En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Enfin ?
Jean-Paul Delevoye démissionne
il y a 1 heure 42 min
Un EHPAD en folie !
Var : un strip-tease dans une maison de retraite fait d’heureux résidents
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La victoire des Conservateurs de Boris Johnson: conjoncturelle ou structurelle ?

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 9 heures 7 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 11 heures 36 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 12 heures 49 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 14 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Grève contre la réforme des retraites
Bruno Le Maire : "tous les trains doivent circuler"
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Social
SOS

SOS modèle social français en danger ? 2 doigts de raison, une dose de névrose collective

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 8 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 9 heures 8 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 12 heures 13 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 13 heures 46 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 17 heures 3 min
Objectif 2012

Programme du PS : où sont les questions de fond ?

Publié le 07 avril 2011
C'est ce mardi 5 avril qu'est présenté officiellement le programme du Parti socialiste pour la présidentielle 2012. Les principales propositions du texte ont déjà fuité dans la presse. Julien Landfried les a lues. Secrétaire national du Mouvement républicain et citoyen fondé par Jean-Pierre Chevènement, il livre pour Atlantico son regard sur ce programme.
Julien Landfried est porte-parole de Jean-Pierre Chevènement. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Landfried
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Landfried est porte-parole de Jean-Pierre Chevènement. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce mardi 5 avril qu'est présenté officiellement le programme du Parti socialiste pour la présidentielle 2012. Les principales propositions du texte ont déjà fuité dans la presse. Julien Landfried les a lues. Secrétaire national du Mouvement républicain et citoyen fondé par Jean-Pierre Chevènement, il livre pour Atlantico son regard sur ce programme.

Il faut être jésuite pour remarquer des différences significatives entre le projet du PS pour 2012 (dont les principales propositions ont déjà été publiées dans la presse) et ceux qu’il présenta lors des deux dernières élections présidentielles de 2002 et 2007.

Fuite dans le financements public de l’emploi (avec de nouveaux « emplois jeunes »), création de nouvelles allocations (« allocation d’autonomie » pour les jeunes), vœux pieux (l’égalité salariale homme-femmes), concessions aux Verts sur l’énergie nucléaire, poursuite de l’« irreal politik » européenne (proposition d’un emprunt européen dont nul ne veut pour le moment), réforme fiscale déconnectée du cadre de la globalisation financière : on a peine à croire qu’autant d’esprits brillants ont participé à l’élaboration d’un projet aussi faible, qui semble « en apesanteur », comme déconnecté de la réalité.

Quand le PS divorce des classes populaires et moyennes

A l’heure où la social-démocratie européenne est partout en crise, rudoyée par son électorat historique (ouvriers et employés), le Parti socialiste ne semble pas prendre la mesure du divorce des classes populaires et moyennes d’avec ses orientations social-libérale et multiculturaliste. Celles-ci, il faut le souligner, ne sont pas assumées franchement dans un texte qui préfère éluder les questions qui fâchent.

La crise de l’euro ? Elle sera résolue par une introuvable solidarité budgétaire européenne, dont les Allemands ne veulent pas. A moins que le gouvernement d’Angela Merkel (et son opposition social-démocrate) ne fasse à Dominique Strauss-Kahn, François Hollande ou à Martine Aubry des concessions qu’il refusait à Nicolas Sarkozy. Dans ce cas, il faudrait nous expliquer par quel miracle cela se produirait.

La désindustrialisation de l’économie française ? Une politique industrielle européenne y remédiera ! Mais celle-ci existe déjà, et permet à la Commission européenne de désarmer les groupes européens dans la compétition mondiale sous prétexte de respect de la concurrence, et à l’Allemagne de concentrer les activités industrielles et les excédents commerciaux qui leur sont associés. Une politique industrielle « française », alors ? Non, répondent les socialistes, car elle serait alors… « française », ce qui semble devenu un gros mot. Le niveau intolérable du taux de change de l’euro face au dollar et au yuan chinois n’est même pas évoqué alors qu’il constitue le premier problème à régler pour conserver un tissu industriel digne de ce nom.

Le projet socialiste n'augure rien de bon...

La critique du libre-échange, facteur de déflation salariale ? « Nous ne sommes pas protectionnistes » répond le projet socialiste décidément bien soucieux de ne pas effaroucher les partisans du néo-libéralisme en préférant parler d’« écluses ». Mais si ces dernières ne sont pas « protectionnistes », on a alors peine à comprendre comment les salaires pourront augmenter avec un monde du travail broyé par la concurrence des armées industrielles de réserve à bas salaires des pays d’Europe de l’Est ou d’Asie.

L’immigration et l’insécurité, marqueurs identitaires du vote des classes populaires et désormais moyennes ? Certes, l’État devrait bénéficier de moyens et d’effectifs supplémentaires de policiers et de magistrats, mais qui ne voit que la définition d’une politique d’immigration suppose de faire des choix courageux qui ne se résument pas à la dimension « humanitaire » du problème ? Quant à l’insécurité, elle ne saurait être réduite aux conséquences de la pauvreté ou des discriminations, mais interroge le dérèglement civique d’une société fragmentée culturellement, dérivant vers le séparatisme.

Le rejet de Nicolas Sarkozy est tel qu’une victoire de la gauche est envisageable en 2012. Mais le projet du PS tel qu’il est détaillé aujourd’hui n’augure rien de bon pour un exercice du pouvoir qui aurait dès lors l’allure d’une navigation à vue. L’échec gouvernemental à venir préparerait alors probablement la voie à un rapprochement entre le Front national et une UMP radicalisée en 2014.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ddlinotte
- 06/04/2011 - 10:49
Pas mal
mais toutes leurs idées ne sont pas idiotes. Mais je préfère un programme avec des idées, certes utopiques, qu'un programme anti sarkozy.
cependant ca ne règle pas tout. La gauche n'a pas encore compris qu'augmenter les impôts tirera la France vers le bas. Je ne veux pas d'une France comme ça. c'est vers le haut le bon choix et pour ça, il faut des idées de notre temps et non démagogique.
ropib
- 05/04/2011 - 14:51
Désaccord sur le fond
Ok pour ne pas être d'accord sur le fond, mais ce n'est pas parce qu'on écarte comme vous le faites les réponses aux questions de fond qu'elles n'existent pas. Je pense que l'UMP, et heureusement, a autre chose à proposer que des "dont personne ne veut", "fuites", "concessions" ou anti-slogans "irreal politik" contre ce programme. Être en désaccord, mais être sérieux quand même.
benj117
- 05/04/2011 - 12:31
c'est clair!!!
on était déja dans le kaka!!!!
Mais alors 2012, ca sera en effet l'apocalypse!!! parce que malheureusement, ca sera bien la Gauche qui sera au pouvoir!!!