En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

07.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 8 min 22 sec
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 52 min 58 sec
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 3 heures 22 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 5 heures 8 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 19 heures 47 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 1 jour 1 heure
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 26 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 5 heures 22 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 20 heures 2 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 22 heures 10 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 1 jour 1 heure
Sommet

B. Cazeneuve : “Ne sacrifions pas à Bruxelles le budget de croissance sur l’autel de la volonté de certains pays d’obtenir des chèques pour eux-mêmes”

Publié le 07 février 2013
Le sommet consacré au budget européen débute ce jeudi à Bruxelles, Bernard Cazeneuve, le ministre délégué aux Affaires européennes réaffirme la volonté de la France d’arriver à un compromis entre la nécessité de maîtriser les comptes publics et la nécessité d’affecter un bon budget à de bonnes politiques de croissance.
Bernard Cazeneuve
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ministre délégué chargé des Affaires européennes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le sommet consacré au budget européen débute ce jeudi à Bruxelles, Bernard Cazeneuve, le ministre délégué aux Affaires européennes réaffirme la volonté de la France d’arriver à un compromis entre la nécessité de maîtriser les comptes publics et la nécessité d’affecter un bon budget à de bonnes politiques de croissance.

Anita Hausser : Tout le monde souligne que l’accord sur le budget sera difficile à trouver lors de ce sommet. Est-ce déjà la Chronique d’un échec annoncé ?

Bernard Cazeneuve : La France souhaite le compromis et l’ensemble des pays de l’Union européenne a conscience des objectifs à atteindre  pour la croissance. Le budget de l’Union européenne représente une enveloppe d’environ 980 milliards d’euros destinés à financer des politiques d’innovation, de recherche, de transferts technologiques, de transition énergétique, de numérisation du territoire pour atteindre les objectifs de l'Europe 2020 arrêtés par l’Union européenne. Il s'agit aussi de financer la politique agricole commune, qui est la politique européenne la plus intégrée, et qui permet à de nombreux agriculteurs, y compris à de petits exploitants de développer une production de qualité qui assure la sécurité alimentaire de l’Union européenne et alimente une industrie agroalimentaire dynamique. Il finance la politique de cohésion, qui permet aux territoires de se moderniser. Par ailleurs, le budget de l’Union européenne doit pouvoir financer le programme d’aide aux plus démunis ou le fonds d’adaptation à la mondialisation qui sont des programmes qui témoignent de la capacité de l’Union européenne à organiser la solidarité à l’égard de ceux qui sont les plus en difficulté. L’Europe a besoin de ce budget.  Une grande partie des pays de l’Union européenne souhaite un compromis. Pour que ce compromis soit possible, il faut qu’il se fasse par une approche équilibrée entre la nécessité de maîtriser les comptes publics et la nécessité d’affecter un bon budget à de bonnes politiques de croissance.  

Ce sont là les souhaits exprimés par la France et un certain nombre de pays de l’Union, mais ceux que le président de la République qualifiait de « pays excédentaires » veulent réduire le montant de ce budget. Quelles sont les marges de manœuvre ? Comment peut-on aboutir à ce compromis ? 

En étant raisonnable. On ne peut pas  réduire la discussion à une négociation sur des coupes et des rabais.On ne peut pas parvenir à un bon compromis si on ne trouve pas un chemin entre la nécessité de rétablir les comptes publics et la nécessité d’avoir un budget de croissance. Donc le compromis ne sera possible que si les pays de l’Union européenne sont capables de se conformer à cette nécessité d’équilibre. Le président de la république souhaite un compromis au sommet ainsi qu’avec le Parlement européen.

Comment les amener à cette idée ?

Par la discussion. L’Europe, c’est un processus constant d’élaboration de compromis. Par conséquent, il n’y aura pas d'issue si chacun n'est pas en situation d'abandonner un peu de ce qu'il veut pour accepter un peu de ce que veulent les autres. 

N’est-on pas loin du pacte de croissance que prônait Français Hollande ?

Pourquoi dites-vous cela ? C’est tout le contraire! On a obtenu un pacte de croissance de 120 milliards au mois de juin. Le budget présenté aujourd’hui permettrait d’augmenter le budget croissance de 50%, celui consacré à la transition énergétique à la numérisation des territoires et aux transports propres de 400%. Il y a une possibilité d’avoir un budget de croissance. Pour cela il ne faut pas de coupes drastiques ; il faut arriver à trouver un équilibre entre un bon budget de croissance et la nécessaire maîtrise des dépenses et qu’on ne sacrifie pas le budget de croissance sur l’autel de la volonté d’un certain nombre de pays d’avoir des chèques pour eux-mêmes après avoir procédé à des coupes claires.

A Strasbourg François Hollande s’est montré très offensif dans sa volonté de faire avancer l’Europe. Il a parlé de la nécessité « d’un sursaut » , et a déclaré que « le temps presse » ; mais dans l’opposition on lui reproche de ne pas avoir fait de propositions concrètes. Va-t-il en faire prochainement ?

Lorsque le Président de la République dit « il faut que l’Europe soit différenciée et que nous puissions, sur le sujet de la transition énergétique, des transferts de technologies, de l’innovation, de la politique industrielle, mettre en place des coopérations renforcées, ce n’est pas une proposition ? Lorsque François Hollande dit « nous devons améliorer, renforcer la gouvernance de la zone euro », pour une plus grande intégration politique de la zone euro, faire en sorte que les acteurs de la zone euro se réunissent plus régulièrement, qu’il y ait un véritable secrétariat général permanent de l’Eurogroupe, ce n'est pas une proposition ? Lorsque le président propose une politique industrielle, une politique commerciale, une politique énergétique portée par l'Union européenne, ce ne sont pas des propositions ? Le discours du Président de la République a été applaudi sur tous les bancs à l’exception de ceux de l’UMP. François Hollande a passé une heure et demie à écouter et à répondre de façon précise à toutes les questions, dans un climat excellent.

Va-t-on parler de l’aide européenne au Mali  au cours de ce sommet ?

Il est possible, et même probable que le président de la République soit amené à faire un point sur le Mali, mais le sujet ne figure pas à l’ordre du jour officiel du sommet qui doit traiter du budget et de la politique commerciale.

Le Président de la République va-t-il faire des demandes concrètes à ses collègues ?

Les demandes concrètes ont déjà été formulées et les pays de l’Union européenne ont apporté des réponses concrètes à l’occasion de la conférence des pays donateurs, à la hauteur de ce que nous demandions. Outre les moyens financiers, les pays de l’Union européenne ont, pour la plupart d’entre eux apporté des moyens militaires en aéronefs, pour le transport de troupes. Les formateurs de l’Union sont en train d’arriver au Mali pratiquement en même temps que les troupes africaines, afin de pouvoir les former. Quant au retrait, il interviendra dès lors qu’il sera possible. Nous souhaitons qu’il soit le plus rapide possible. C’est la raison pour laquelle nous avons accéléré le processus de formation que nous nous réjouissons de voir se déployer.

Propos recueillis par Anita Hausser

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jmpbea
- 07/02/2013 - 17:41
bullshit!
rétablir les comptes publics ! on ne touche pas aux dépenses publiques
améliorer la coopération: blabla
poursuivre les échanges technologiques : blabla
par contre, s'attaquer aux rentes de situation de tous nos pantins depuis les conseils généraux jusqu'aux guignols de Bruxelles, là , rien et pourtant cela ferait de la monnaie.
mais il est plus facile de réclamer des eurobonds évidemment l'Allemagne avec ses 160 milliards de balance commerciale positive est bien plus attractive que la France avec ses 60 milliards négatifs: flamby n'a aucune vergogne!
vangog
- 07/02/2013 - 15:27
Budget de croissance ou budget de désindustrialisation?
Subventionner les pays entrants en desindustrialisant la France et en s'accordant un chèque PACS pour soi-même, très hypocrite et irresponsable ce Cazeuneuve!
Mais Flamby, le monsieur Plus des impôts, taxes et subventions en tout genre lui a dit d'aller au charbon, alors il y va le Cazeuneuve, mais il va se bruler les doigts!...
prochain
- 07/02/2013 - 13:50
Réforme ou redressemen, il faut briser les tabous
Plusieurs pays avaient réussi les réformes de structure depuis des lustres, d'autres les font depuis 3-4 ans aux prix d'énormes sacrifices, notre sauveur fidèle au dogme préfère le redressement et la "solidarité", jolie formule pour cacher son incapacité de réformer. L'inertie du système le pousse au bout de sa logique. La cohabitation forcée des "protégés" et des précaires va finir par la divorce parce que
l'esprit et la lettre de la Constitution ne sont pas respectés.