En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

04.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

07.

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 15 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 16 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 19 heures 20 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 1 jour 12 heures
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 1 jour 12 heures
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 jour 14 heures
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 16 heures 10 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 12 heures
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 15 heures
Réaction

Alerte générale : oui, il est vraiment urgent de réformer le système des retraites

Publié le 13 août 2013
Dans un entretien accordé au Parisien hier lundi 12 août, Julien Dray estime que "la réforme des retraites n'est pas urgente". Mais la France peut-elle encore se permettre d'attendre ?
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien accordé au Parisien hier lundi 12 août, Julien Dray estime que "la réforme des retraites n'est pas urgente". Mais la France peut-elle encore se permettre d'attendre ?

Atlantico : Dans un entretien accordé au Parisien lundi 12 août, Julien Dray, représentant de l'aile gauche du PS, estime que "la réforme des retraites n'est pas urgente". Partagez-vous ce point de vue ? La France peut-elle encore se permettre d'attendre ?

 

Philippe Crevel : Julien Dray reprend la position retenue dans le cadre du projet du PS sur les retraites. Le déficit ne serait que purement conjoncturel, le retour de la croissance étant censé résoudre le problème. Ce n'est pas complètement faux. Il est certain que si la croissance était de 3  % et le taux de chômage ramené à 4,5 %, l'assurance-vieillesse dégagerait rapidement des excédents. Il n'en demeure pas moins que nous sommes loin d'obtenir de tels résultats et il n'est pas interdit de penser que nos déficits et nos dettes entravent notre économie. A défaut de plein emploi, d'ici 2020, le déficit des régimes de retraite atteindra 20 milliards d'euros. Depuis déjà plus de cinq ans, nous accumulons des pertes de plusieurs milliards d'euros ne faisant que s'ajouter aux déficits de l'assurance-maladie et de l'Etat. Les investisseurs qui permettent à la France de vivre à crédit n'attendront pas indéfiniment. 

 

 

Plutôt que s'attaquer au dossier des retraites, Julien Dray préconise de mettre l'accent sur la relance en "boostant la consommation des ménages". Au moment où pointe l'espoir d'une timide reprise, la réforme des retraites qui pourrait se traduire par une nouvelle hausse des cotisations, n'est-elle pas susceptible de plomber l'économie ?

 

Certes, il n'est pas faux de souligner que l'augmentation des cotisations ou de la CSG pourrait freiner la reprise de l'économie en réduisant le pouvoir d'achat des salariés. Néanmoins, la France souffre avant tout d'un problème d'offre. Il ne convient pas de booster la consommation mais contribuer à rendre plus compétitive l'offre. Or, nos entreprises sont handicapées par des taux de marge très faibles. La baisse de l'investissement constitue une sourde menace pour l'avenir. Booster la consommation revient à favoriser les importations et donc le déficit commercial. Or, la France se doit de réduire son déficit commercial afin de retrouver des marges de manœuvre financières. 

 

 

Les conséquences négatives d'une telle réforme, notamment en termes de chômeurs supplémentaires, pourraient-elles être finalement plus lourdes que ses éventuels effets positifs en termes de réduction du déficit ? Et si la croissance était le seul moyen d'espérer combler le déficit des retraites ?

 

Évidemment que la croissance résoudrait une grande partie de nos problèmes mais elle ne se décrète pas. La croissance se mérite, se construit, s'organise. Il nous faut améliorer notre compétitivité, développer de nouveaux secteurs d'activité, investir dans la recherche, dans l'innovation... Nous ne pouvons pas nous contenter d'espérer que le retour de la croissance dans le sud de l'Europe ou le plan de relance de la consommation en Allemagne permettront de gagner les deux points de croissance qui nous manque. Il faut cesser uniquement de compter sur les autres ; il faut  au contraire nous prendre en main.

 

A l'inverse, la réforme des retraites peut-elle être l'une des conditions nécessaires de cette croissance ? Comment ?

 

La réforme des retraites est une brique de la restauration de notre économie. La réforme devrait se fixer comme objectif le taux d'emploi des seniors. Or, une population active plus nombreuse contrairement aux idées malthusiennes qui ont la cote dans notre pays est une source de croissance. A ce titre, il conviendrait de jouer comme tous nos partenaires sur l'âge légal de départ à la retraite en le portant progressivement à 65 ans.

 

Il faudrait certainement au nom de l'équité et au nom de la transparence faire converger les différents régimes de retraite vers un régime unique par points en comptes notionnels. Enfin, la France devrait également réellement développer un étage par capitalisation. L'absence de fonds de pension français pénalise les entreprises françaises dans leurs quêtes de fonds propres. Elles sont contraintes de rechercher l'appui de fonds étrangers pour les plus grandes d'entre elles. La création d'un véritable étage d'épargne retraite permettrait d'irriguer notre économie en capitaux. A défaut de cet étage, le gouvernement a du instituer la BPI qui est en soi une véritable usine à gaz. La résolution du problème du financement des retraites serait une source de confiance. Les jeunes générations cesseraient de penser qu'ils sont victimes d'un transfert de charges de la part des générations des baby-boomers. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JanniV
- 13/08/2013 - 23:48
L'arnaque absolue
La sécu, les retraite, la redistribution et alia: le plus grand plan Madoff qui soit, et auquel un grand nombre de gens continuent de croire....
Eddy K
- 13/08/2013 - 22:15
Attentisme, pénibilité et injustice
Dray préconise l'attentisme: Sainte Croissance va nous sauver !

Mais depuis 1 an, François l'Illusionniste et Zayrault pointé font tout pour tuer l'économie au nom de leurs élucubrations marxistes: on détruit l'emploi privé pour le remplacer par de l'emploi public financé par le déficit (abyssal), on détruit le logement privé et les revenus des petits propriétaires pour y substituer des HLM...

Alors, Sainte Croissance ne viendra pas, remplacée par Maudite Récession, ou par "croissance de -0.1", comme dit le charlatan Mosco. Et la croissance allemande ?

Nous n'aurons que des miettes, et ce n'est pas les "bonnes" relations que Hollande a eu avec Merkel qui incitera cette dernière à nous aider !

L'attentisme minable semble être la seule voie choisie, plus la démagogie de la "pénibilité" qui frappera (on le devine) en priorité le secteur public. Les marins, agriculteurs et autres ouvriers du bâtiment auront des miettes...

Nous avons le système de retraite le plus injuste: ceux qui cotisent le moins partent le plus tôt et avec la meilleure pension.

Mais s'attaquer à l'injustice n'est pas le souci de l'Illusionniste. Son obsession, c'est protéger ses lobbies électoraux !
MauvaiseFoi
- 13/08/2013 - 19:25
J.Dray
Mais qui est J.Dray ?
Un collectionneur de tocantes égaré au XXIe siècle ?