à l'administration d'accompagner les PME.
© Flickr
Un système de permis à point permettrait à l'administration d'accompagner les PME.
La simplification sans le choc

Un permis à points pour les PME : face à des réglementations pléthoriques, reconnaître le droit à l’erreur des entrepreneurs

Publié le 10 septembre 2013
Et si, afin de mieux faire appliquer une réglementation complexe, l'administration accompagnait les PME plutôt que de les punir ? C'est ce que permettrait un système de permis à points.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et si, afin de mieux faire appliquer une réglementation complexe, l'administration accompagnait les PME plutôt que de les punir ? C'est ce que permettrait un système de permis à points.

La justice a inventé une belle notion. La présomption d’innocence. Un bouclier contre la vindicte, l’avis hâtif, l’acharnement à la culpabilisation, parfois. Un des remparts de la démocratie, soutien de la liberté individuelle. Mais elle a également affublé ce beau principe d’un précepte stupide selon lequel "nul n’est censé ignorer la Loi". Acceptable dans un Etat pour qui la parole est rare et précieuse. Totalement dépassé, voire destructeur dans un Etat dont l’inflation réglementaire s’étend jusqu’à l’obésité et se multiplie via règlements, décrets, circulaires, instruction et autre logorrhée administrative. Pour l’entrepreneur, c’est une mort programmée.

Et l’anarchie normative, réglementaire vient chaque jour ajouter au fardeau d’un entrepreneur qui a en moyenne moins de 10 salariés, pas de comptable, de juriste, de DRH…Rien que lui-même ! Si nul n’est censé l’ignorer, nous serions curieux de connaître qui, parmi nos législateurs, serait capable d’en énoncer plus de 10 sans se tromper. Le code du travail pour ne citer que cet exemple, a cru d’un tiers en cinq années. Les décisions des Tribunaux sont souvent aussi obscures que les textes eux-mêmes. La seule chose que nous ne pouvons ignorer c’est l’inflation juridique française et européenne et la perversité de l’administration à en fabriquer un prétexte à tracasserie, parfois, au harcèlement souvent.

Si l’on veut faire appliquer la Loi, alors mettons l’administration au service de son explication plutôt que de l’ériger en fossoyeuse à PME. La faire passer de la "machine à claque" à la machine à pédagogie et accompagnement. Ce sera l’occasion d’un rapprochement entre ces 2 mondes qui trop souvent s’affrontent, au lieu de dialoguer et l’occasion de maintenir les PME dans leur dynamique, libérées d’une épée de Damoclès administrative qui les terrorise. Pourquoi 34 nouvelles législations entrent-elles en application au passage à 50 salariés ? Un tel couperet vise-t-il à punir leur désir de croissance, étouffer cette impudence qui risquerait de doter notre pays de champions ?
 
Nous proposons avec "Parrainer la Croissance" le Permis à Point de l’entrepreneur, son droit à l’erreur, sans punition. Le principe est simple. Devant cette invasion juridique, il faut transformer le contrôleur punisseur en pédagogue accompagnateur. Tout d’abord un droit à l’erreur. La PME qui se trompe de bonne foi, faute de connaissance ou de maîtrise, "brûle" quelques points, mais n’est pas punie. Pour les récupérer elle passerait du temps avec un membre des équipes administratives qui viendrait lui expliquer la loi, son application et les moyens de s’y conformer. Si la PME persiste dans son erreur, elle sera sanctionnée. Plus lourdement. Kennedy disait justement qu’une fois c’est une erreur. La seconde, une faute. Laissons à la PME le bénéfice du doute et le droit à l’erreur. Laissons à l’administration le soin de devenir pédagogue et valorisée, plutôt que la sanction, la plaie, que sa hiérarchie et son organisation souvent aveugle, que la PME redoute.
 
C’est la même chose pour l’administration fiscale, qui a pris son indépendance du politique, et a fait de sa permanence un contre-pied anti-démocratique au pouvoir du peuple et de ses élus. Elle décide de l’interprétation de la loi via le rescrit qui fait d’elle son juge suprême, impose ses frondes selon les obsessions de certains de ses dirigeants, comme le montrent des exemples récents sur les holdings actives et considère l’entrepreneur comme un contrebandier permanent.
 
Qui pourrait nous expliquer ce que la démocratie, la loi, l’administration, notre pays y perdrait ? Ne cherchez pas. La réponse est que tout le monde y gagnerait. Bien sur l’économie sera vraiment gagnante le jour où le législateur réussira à maîtriser son délire législatif, normatif et réglementaire. Mais dans l’attente fervente de cette raison retrouvée, le palliatif serait de qualité et l’impact économique immédiat. Concentré sur la conduite de sa croissance et non sur le pilotage de l’inflation réglementaire, l’entrepreneur offrira au pays ce qu’il fait de mieux, la croissance, l’emploi, l’envie de réussir et la fierté d’y parvenir.
 
Il serait intéressant de se pencher sur ce concept. Il trouverait parfaitement sa place dans un choc de simplification dont la vocation est de redonner le pouvoir et de restituer la fluidité. De responsabiliser chacun et de rassembler les contraires. La simplification sans le choc !
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Imragen
- 10/09/2013 - 12:55
Proverbes du fisc
- Envisager de créer une entreprise, c'est déjà frauder.
- Toute déclaration est naturellement frauduleuse
- Tout bon contribuable doit payer sans murmurer
- Il y a toujours un supplément d'impôt à récupérer
- Redresse :si te ne sais pas pourquoi, lui, il le sait
- Choisis toujours le sens de la plus grande taxe.
- Si tu ne taxes pas, tu es aveugle ou vendu
jean fume
- 10/09/2013 - 12:24
En attendant que le législateur, retourne à sa place,
il existe une solution toute simple pour tout entrepreneur. C'est de mettre les législations en concurrence. Et là, les choix sont simples.
Salaudepatron
- 10/09/2013 - 10:04
Il y a longtemps que je ne perd plus mon temps avec ça...
Inutile de chercher à vouloir appliquer à la lettre la législation Française débordante... de toute façon c’est devenu impossible, sauf à embaucher un juriste à plein temps, ce qui est rédhibitoire dans une PME.
Donc à force d’augmenter, jour après jour, la complexité du droit du travail et autres contraintes législatives, c’est l’effet inverse qui se produit !
On envoie tout balader et on fait ce qui nous semble logique, sans se préoccuper des textes et advienne que pourra...
Statistiquement, on passera au travers la majorité du temps et si on se fait redresser une fois de temps en temps, ça coutera toujours moins cher que les heures perdues à chercher en vain à respecter une législation trop complexe et chronophage !
Je sais, ça peut être risqué, mais ça me semble la « moins mauvaise » solution, vu le délire législatif actuel.