En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Il existe différents moyens d'être heureux.
A la recherche du bonheur
8 méthodes scientifiquement prouvées pour être plus heureux
Publié le 03 juillet 2013
Pour se sentir bien, il suffit parfois de peu de choses. D'autant plus qu'il est possible en suivant quelques conseils pratiques d'améliorer son quotidien. Et donc de se sentir plus heureux.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour se sentir bien, il suffit parfois de peu de choses. D'autant plus qu'il est possible en suivant quelques conseils pratiques d'améliorer son quotidien. Et donc de se sentir plus heureux.

"On vous souhaite tout le bonheur du monde". Les paroles de la chanson de Sinsemilia sont universelles. La recherche du bonheur est le Graal ultime pour beaucoup de personnes. Cette quête est au cœur d'une multitude de réflexions philosophiques, spirituelles... Même le cinéma s'est énormément penché sur la question (A la recherche du bonheur en particulier). Cependant, les clefs du bonheur diffèrent selon les personnes interrogées. Si certains affirment par exemple que "l'argent ne fait pas le bonheur" d'autres estiment que "le bonheur est toujours ailleurs" (Robert Hollier). Même l'Insee a enquêté sur cette question et a publié une étude sur le niveau de bonheur des Français, sur leur bien-être ressenti. Encore plus ahurissant, il existerait même un gène du bonheur chez... la femme. Mais rassurez-vous, le bonheur est à la portée de tous. En effet, un récent article de Business Insider montre que, dans la vie de tous les jours, il existe un certain nombre de choses à suivre qui permettraient de se sentir plus heureux. Voici donc les huit manières, scientifiquement prouvées, d'être plus heureux dans la vie.

Partager son argent avec les autres :

En effet, une étude publiée dans le Psycological Bulletin assure que dépenser régulièrement son argent pour faire plaisir aux autres permet de se sentir plus heureux. En effet, d'après les conclusion de l'étude "les gens les plus heureux se retrouvent parmi les plus grands donateurs". Et ce peu importe le niveau de revenus des donateurs. En effet, ces "bons samaritains" se sentent toujours mieux à la fin de la journée après avoir un fait un don à des organismes de bienfaisance ou à d'autres personnes plutôt que de s'être fait plaisir eux-mêmes.Ainsi agir avec bonté permettrait de se sentir plus heureux.

Essayer quelque chose de nouveau :

Ce conseil est délivré par MSN Living qui se base encore une fois sur une étude scientifique. En effet, selon des chercheurs, les personnes qui partent régulièrement à l'aventure, qui font de nouvelles expériences sont généralement plus heureuses. Car apprendre de nouvelles choses est une excellente manière de garder le cerveau stimulé. Et qui dit cerveau plus stimulé, dit réception plus positive de nouvelles pratiques. Un conseil donc : halte à la routine, variez les activités !

Se fixer de nouveaux objectifs :

C'est ici la théorie du psychologue Jonothan Freedman qui est développée. Business Insider détaille en réalité les conseils qu'il délivre dans son livre A new approach for building a joyful life. Dans ses études, il affirme que les personnes qui ont la capacité de se fixer des objectifs à court comme à long terme sont plus heureuses. De même le neuroscientifique Richard Davidson de l'Université du Wisconsin assure que travailler dur vers un but précis et faire des efforts pour y parvenir engendre de fortes émotions. Cela permet aussi à l'homme d'avoir moins peur et d'être moins dépressif. Enfin, selon Michael Argyle, si les gens qui se fixent des objectifs ou un sens à leur vie sont plus heureux que la moyenne.

Retarder les bons moments :

Plusieurs études, dont celles menées par le psychologue de Harvard Daniel Gilbert, montrent que réguler les petits bonheurs permet d'accroître le bonheur en général. Multiplier les petites satisfactions rendrait donc les gens plus enclins à être heureux. Ainsi, une étude montre que la majorité de volontaires à qui il est annoncé qu'ils ont gagné un dîner gratuit préféreront retarder la date de celui-ci plutôt que de le prendre le soir même. Pourquoi ? La raison est toute simple. L'attente d'une semaine, de dix jours voire d'un mois stimule le cerveau et excite davantage. Prévenir le plaisir est ainsi une technique inventive pour obtenir le double du bonheur. Les enfants ont tendance à faire la même chose. Par exemple, la majorité d'entre eux étalent la dégustation des bonbons récoltés pendant Halloween sur plusieurs jours. Ils ont ainsi l'impression d'en avoir plus et semblent plus heureux.

Etre le plus neutre possible :

Il s'agit de la thèse défendue par le docteur Deepak Chopra dans son livre Les sept lois spirituelles du vrai bonheur et relayée par Fox News. Il assure, entre autres, que de rester le plus neutre possible dans la vie de tous les jours, et donc de ne pas sans cesse défendre son point de vue bec et ongles, permettrait d'être plus heureux. Il affirme qu'au lieu de toujours se mettre dans la situation un gagnant-un perdant, et donc de ne pas avoir à toujours défendre des arguments, l'homme gagnerait à parfois être le plus neutre possible.

Aller à l'Eglise :

Dans une récente étude publiée sur le Daily Mail, il est indiqué en effet que les personnes qui assistent régulièrement à un office religieux se disent globalement plus heureux et plus satisfaits de le vie que les autres. C'est  Bruce Heady, professeur agrégé à l'Université de Melbourne, qui en est arrivé à de telles conclusion. Il a interrogé des Allemands au sujet de leurs emplois, de leur vie sociale et et de leurs activités religieuses au cours d'une période de 25 ans. Il constate que les personnes qui sont allées à l'Eglise restent minces, se font moins de soucis pour leur carrière et sont globalement plus heureuses au quotidien que les autres.

Dormir au moins six heures :

Selon une étude publiée dans le Daily Mail, dormir six heures et quinze minutes par nuit rend les gens plus heureux. Cette enquête a été menée par la société britannique Yeo Valley auprès de 4 000 adultes de 18 à  65 ans. Celles qui figurent parmi les plus satisfaites, sur une échelle de bonheur de un à cinq, sont celles qui déclarent dormir de manière ininterrompue pendant six heures.

Etre sûr d'avoir 10 bons amis :

Le psychologue Richard Tunney de l'Université de Nottingham a enquêté sur la question de savoir quel était le secret du bonheur. Et selon son étude, publiée une nouvelle fois dans le Daily Mail, les personnes qui se disent les plus comblées sont celles qui déclarent avoir dix vrais amis ou plus. Pour cela, il a interrogé 1 700 personnes sur l'état de leur satisfaction et de leurs amitiés. Les résultats montrent que ceux qui affirment avoir entre un et cinq véritables amis se disent "heureux " à 40%. En d'autres termes, ils sont plus nombreux à se déclarer malheureux. La moyenne est franchie une fois le seuil des dix amis. Et selon le rapport de Richard Tunney, avoir des amis d'enfance permettrait de se sentir encore plus heureux.

Cette liste est évidemment non exhaustive et il existe bien d'autres manières d'être heureux.  D'autres études indiqueront par exemple qu'il faut être amoureux pour être parfaitement heureux. Certains sondages affirmeront que le cocktail sexe, bénévolat et alcool est la réelle clef du bien-être. Enfin une étude anglaise assure que c'est à partir de 33 ans, et pas avant, que les hommes atteignent leur nirvana. De toute manière comme l'écrit David Sandes dans La méthode miraculeuse de Félix Bubka ; "le bonheur, c'est un choix".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
05.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
06.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
07.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
el zorro
- 04/07/2013 - 11:50
aptitude innée
le bonheur n'est pas une destination mais un chemin et encore faut-il avoir une aptitude fondamentale au bonheur.Les Espagnols le savent bien qui ont 2 verbes être : estar qui s'emploie quand quelque chose est circonstanciel, ser quand il s'agit de quelque chose de fondamental inhérent au sujet . Ils disent estoy contento = je suis content ( état qui dépend des circonstance) soy feliz : je suis heureux (qualité qui m'est fondamentale). Ils ont tout dit
Lna
- 04/07/2013 - 11:33
Le bonheur...
Cet article oublie de mentionner un élément d'importance : ne plus regarder les JT, ne plus lire les journaux car comment être heureux losqu'on est abreuvė de mauvaises nouvelles tous les jours.
Le bonheur est un état intérieur qui ne peut se développer qu'à certaines conditions : se sentir en sécurité, avoir un minimum de ressources qui permet de répondre aux besoins vitaux et de retrouver le véritable sens de la vie qui ne situe pas dans la possession de biens matériels mais de pouvoir réaliser son vrai potentiel.
Lna
- 04/07/2013 - 11:33
Le bonheur...
Cet article oublie de mentionner un élément d'importance : ne plus regarder les JT, ne plus lire les journaux car comment être heureux losqu'on est abreuvė de mauvaises nouvelles tous les jours.
Le bonheur est un état intérieur qui ne peut se développer qu'à certaines conditions : se sentir en sécurité, avoir un minimum de ressources qui permet de répondre aux besoins vitaux et de retrouver le véritable sens de la vie qui ne situe pas dans la possession de biens matériels mais de pouvoir réaliser son vrai potentiel.