En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Zzzzzzz !
Profitez du changement d'heure pour dormir, l'effet bénéfique ne dure pas
Publié le 28 octobre 2012
Depuis ce dimanche matin, nous sommes passés à l'heure d'hiver. Une aubaine pour les gros dormeurs que les scientifiques nuancent en estimant que les bénéfices sur le sommeil sont en train de s'estomper.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis ce dimanche matin, nous sommes passés à l'heure d'hiver. Une aubaine pour les gros dormeurs que les scientifiques nuancent en estimant que les bénéfices sur le sommeil sont en train de s'estomper.

Nous avons tous gagné une heure de plus dans notre sommeil. Une bonne nouvelle pour les dormeurs suivie d'une mauvaise. Et pour cause, les scientifiques prétendent que l'effet du changement d'heure sur notre sommeil diminue de plus en plus. Ainsi, alors que nous avons dormi une heure de plus, les choses vont se compliquer dans les jours à venir. 

En d'autres termes, notre dernière bonne nuit de sommeil de l'année est arrivée. L'avertissement vient d'une étude réalisée par des scientifiques qui ont surveillé plus de 3.000 adultes britanniques, ces derniers ayant révélé que la qualité de leur sommeil s'est améliorée lors du changement d'heure. Ces personnes ont avoué se sentir plus heureuses et plus énergiques après cet évènement  Cependant, les bénéfices de l'heure supplémentaire vont s’essouffler dans peu de temps. La qualité du sommeil va s'effondrer laissant de nombreuses personnes dormir moins bien qu'auparavant.

Le corps s'habitue au nouveau cycle du sommeil

Lorsqu'on leur a demandé quelle note ils donneraient à la qualité de leur sommeil avant le changement d'heure, les Britanniques interrogés ont répondu en moyenne, 5,4 sur 10. Un score qui s'améliore après l'heure fatidique atteignant 5,8 avant de chuter à 4,5 les minutes suivantes.

Colin Espie, fondateur du centre du sommeil à l'Université de Glasgow, en Écosse, a expliqué que "même si le changement d'heure devrait donner du répit aux personnes souffrant d'un sommeil léger, mais aussi à celles et ceux qui dorment bien, ces résultats montrent que ces effets sont temporaires ". En effet, " une fois que nos corps s'acclimatent au nouveau cycle de sommeil, la qualité de celui-ci baisse de manière significative".

Le scientifique britannique ajoute que "notre sommeil est donc en passe de se détériorer aussi tôt que l'hiver va progresser dans le temps". C'est pourquoi, les hommes et les femmes sont tentés d'aller au lit plus tôt et de se lever plus tard finissant en conséquence par mal dormir. Au final, profitez vite de ce changement d'heure pour vous reposer. Car, peut-être que bientôt, ce dernier n'aura plus aucun effet sur vous.

Trois questions à Eléonore Gabarain, présidente de de l'Association Contre l'Heure d’Été Double (ACHED) et ingénieure agronome.

Atlantico : Quels sont les bénéfices du changement d'heure sur notre sommeil ?

Eléonore Gabarain : Le changement d'heure de ce week-end a incontestablement favorisé le sommeil puisqu'on a dormi une heure de plus. Néanmoins, il s'agit d'une rupture de rythme qui peut embêter et fatiguer, plus qu'à l'accoutumée, les organismes. En effet, le rétablissement du rythme s'avère très rapide.

Une étude britannique a montré que les effets positifs du changement d'heure sur notre sommeil vont bientôt s'estomper car notre corps s'acclimaterait à ces changements. Qu'en pensez-vous ?

Eléonore Gabarain : Écoutez, je ne sais pas qui a réalisé cette étude mais je vous avoue que les résultats qui en découlent m'étonnent beaucoup. De plus, chez les chrono-biologistes, on a constaté que les effets du changement d'heure variaient en fonction du fuseau horaire. La France est un cas très particulier en Europe car elle possède deux heures d'avance sur le soleil en été au lieu d'une ce qui complique tout. Cela provoque des accidents en matière de santé et de travail physique.

Mais les effets sont bien inférieurs pour le passage à l'heure d'hiver que pour l'heure d'été. Le changement d’heure perturbe notre rapport à la lumière et à l’obscurité, ce qui est très important en ce qui concerne le rythme du sommeil. Il est réglé par une hormone, la mélatonine, et celle-ci est bloquée par la lumière. C’est pourquoi vous fermez les volets pour le sommeil nocturne, et que si l’obscurité naturelle n’est pas encore installée en été, il faut bien 2 heures pour que cette hormone se répande dans l’organisme.

Au final, que fallait-il mieux faire à l'occasion du changement d'heure. En profiter pour dormir une heure de plus ou continuer sur le même rythme que d'habitude ?

Eléonore Gabarain : Une chose est certaine, il est très difficile pour l'homme de s'adapter au changement d'heure. On ne commande pas notre sommeil. Néanmoins, il n'y a rien à faire à part laisser le corps nous guider. Il était tout de même conseillé de ne pas profiter de cette heure supplémentaire pour sortir plus tard que d'habitude. Il est important de laisser le sommeil faire.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
L’emploi jetable : finissons-en !
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires