En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 13 heures 31 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 17 heures 7 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 17 heures 19 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 18 heures 19 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 21 heures 11 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 21 heures 11 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 14 heures 2 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 14 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 17 heures 11 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 17 heures 48 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 19 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 20 heures 16 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 21 heures 11 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 21 heures 11 min
Le Moyen-orient en ébullition

Le printemps arabe, la démocratie et Israël

Publié le 20 mars 2011
Les révolutions arabes constituent une aubaine pour la démocratie et pour Israël. Ce vent de liberté pourrait atteindre Gaza et modifier les forces en présence dans la région.
Fabio Rafael Fiallo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabio Rafael Fiallo est économiste et écrivain, ancien fonctionnaire à la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement). Il est diplômé d’économie politique de l’université Johns Hopkins (Baltimore).  Son dernier ouvrage,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les révolutions arabes constituent une aubaine pour la démocratie et pour Israël. Ce vent de liberté pourrait atteindre Gaza et modifier les forces en présence dans la région.

Des voix se font entendre ici et là afin de mettre en garde sur le risque qui existe de voir la révolte arabe récupérée par des mouvements islamistes ayant des desseins totalitaires et visant la destruction de l’Etat d’Israël. La chute du Chah d’Iran en 1979 est donnée en exemple d’une autocratie remplacée par un régime encore plus despotique et criminel. Bien que légitimes, de telles craintes ne devraient pas faire oublier que le monde arabe semble mûr pour un virage vers la démocratie. Plusieurs considérations pointent dans cette direction.

 

La probabilité d’un remake de 1979 est proche de zéro. Qui, parmi les manifestants d’aujourd’hui, aimerait se trouver à la place des Iraniens en 2009, emprisonnés et torturés ou assassinés pour le simple fait d’avoir demandé le respect de la volonté populaire exprimée dans les urnes ? Les Arabes sont-ils prêts à voir leurs aspirations démocratiques confisquées par une théocratie ? Les femmes qui jouent un rôle si actif dans ce Printemps arabe, et qui se battent pour l’égalité des droits hommes-femmes, aimeraient-elles se soumettre à la Charia que les islamistes imposent une fois qu’ils ont pris le pouvoir ?

 

Le régime iranien a de quoi s’inquiéter. La hiérarchie iranienne se trouve confrontée à deux défis : un mécontentement populaire croissant et des rivalités à l’intérieur du régime. En même temps, les sanctions internationales et la mauvaise gestion de l’économie commencent à faire sentir leurs effets.

 

Les rébellions en Tunisie, en Egypte et en Libye ont pris de l’ampleur grâce en partie au ralliement à leur cause de membres de groupes au pouvoir (armée,  ministres, diplomates). Les ayatollahs iraniens savent que cela pourrait se produire aussi dans leur pays. La méfiance est donc de mise au sein du pouvoir iranien, ce qui accentue la fragilité du régime.

 

Beaucoup dépendra de la détermination de la communauté internationale à venir en aide à la population iranienne. Au minimum, la communauté internationale se doit d’enquêter sur les emprisonnements, tortures et meurtres d’opposants, et non moins important, de prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre du régime iranien face à de telles exactions.

 

Le Hamas a de bonnes raisons de craindre l’éclosion à Gaza d’un mouvement pour la démocratie. La population de Gaza n’ignore pas que les Palestiniens de Cisjordanie vivent dans de bien meilleures conditions qu’eux, grâce en grande partie au modus vivendi que l’Autorité palestinienne et Israël parviennent à maintenir malgré leurs divergences. Aussi les Gazaouis pourraient-ils être prêts à donner majoritairement leurs voix à un parti capable – contrairement au Hamas – d’améliorer leurs conditions de vie. Rien d’étonnant que le Hamas rechigne à permettre la tenue d’élections libres à Gaza.

 

Le Hezbollah, aussi, ne peut que redouter l’onde de choc démocratique qui secoue la région. Ragaillardis par l’émergence du Printemps arabe, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes ont récemment manifesté à Beyrouth pour protester contre la mainmise du Hezbollah sur la politique libanaise et pour demander à cette organisation de rendre les armes.

 

Pour la « rue arabe », la stigmatisation d’Israël a perdu de son attrait. Tout au long du Printemps arabe, les slogans anti-israéliens ont brillé par leur absence, de même que pas un seul drapeau de l’Etoile de David n’a été brûlé. Et ce n’est pas un hasard : aujourd’hui, ce qui fait objet de contestation, ce sont les autocraties de la région, celles-là mêmes qui télécommandaient les manifestations contre Israël dans le but de déverser sur l’Etat juif une colère populaire qui normalement se serait tournée contre elles.

 

En fait, les Arabes imprégnés de soif démocratique ne peuvent que regarder avec un sentiment d’empathie la seule démocratie effective de la région, c’est-à-dire Israël, un Etat dans lequel les minorités (en l’occurrence arabes) sont représentées au parlement et dans lequel un président peut être poursuivi et un premier ministre peut être obligé de démissionner en raison des charges de corruption qui pèsent contre lui.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
L'Impertinent
- 22/03/2011 - 19:22
L'Impertinent
Quoi qu'il en soit, à Gaza le Hamas réprime des manifestants -- comme d'ailleurs la Syrie le fait aussi. Preuve d'une certaine nervosité de la part du Hamas et du régime syrien. Et pour cause.
AMMON
- 22/03/2011 - 11:27
Le printemps arabe, la démocratie et Israël
Je ne suis pas aussi optimiste que l'auteur de l'article et plutôt d'accord avec Claude Lebrun !
L'Impertinent
- 20/03/2011 - 19:57
Des risques, mais des opportunités aussi
Rien de plus vrai que la remarque de Claude Lebrun. Mais si je ne m'abuse, le mot "aubaine" paraît comme sous-titre, qui en général est choisi par les journaux, et ne fait pas partie de l'article, plus nuancé. Quoi qu'il en soit, l'Iran, le Hezbollah et le Hamas -- et la Syrie -- font montre ces jours-ci d'une nervosité certaine: ils savent que Solidarnosc mena à la chute du Mur de Berlin.