En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
La Chine a toutes les cartes en main pour mettre fin au règne du dollar.
Les dessous de l'économie
Et si la Chine venait vraiment à bouder la dette américaine ?
Publié le 17 janvier 2013
La Chine a toutes les cartes en main pour mettre fin au règne du dollar – une hypothèse qui n'est pas aussi farfelue qu'elle le paraît...
Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Wapler
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Chine a toutes les cartes en main pour mettre fin au règne du dollar – une hypothèse qui n'est pas aussi farfelue qu'elle le paraît...

Que fait la Chine de sa montagne de réserves de change ? Elle investit au travers du fonds d’investissement souverain chinois – ou CIC comme China Investment Corporation, en bon anglo-mandarin – qui gère 480 milliards de dollars. Il y a aussi les réserves de change détenues par la Banque centrale du peuple, l’équivalent de plus de 3 200 milliards de dollars dont 1 160 milliards sont en bons du Trésor américain qui ne rapportent rien.

Avec les Etats-Unis, la Chine connaît les mêmes affres qu’une entreprise dont le gros client s’enfonce dans l’insolvabilité. Toujours ce fichu dilemme : lui prêter toujours plus en espérant qu’il va se refaire une peau... ou bien tirer un trait, prendre sa perte et passer à autre chose ? Comme si cela ne suffisait pas, il y a un autre problème : le client paye avec du papier qu’il imprime à volonté pour faire croire qu’il a de l’argent.

Si la Chine s’affranchit brutalement du dollar, le monde prend peur et c’est l’effondrement du billet vert. Si elle le garde, c’est l’effritement de ses réserves de change. Sa tactique, c’est donc de s’en débarrasser en douce.

Progressivement depuis 2008, la Chine :

  • Fait des réserves de matières premières (métaux de base, pétrole, céréales).
  • Echange des bons du Trésor à long terme contre des bons du Trésor à court terme pour ne pas se retrouver dépendante du sort du dollar à long terme. C’est son Twist à elle, le miroir du Twist de la Fed qui consiste à racheter les obligations de long terme et émettre du court terme.
  • Investit en actions.
  • Diversifie ses réserves de change.
  • Achète discrètement de l’or (ndlr : Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici).

Pour le moment tout se passe bien et personne ne s’affole. La transition en douceur est un succès. Le Japon, qui est le deuxième détenteur mondial d’obligations souveraines américaines, ne flanche pas. Comme vous pouvez le constater, il en a pris pour 130 milliards de dollars de plus en 2012, ce qui compense le désengagement chinois. Tout baigne dans l’huile de soja…

"En ligne avec la future reprise de l’économie américaine, l’attrait de la dette américaine s’affaiblit (…) A long terme, ce n’est plus un bon investissement", a déclaré à l’Agence France Presse de Shanghai le président du CIC.

Subtil et magistral ! Puisque reprise américaine il y aurait, c’est normal de moins acheter de bons du Trésor. Une simple gestion de bon père de famille. Le monde rassuré ne sera donc pas surpris que la Chine accélère le mouvement.

La reprise américaine sera en 2013 une croissance de l’ordre de 2,5% du PIB achetée avec un déficit de 8% du PIB. Cherchez l’erreur… "Beaucoup de prévisionnistes s’attendent à 3% à la fin de l’année. Je serai heureusement surpris si c’était le cas. Cela ne résorbera pas notre chômage avant longtemps. Nous avons vraiment besoin de 4%, 5% de croissance pendant une longue période pour nous en sortir", indiquait Kenneth Rogoff à Bloomberg (Charlie Rose talks to Kenneth Rogoff, Bloomberg Business Week, 20 décembre 2012).

Personne ne semble s’inquiéter que le plus gros acheteur de bons du Trésor soit devenu la Fed avec 40 Milliards de dollars par mois (opération QE3 - Quantitative easing).

Les promesses d’arrêter le QE3 ne sont que du vent. Bientôt, il faudra passer à la vitesse supérieure : les dollars imprimés ne serviront plus à financer les rachats d’obligations sans souscripteur, ils serviront à financer directement le déficit.

Le dollar est bien en route pour l’hyperinflation, probablement pour 2014 selon John Williams de Shadowstats. La Chine sera prête, car elle a son plan anti-dollar, sa parade pour ne pas sombrer avec le dollar. Et vous, vous avez un plan pour cette ultime phase de la crise ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
01.
Présenter les valeurs de Nicolas Sarkozy comme la "France moisie", c'est faire injure au peuple
02.
Anne Sinclair, à la fois confiante et inquiète
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
robert
- 18/01/2013 - 16:10
L'Amérique c'est finie
Le déclin de ce grand pays va arriver a son terme et Obama est si médiocre qu'il préfére laisser la dette s'envoler !! Ce président élu en divisant ethniquement l'amérique restera ds l'histoire comme un médiocre noir (adoré car noir).
honnête citoyen
- 17/01/2013 - 22:11
Pourquoi les Etats Unis laisse l'Europe en déclin 2
Les Etats Unis ont par ordre de préférence comme alliés:Les pays du golfe car essentiellement des devises en dollars en grosse quantité un pétrole bon marché et une influence militaire majeure pour des pays incapable de se défendre contre un pays agresseur l'Irak avant voir l'Iran aujourd'hui.
En deux le japon pour presque les mêmes raisons même si militairement ils vont les lacher face à la Chine même s'il n'y aura pas conflit je pense juste une soumission du pays du soleil levant.
En trois Indonésie, Malaisie et tous les pays limitrophe du détroit de Malaca pour des raisons évidentes de peur militaires de la chine et ses pays sont appellés à être le futur atelier américain.
Le Canada,l'Amérique du sud(certains pays émettent des résistances) sont dans leurs zones d'influence.
Le reste...
honnête citoyen
- 17/01/2013 - 21:45
Pourquoi les Etats Unis laisse l'Europe en déclin
La Chine possède effectivement des réserves de change en dollars collossales mais s'en débarassent en diversifiant ses achats par de l'or des actions des matières premières.Le problème c'est au moyen orient car l'arabie saoudite et ses pairs pétroliers et gaziers ne peuvent jouer contre le dollar car la fortune des emirs est libellée en dollar(exportation en dollars depuis 65 ans essentiellement).Le seul pays qui fait tache dans la région c'est l'Iran qui serait prête à libeller en monnaie autre.Le fond souverain Abu Dabi le plus puissant de la planète ainsi que la fortune personnelle des différents emirs fera tout pour préserver l'économie américaine et jusqu'à ce jour ils fournissent toujours 60 % du pétrole conventionnel du globe.Ceux ci ont des vues sur l'Europe et surtout sur l'Afrique au niveau politique pour ses matières premières pour faire perdurer le système dollar roi.Ceci au détriment de l'Europe comme on peut le voir au Mali et surtout avec la complicité des Etats Unis qui voient en L'Europe et l'Union Européenne comme une zone économique sans avenir.Conservatisme quand tu nous tiens.C'est le prix à payer pour 2.5 % de croissance pour 8 % de dettes publiques.