En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 10 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 10 heures 48 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 13 heures 31 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 18 heures 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 19 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 10 heures 31 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 12 heures 33 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 15 heures 27 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 10 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 18 heures 25 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 18 heures 40 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 19 heures 31 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 19 heures 36 min
© Bernadett Szabo / Reuters
2013 sera-t-elle l'année du retour de l'inflation ?
© Bernadett Szabo / Reuters
2013 sera-t-elle l'année du retour de l'inflation ?
Les dessous de l'économie

La pyramide mondiale de dettes passera-t-elle septembre 2013 ?

Publié le 10 janvier 2013
Cette semaine, Simone Wapler se demande si 2013 sera l'année du retour de l'inflation et de l'effondrement du marché obligataire. Cet article inaugure un partenariat entre Atlantico et les publications Agora, baptisé "les dessous de l'économie".
Simone Wapler
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine, Simone Wapler se demande si 2013 sera l'année du retour de l'inflation et de l'effondrement du marché obligataire. Cet article inaugure un partenariat entre Atlantico et les publications Agora, baptisé "les dessous de l'économie".

2013 sera-t-elle l’année du retour de l’inflation ? C’est possible au second semestre, notamment aux États-Unis. Si c’est le cas, l’effondrement du marché obligataire suivrait quelques mois plus tard et une nouvelle crise très violente en 2014.

En 2012, les marchés actions américain et européen se sont appréciés de près de 15% si l’on prend comme référence l’indice américain S&P500 et l’indice Eurostoxx 50 des cinquante plus grosses valeurs européennes.

En principe, les cours de Bourse ne sont que le reflet des bénéfices anticipés des entreprises. La crise de 2008 se résorberait-elle enfin et les entreprises déclareraient-elles voir le bout du tunnel ? Non. En réalité, ce marché haussier est un trompe-l’œil, il n’est dû qu’à une création monétaire sans précédent historique.

Albert Edwards, un des économistes de la Société Générale à Londres, a même mis en évidence[1] qu’aux États-Unis, les banques prêtaient de l’argent aux grosses entreprises solides qui rachetaient leurs propres actions, pour presque 500 Mds$ cette année. En Europe, les investisseurs professionnels reconnaissent que la hausse des cours de bourse est supérieure à la hausse des résultats, comme l’indiquait le quotidien professionnel L’Agefi le 2 janvier 2013.

Aux États-Unis, depuis septembre 2012, la Fed rachète tous les mois 40 Mds$ de titres hypothécaires et 45 Mds$ de bons du Trésor américain. En Europe, depuis fin 2008, 1 600 Mds€ ont été injectés dans le système financier soit 13 % du PIB européen. La profession de foi de Mario Draghi qui a dit qu’il ferait « tout ce qu’il faudrait » pour sauver l’euro qui était « irréversible » a fait décoller les indices boursiers.

Nous vivons dans un monde ou très peu des actifs financiers qui circulent sont adossés à une véritable garantie existante. La garantie n’est en réalité que la croissance à venir. Par exemple, les réserves de change des banques centrales ne sont pas de la monnaie étrangère correspondant à un pouvoir d’achat immédiat. Ce sont des emprunts d’autres États, notamment des États-Unis et de l’Europe.

La pyramide des créances : 639 000 Mds$ appuyés sur la confiance en la croissance future

Les actifs financiers sont classés du haut en bas des plus liquides aux moins liquides. Ceux qui se vendent le plus facilement, dont la valeur ne repose pas sur la confiance, sont en haut. Les actifs les moins négociables sont en bas. Souvenez-vous que Lehman Brothers a fait faillite en 2008 à cause de produits dérivés qui sont devenus invendables.

Depuis quatre ans, pour faire croire que cette pyramide financière tient toujours debout, la Fed et la Banque centrale européenne rachètent aux banques commerciales des actifs avec de l’argent qu’elles n’ont pas. Elles font mine de croire que ces actifs vaudront un jour quelque chose. Les banques placent ensuite cet argent factice sur les marchés financiers pour regonfler les autres niveaux.

Sans croissance future robuste cette pyramide n’a plus aucune assise. Elle résiste uniquement parce que les gens ont encore confiance.

Si vous pensez que le monde peut devenir plus riche en imprimant de l’argent, vous ricanez en voyant au sommet de la pyramide la relique barbare, l’or. Si, en revanche, vous pensez qu’imprimer de l’argent n’est pas une bonne idée, vous pouvez conclure que l’or n’a pas dit son dernier mot.

Pour les prédictions sur les prochains cours de l’or, je vous renvoie vers l’excellent article de mon collègue Addison et je vous invite à bien examiner ses graphes de projection. 2 000 $, 2 300 $, 12 000 $ l’once ? Faites vos jeux avant que rien n’aille plus !

Car une nouvelle lézarde est tout récemment apparue dans cette pyramide : elle vient des minutes du dernier comité de la Fed. Certains des apprentis sorciers ont maintenant peur des conséquences de leur expérience monétaire. Ils suggèrent d’arrêter  la planche à billets dès septembre 2013. Le seul problème c’est qu’ils ne peuvent pas. Car avec seulement 2,3 % de croissance prévue en 2013, la pyramide - qui repose sur une garantie de 5 % de croissance future - s’écroule. Donc ils vont continuer à imprimer et nous aurons de l’inflation avant l’écroulement.

[NDLR : Pour lire d’autres d'analyses sur l'actualité économique et financière mondiale, continuez votre lecture...]



[1] Société Générale – Global Strategy Weekly - On why recovering US money supply and bank lending is not good news - 21 novembre 2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
géodith
- 08/01/2013 - 19:21
Merci Atlantico
de m'avoir fait connaitre Publications Agora.
Olivier Delamarche doit se sentir moins seul.
laïcité
- 07/01/2013 - 22:44
Au cours des siècles passés
on n'a jamais résolu une crise de surendettement en faisant marcher les planches à billets sinon cela se saurait !....Les banques centrales sont en train de dévaloriser totalement les monnaies fiduciaires et les transformer ainsi en monnaie de singe ce qui est une façon sournoise de voler les épargnants !
boblecler
- 07/01/2013 - 21:01
C'est bon l'hypocrisie, on
C'est bon l'hypocrisie, on tourne sur 50 000 milliards de dérivés depuis 1980. Qu'on arrête de se foutre de notre gueule. Aux states, il y a 20 000 milliards de barils qui même à 60 dollars le baril font 120 000 milliards de dollars. En France 5000 milliards de mètres cubes de gaz et on ne sait combien de barils à CAYENNE!!! Les occidentaux vont devenir des pays producteurs de pétroles!!!!