En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 11 heures 47 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 13 heures 7 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 14 heures 22 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 14 heures 59 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 17 heures 18 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 18 heures 47 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 19 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 12 heures 32 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 13 heures 42 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 14 heures 49 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 18 heures 19 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 19 heures 29 min
Decod'Eco

Investir aux Etats-Unis : une fausse bonne idée

Publié le 30 juillet 2013
On érige souvent les Etats-Unis en modèle d'efficacité pour leur réaction à la crise... mais a-t-on vraiment raison de le faire ?
Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d’expérience des marchés et de l’économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site www.fairesearch.de
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eberhardt Unger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d’expérience des marchés et de l’économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site www.fairesearch.de
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On érige souvent les Etats-Unis en modèle d'efficacité pour leur réaction à la crise... mais a-t-on vraiment raison de le faire ?

Les marchés financiers internationaux qui tentent de prévoir la tendance des actions, des obligations et des devises mettent très souvent l’accent sur les différences entre la zone euro et les États-Unis.

La plupart des commentateurs accordent un avantage aux États-Unis ce qui a mis, par exemple, la parité euro/dollar sous pression pendant un temps. Les arguments le plus souvent entendus sont, notamment, une plus forte croissance américaine, la crise de la dette dans la zone euro, un resserrement de la politique monétaire qui se fera plus tôt aux États-Unis qu’en Europe, des flux monétaires qui vont de l’euro vers le dollar.

Des arguments qui ne résistent pas à une analyse approfondie. En effet, il n’y a aucun signe de croissance autonome aussi bien dans la zone euro qu’aux Etats-Unis. L’état du marché du travail est désastreux des deux côtés de l’Atlantique. La dette totale en pourcentage du PIB est encore plus élevée aux Etats-Unis (106%) que dans la zone euro (90%).

La marche arrière de Ben Bernanke au sujet d’un possible ralentissement du QE3 n’incite pas à penser que les taux d’intérêt américains pourraient bientôt augmenter ou que la masse monétaire va diminuer.

La dette publique américaine est tellement élevée, à 16 000 milliards de dollars, que l’augmentation des rendements d’1% au cours des quatre dernières semaines a déjà stoppé net la croissance.

L’afflux de fonds vers le dollar provient, en réalité, du rapatriement des fonds spéculatifs des marchés émergents et non de l’euro – un phénomène qui pourrait en outre bientôt s’inverser.

Comme le note la Banque des règlements internationaux (BRI), il y a de fortes raisons, autant scientifiques qu’empiriques, de croire qu’une dette publique élevée réduit la future croissance économique. L’influence est forte et commence à se faire sentir dès que la dette atteint environ 80% du PIB.

Si on compare les revenus et les dépenses du gouvernement américain, la seule conclusion est que le déficit va se creuser dans l’avenir. Les dépenses montent beaucoup plus vite que les recettes ; qui va combler le trou ? Les étrangers n’achètent plus et les ménages américains n’épargnent plus. La charge de la dette du gouvernement américain atteindra 220 milliards de dollars cette année et 823 milliards en 2030 (source : CBO). Où est l’amélioration tant vantée ?

En conclusion, les arguments en faveur d’investissements dans les actifs américains (actions, obligations…) où les fondamentaux seraient prétendument meilleurs ne tiennent pas la route. Les données économiques aux États-Unis sont même encore plus mauvaises que celles de la zone euro.

[Eberhardt Unger mais aussi Cécile Chevré, Simone Wapler... retrouvez toute une équipe de spécialistes pour décrypter l'actualité économique et financière au quotidien dans La Quotidienne d'Agora : il suffit d'un clic]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vinas Veritas
- 30/07/2013 - 17:39
Economie ?
je le répète depuis quelques semaines ou mois mais je suis désolé de le répeter encore une fois.
Notre société occidentale est passée insidieusement du capitalisme au financiarisme. ces 2 concepts économiques sont aussi diférents l'un de l'autre que le capitalisme l'est du communisme.
Pour rappel, le capitalisme consiste a produire des biens ou services pour générer un profit. en observant la demande, au besoin en la suscitant.
Le communisme ne chereche à produire que des biens et services qu'en liaison avec un plan prévisionnel des besoins retenus.
Le financiarisme gomme tout le processus de production considérant qu'il est perte de temps et cherche le profit immédiat sur de la valeur virtuelle.
quesako
- 30/07/2013 - 16:03
Manque de confiance aux méthodes Obama ?
De la poudre aux yeux, à la socialiste, avec du sociétal et une augmentation galopante de la dette via la planche à billets (là aussi du socialisme bien vieux bon teint).
jean fume
- 30/07/2013 - 16:02
Certes, investir aux US n'est pas la panacée.
Mais de tout temps (hier, aujourd'hui et demain), ça restera plus intéressant ou porteur, que de le faire en France.