En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 54 min 59 sec
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 2 heures 2 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 3 heures 6 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 5 heures 31 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 10 heures 32 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 11 heures 8 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 21 heures 54 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 1 heure 39 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 2 heures 40 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 3 heures 27 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 10 heures 53 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 11 heures 21 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 22 heures 49 min
© Flickr - Recuerdos de Pandora
"Hitler, mon voisin", le témoignage qui devrait faire parler
© Flickr - Recuerdos de Pandora
"Hitler, mon voisin", le témoignage qui devrait faire parler
Bonnes feuilles

Le Führer ne savait pas qu'en face de chez lui grandissait un enfant qui un jour témoignerait

Publié le 13 janvier 2013
Neveu du célèbre écrivain juif Lion Feuchtwanger, Edgar était aussi le voisin d'Adolf Hitler, en face duquel il a grandi, au premier rang des aléas politiques qui virent ses propres parents privés de leurs droits. Extrait de "Hitler, mon voisin" (2/2).
Edgar Feuchtwanger est historien. Il a vécu en face de chez Adolf Hitler de 1929 à 1939, de ses 5 à ses 14 ans.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edgar Feuchtwanger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edgar Feuchtwanger est historien. Il a vécu en face de chez Adolf Hitler de 1929 à 1939, de ses 5 à ses 14 ans.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Neveu du célèbre écrivain juif Lion Feuchtwanger, Edgar était aussi le voisin d'Adolf Hitler, en face duquel il a grandi, au premier rang des aléas politiques qui virent ses propres parents privés de leurs droits. Extrait de "Hitler, mon voisin" (2/2).

1939

En me défendant contre le Juif, je combats pour défendre l’oeuvre du Seigneur.

Adolf Hitler, Mein Kampf

J’aurai bientôt quinze ans et cela fait dix ans qu’il habite en face de chez nous. Maman m’a raconté que lorsque j’étais petit il était moins célèbre qu’oncle Lion. Il l’avait même aidé à enfiler son manteau, lui donnant du "Herr Feuchtwanger" sur la terrasse du café Heck où mon père me commandait des citronnades. Dans ces jardins aujourd’hui interdits aux Juifs, je jouais au cerceau et je courais derrière les pigeons. J’aime quand ma mère me rappelle mon enfance au temps de la république de Weimar, avant les nazis, avant qu’Adolf Hitler devienne chancelier.

L’Allemagne était une démocratie, nous étions libres. À l’époque de la grande crise, alors que Munich était si pauvre et que l’on risquait de s’y faire partout détrousser, les mendiants nous saluaient dans la rue car ils connaissaient les œuvres de mon oncle. Ils venaient à la maison et nous partagions avec eux mon repas favori : des saucisses chaudes et croquantes. Mon père était éditeur. Nous partions ensemble le matin, avec Rosie, une jeune fille qui vivait à la maison et m’aimait comme une mère. Les souvenirs me reviennent… Rosie a dû nous quitter quand les lois raciales ont été décrétées. Ma mère allait souvent jouer au tennis sur les terrains derrière la maison. Mon père travaillait parfois au salon.

Des écrivains lui rendaient visite, et c’est moi qui leur servais le thé. L’été, il m’envoyait porter des ouvrages à ses amis écrivains. J’allais chez Thomas Mann avec Rosie, et mettais un point d’honneur à tenir moi-même les livres précieux, empaquetés et ficelés, qu’avec mon père ils échangeaient. Nous partions le week-end sur des lacs merveilleux où nous louions des villas, nous y passions l’été en famille avec des amis. Oui, je me souviens de mon enfance… Souvent j’étais invité à des goûters d’anniversaire chez des camarades aryens. On ne disait pas "aryen" autrefois. On ne disait rien. Il n’y avait pas de différence. Comme nous ne sortons plus, ma mère me raconte des histoires toute la journée. Elle me dépeint sa jeunesse et mon enfance. C’était gai, me dit-elle. Quand elle parle de ces années-là, elle sourit à nouveau, et je l’écoute longuement. J’oublie les rideaux tirés, le ciel gris et les SS qui arpentent les trottoirs. Avec mon père, ils se rendaient à des fêtes qui duraient toute la nuit et rentraient chancelants et souriants. C’étaient les années folles. C’étaient de belles années, me dit-elle.

– La Bavière est un magnifique pays, mon chéri, avec ses clochers en forme de bulbes, ses champs verts et fleuris. Un jour ce sera comme avant.

[...]

Depuis que nous avons reçu la confirmation de notre départ pour Londres, je ne peux m’empêcher de sourire lorsque le soir j’aperçois la fenêtre allumée du Führer. Il ne sait pas que je le regarde, que je suis là, il ne se doute pas que, juste en face de chez lui, pendant dix ans a grandi un enfant qui un jour témoignera. Mon coeur bat fort lorsque je passe devant la fenêtre. Je sursaute encore quand un moteur démarre dans la nuit ou qu’un pas résonne au petit matin dans l’escalier. Je regarde les meubles de la maison, les poignées des portes que plus jamais je ne tiendrai entre mes doigts, les moulures au plafond, les ombres au sol lorsque le soleil éclaire le salon.

 

_______________________________________________________

Extrait de Hitler, mon voisin, de Edgar Feuchtwanger, aux éditions Michel Lafon, 2013, pp. 271-275


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ankou666
- 14/01/2013 - 11:44
Que diront les voisins de hollande et de son rhott...
RIEN !
Il n'y aura rien à dire, morne pleine comme ses idées.
Peut-être que certains ne se rende pas compte qu'il habite là tellement il est une ombre.
Decebal
- 14/01/2013 - 01:56
DERNIERE MINUTE
on cherche des voisins de Staline et Pol poth, mais pas sur d'en trouver
Decebal
- 14/01/2013 - 01:53
Et dans 50 ans
Dans 50 ans y aura t'il un livre écrit par un voisin qui vivait en face du voisin de Hitler et qui nous contera ses souvenirs de jeunesse?
Comme quoi pour faire du fric, tonton adolf est toujours utile