En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 7 heures 10 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 14 heures 15 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 15 heures 10 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 15 heures 42 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 18 heures 23 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 18 heures 40 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 13 heures 12 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 14 heures 27 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 15 heures 8 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 15 heures 22 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 18 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 18 heures 33 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 18 heures 46 min
© Flickr/MiiiSH
Il est possible de choisir la vie qui nous correspond à n'importe quel âge.
© Flickr/MiiiSH
Il est possible de choisir la vie qui nous correspond à n'importe quel âge.
Sauter le pas

Pour réussir sa vie, il faut parfois plonger dans l'inconnu et croire en soi

Publié le 28 décembre 2012
Si les regrets font partie de la vie, qui n'aimerait pas pouvoir revenir en arrière et réaliser ce qui paraissait peut-être à l'époque être un risque fou. Gilles Noblet rappelle qu'à tout âge il est possible de prendre un autre chemin, de franchir ses barrières intérieures et de choisir la vie qui nous correspond. Extrait de "Et si je choisissais ma vie ! Trouver sa voie mode d'emploi" (1/2).
Gilles Noblet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Noblet est animateur du pôle "Évolution professionnelle“ de l'Institut Map'UP.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si les regrets font partie de la vie, qui n'aimerait pas pouvoir revenir en arrière et réaliser ce qui paraissait peut-être à l'époque être un risque fou. Gilles Noblet rappelle qu'à tout âge il est possible de prendre un autre chemin, de franchir ses barrières intérieures et de choisir la vie qui nous correspond. Extrait de "Et si je choisissais ma vie ! Trouver sa voie mode d'emploi" (1/2).

Répondre à l’appel de la vie, c’est trouver la force de tracer sa voie malgré les obstacles placés sur notre chemin. Nous n’avons qu’une vie. Faut-il donc la gâcher à ne pas devenir ce que l’on pourrait être ? La vie nous invite à prendre conscience de ce qui nous rend plus vivant. Mais elle nous défie en nous demandant d’agir. Le secret est de s’engager dans une quête pour devenir l’architecte de sa vie. Vous êtes la seule personne habilitée à imaginer votre chemin de vie.

Croire en sa bonne étoile

On lui répétait tout le temps qu’il était nul. Jean-Gabriel aurait pu jeter l’éponge en pleurant sur son sort. Mais, après plusieurs échecs cuisants au bac, il a finalement décroché le fameux sésame qui lui a ouvert l’accès aux études supérieures. Une leçon pour ceux qui ne croient plus en eux. "J’ai vingt-sept ans et j’ai eu mon bac après trois échecs, et au bout de la quatrième fois après moult épreuves", confie-t-il. Sa hargne et sa forte volonté l’ont sauvé du naufrage et lui ont permis d’atteindre l’objectif qu’il s’était fixé. Ceci au prix de gros sacrifices.

Il a suivi une scolarité chaotique et a redoublé cinq fois car il a toujours eu de grosses difficultés de concentration. "On me disait constamment que j’étais un bon à rien, ce que j’ai cru pendant longtemps." Arrivé en terminale L, il fait une grosse dépression suite à une déception amoureuse. Il est recalé une première fois.

Il ne perd pas courage puisqu’il se réinscrit les deux années suivantes. C’est de nouveau un échec. "Sur le conseil de mes proches je me suis mis à bosser dans le secteur social." Il s’occupe alors de toxicomanes et de personnes handicapées, porté par ce désir de revanche sur lui-même. "J’ai compris qu’il y avait au-dessus de moi une force extérieure qui me poussait, qui me donnait la niaque, qui me permettait de me surpasser."

Quelques années plus tard, il s’inscrit à la fac pour repasser son bac. Durant cette année scolaire, il bûche comme un malade, soutenu par ses amis rencontrés à l’université. Il est finalement reçu au DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) avec mention « assez bien ». Sa persévérance a fini par payer.

À ceux qui ont du mal dans leurs études, il dit : «"N’ayez pas peur, ayez confiance en vous !" "J’ai décidé, à long terme, de m’occuper de jeunes en difficulté parce que je crois en eux et que je suis persuadé qu’il y a chez eux une part de cristal comme dans chaque être." Son succès lui a permis de suivre une formation, avec la fondation d’Auteuil, au brevet professionnel de la jeunesse populaire et du sport en alternance dans une ferme pédagogique, avec comme projet celui de devenir éducateur dans l’environnement. "Pour sensibiliser les jeunes à la protection de la nature, c’est-à-dire de notre patrimoine", explique-t-il. "Rien n’est impossible à celui qui croit en lui et ne lâche pas prise", conclut-il.

Plonger dans l’inconnu

À vingt ans, Marine 1 a osé plonger dans l’inconnu en créant son entreprise de coiffure à domicile. "S’il est vrai qu’au début, on est hésitant, que la peur prend le dessus, on est très vite aspiré par une spirale qui décoiffe." Sa clientèle ne cesse d’augmenter et, un an après cette création, le bilan est assez positif. Peut-être parce qu’elle a su garder les pieds sur terre en trouvant le moyen de faire face aux périodes creuses. "Les périodes creuses sont la bête noire des indépendants. Or, comme dans certains secteurs sous tension, il y a pénurie de main-d’œuvre et que le travail ne me fait pas peur, je relève les manches et j’y vais." À terme, son but est d’ouvrir son salon de coiffure.

Le week-end, c’est souvent comptabilité et paperasse. Ce qui ne la gêne pas outre mesure, car elle a dû prendre des responsabilités très tôt, au divorce de ses parents. "Maman m’a élevée seule et j’ai vite compris que, dans la vie, on ne nous donne rien. À vingt ans, je déborde d’énergie, je m’amuse, je fais du sport, mais je travaille aussi énormément. C’est de famille puisque maman est chef d’entreprise dans l’immobilier et que papa s’est mis à son compte dans la rénovation de bâtiments… Je marche donc sur leurs pas."

Elle prend toujours conseil auprès de ses parents qui lui font part de leur expérience. Non pas qu’elle se laisse influencer, mais parce que leur âge leur permet de voir les choses et de les aborder d’une façon différente de la sienne. "Disons qu’à vingt ans, on a tendance à foncer dans le mur, même si l’on sait que c’est un mur. À leur âge, avec leur expérience, ils me disent comment le contourner."

Elle souhaite élargir sa clientèle grâce au bouche-à-oreille. Elle tente de se faire connaître dans les maisons de retraite, les hôpitaux et les logements seniors car ce genre de clientèle la touche beaucoup. "Je pourrai leur amener ma jeunesse et une nouvelle coupe de cheveux. Ils me raconteront leur passé. Coiffeuse, c’est un peu l’aventure humaine. Les gens se confient et se dévoilent. Je suis une parenthèse dans une tranche de vie.

Ça vaut tous les psys, et en plus on en sort bien coiffé !"

__________________________________

Extrait de "Et si je choisissais ma vie ! Trouver sa voie mode d'emploi", Editions Eyrolles (octobre 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
alsatian in oklahoma
- 29/12/2012 - 00:27
Est ce moment!
En pleine deconfiture culturelle qu'est l'Occident! La reussite sociale est elle justifiee? N'est pas du "j'en foutisme! vive moi et j'emmerde le monde"?... Si cette personne cree une entreprise qui apporte un produit excellent comme http://www.emotiva.com/ cela me convient comme a tous les audiophiles. Euh!!!! Staline a eu une belle reussite aussi! Franchement! ce n'est pas en France que vous pouvez reussir professionellement en ce moment car trop d'impos sauf travailler pour les bolchevique de l'Elysee!... Etre anti-socialo-communiste militant est pour moi un accomplicement personnel en ces temps dramatiques!
Casa123
- 28/12/2012 - 16:08
Bien gentil même si ça part d'un bon sentiment
C'est bien gentil tout cela mais quand on a passé un certain âge, l'obstacle n'est pas forcément soi même mais les autres.... et les autres, bein ils sont très (trop) nombreux.... alors croire en soi c'est bien, si la logique qui est que nous vivons de plus en plus vieux pouvait entrer dans le crâne de tout le monde, ce serait pas mal....
Silmarwen
- 28/12/2012 - 12:04
Merci
Merci c'est exactement ce dont j'avais besoin de lire. Ca me remonte le moral, je suis en galère en ce moment, j'ai des envies que j'essaye de mettre en place mais on peut pas dire que ça fonctionne beaucoup pour le moment. Cet article arrive au bon moment pour me permettre de relativiser mes galères du moment. Ce n'est que temporaire la roue tournera des solutions se présenteront. Merci beaucoup.