En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

02.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

03.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

06.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

07.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 11 heures 43 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 15 heures 42 sec
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 16 heures 29 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 17 heures 43 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 20 heures 34 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 20 heures 35 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 20 heures 35 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 16 heures 18 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 16 heures 46 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 17 heures 57 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 18 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 19 heures 46 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 20 heures 32 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 20 heures 35 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 20 heures 38 min
Trop beau pour être vrai ?

Trop belle (et trop fausse) pour toi : Photoshop a-t-il fini par troubler le désir que nous pouvons ressentir pour des "vrais gens" ?

Publié le 31 octobre 2013
Selon un sondage IFOP sur les complexes des femmes, 69% d'entre elles changeraient quelque chose à leur physique si elles le pouvaient. Un chiffre qui monte même à 81% chez les moins de 25 ans. Une volonté de gommer les défauts et de se remodeler, provenant en partie de la généralisation de top-modèles retouchées.
Pascal De Sutter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal de Sutter est psychologue-sexologue et enseigne dans plusieurs universités de France et de Belgique, dont Lille et Metz. Il est l'auteur, avec Catherine Solano, de plusieurs ouvrages sur la mécanique sexuelle des hommes aux éditions Robert...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage IFOP sur les complexes des femmes, 69% d'entre elles changeraient quelque chose à leur physique si elles le pouvaient. Un chiffre qui monte même à 81% chez les moins de 25 ans. Une volonté de gommer les défauts et de se remodeler, provenant en partie de la généralisation de top-modèles retouchées.

Atlantico : Lorsqu'on compare la photographie d’une top-modèle retouchée sur Photoshop avec le cliché d’origine, on est souvent surpris, si ce n’est déçu par la "normalité" de la personne. Photoshop et  Instagram ont-ils changé notre perception du corps et du désir ?

Pascal de Sutter : De manière générale, les progrès de l’informatique et des images de synthèses font que la différence entre la réalité et la fiction est de plus en plus difficile à établir : on ne sait plus bien ce qui est vrai et ce qui est transformé. Aujourd’hui, la photo d’une personne ne veut plus dire grand-chose car on ne sait plus si la personne est réellement comme cela ou bien si la photo a été retouchée. Par exemple Sharon Stone, qui a presque 60 ans maintenant, en paraît 35 sur les photos.

Ce phénomène est troublant pour les gens : se dire que dans les magazines tous les défauts sont gommés, cela laisse penser qu’une sorte de monde imaginaire est possible.

Avons-nous développé une idée de la perfection plastique qui ne connaît même pas d’équivalent dans la réalité ? 

Ce phénomène a beaucoup d’impact sur la vie des femmes aujourd’hui, car elles se comparent souvent à ces photos des magazines et tentent d’atteindre cette chimère impossible du corps parfait : des jambes d’adolescentes, un ventre plat, une forte poitrine, des fesses bien dessinées, etc. Les femmes n’ayant pas le corps qui est exposé dans les magazines, elles complexent, sont mal dans leur corps, et cela impacte sur leur fonctionnement sexuel. 50% des femmes souffrent de désir sexuel hypo-actif, et cela est en grande partie liée à une mauvaise estime de soi, ce qui est également lié au fait que les femmes tentent de ressembler à ces chimères. Ce qui fait que dans les magazines on ne voit pas de vraies femmes avec quelques défauts : bouton, grain de beauté, vergetures…

Cela a aussi un impact sur l’orgasme, car les femmes ne se lâchent pas dans le plaisir, elles se posent des questions sur leur corps pendant l’acte. Le fait de retoucher les photos à un réel impact sur le bien-être de la population et en particulier sur le plaisir sexuel féminin.

Le même phénomène touche-t-il les hommes ?

On observe qu’aux États-Unis 18% des jeunes prennent des stéroïdes pour avoir plus de muscles, car ils  veulent ressembler aux corps ultra-musclés présents dans les magazines ou dans les films. Ce phénomène touche plus particulièrement les habitants du sud des États-Unis (Californie, Floride). L’impact est d’autant plus important dans le milieu homosexuel masculin, qui est beaucoup plus exigent sur l’apparence physique. Les hommes regardent plus le physique, qu’ils soient homo ou hétéro. Les femmes sont moins regardantes sur le physique des hommes, mais c’est aussi en train de changer.

Le recours à ces outils numériques traduit un besoin de se sublimer, mais dans la vraie vie notre désir est-il stimulé exclusivement par cette notion du sublime ? Cette vision est-elle trop restrictive ?

La sexualité est régie par les cinq sens (voir mon séminaire sur http://www.lessensdelamour.com/). Dans les sens de l’amour, il n’y a pas que la vue. Certains hommes n’ont développé que ce plaisir, tout comme certaines femmes n’ont que le plaisir d’être vues par les hommes. Mais il y a également le toucher l’ouïe, l’odorat, le goût.

Mais même la vue peut se développer, en se faisant photographier par un professionnel : la vraie beauté des gens "normaux" peut se révéler ainsi, sans retouches.

Une frustration généralisée s’est-elle imposée dans nos sociétés modernes surexposées à l’image de l’être parfait ? A-t-on assisté à l’émergence de générations "dépitées" ?

Beaucoup de jeunes femmes souffrent énormément de ce décalage et développent même parfois des comportements alimentaires dysfonctionnels. Paradoxalement, l’obésité est en partie liée au fait que des jeunes filles font des régimes.  Car si on en suit un alors que ne n’est pas nécessaire, on déséquilibre son système de satiété. On a donc effectivement une génération de jeunes femmes qui, dans cette recherche de ressemblance avec des modèles chimériques, abîment leu santé physique et mentale.

Dans le rapport à l’image, était-ce mieux avant ? Les gens étaient-ils mieux dans leur corps ?

Dans les années 50 toutes les femmes voulaient ressembler à Marylin Monroe, qui faisait du 40 ou du 42, avait la taille fine et une forte poitrine. Les femmes qui n’étaient pas comme elles étaient un peu malheureuses, et essayaient de compenser en portant des corsets par exemple. Chez les Mayas il fallait avoir des pieds plats, chez les Chinois des petits pieds, et dans l’Antiquité les femmes devaient souffrir pour ressemble à l’idéal de beauté de l’époque.

Ce qui est nouveau, c’est qu’autrefois les femmes ne pouvaient pas avoir au quotidien ces modèles chimériques sous les yeux. En ce sens la situation s’est aggravée. La souffrance des femmes de ne pas correspondre aux modèles est donc certainement plus grande qu’avant. La question est plus grave aujourd’hui qu’il y a 30 ou 40 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 24/06/2013 - 10:10
Et bien mesdames , vous savez ce qui vous reste à faire !
Si ce sondage a quelque chose de vrai , s'il est exact que " 69% de femmes aimeraient changer quelque chose de leur physique " et que la cause en est " les Top-modèles" , pourquoi ne créez-vous pas votre propre marque de vêtements ( prêt-à-porter , confection ou Haute couture ) ?
Jusqu'à aujourd'hui , vous confiez ce soin à des créateurs HOMMES , homosexuels pour la plupart ! Forcément , leur idéal féminin est plutôt androgyne , voir avec des formes masculines ( sans taille , sans hanche , sans seins , sans fesses ) .
D'où ces "Top-modèles qu'ils vous imposent comme références .
Rebellez-vous ! Osez habillez vous-mêmes de vraies FEMMES , celles qui nous entourent .
Par votre audace , vous pourriez retournez cette tendance à l' anorexie , la "ringardiser " à tout jamais .
En un mot , démontrez à ces " couturiers" que seuls ceux qui aiment les femmes peuvent habiller des femmes ....