En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 4 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 5 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 9 heures 56 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 13 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 16 heures 34 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 8 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 6 heures 28 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 9 heures 31 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 12 heures 59 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 13 heures 32 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 14 heures 57 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 15 heures 34 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 17 heures 26 min
© DR
Selon Olivier Galland "l'accès à l'âge adulte est plus tardif".
© DR
Selon Olivier Galland "l'accès à l'âge adulte est plus tardif".
Peter Pan

Allongement de la carte SNCF jeunes jusqu'à 27 ans : derrière la bonne intention, la dictature du jeunisme ?

Publié le 25 septembre 2012
La SNCF lance ce mardi une carte 18-27, élargissant une offre promotionnelle jusque-là réservée aux voyageurs moins de 26 ans. Un écho au fait que les jeunes repoussent de plus en plus leur entrée dans le monde adulte.
Olivier Galland
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Galland est sociologue et directeur de recherche au CNRS. Il est spécialiste des questions sur la jeunesse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La SNCF lance ce mardi une carte 18-27, élargissant une offre promotionnelle jusque-là réservée aux voyageurs moins de 26 ans. Un écho au fait que les jeunes repoussent de plus en plus leur entrée dans le monde adulte.

Atlantico : La carte 12-25 ans de la SNCF, offrant des tarifs préférentiels pour les jeunes, n'est plus. Elle est remplacée par deux autres cartes, une 12-18 et une 18-27 ans. On constate que les jeunes le sont de plus en plus tard. Comment expliquer cette évolution de la société ?

 

Olivier Galland : C'est d'abord une réalité objective. En effet, l'accès à l'âge adulte, comme on peut le définir par des critères objectifs comme le fait d'avoir un emploi stable ou un premier enfant, est plus tardif. Effectivement, dans les faits, la jeunesse se prolonge.

 

Il ne faut pas perdre de vue ces critères pour bien comprendre la jeunesse actuelle. En effet, certains jeunes poursuivent des études de plus en plus tard et la stabilisation dans un emploi se fait donc à un âge plus avancé qu'il y a quelques décennies.

 

Il ne s'agit donc pas pas d'une évolution créée de toute pièce.

 

Est-ce une évolution normale de la société, ou est-ce dû à une sorte de "dictature du jeunisme effréné" qui fait rage dans nos sociétés ?


Selon moi, cela n'a pas grand chose à voir avec le jeunisme. Que les valeurs jeunes soient célébrées dans la société est un fait. Mais les jeunes ne repoussent pas le moment d'entrée dans la vie adulte par simple plaisir ou irresponsabilité. L'idée qu'ils sont des « Tanguy » qui restent chez leurs parents pour profiter des avantages et du confort familial en repoussant les responsabilités adultes est tout à fait fausse.


La société a connu des transformations structurelles qui ont permis l'évolution de cette jeunesse. Les études sont plus longues car il y a eu une volonté politique qui allait dans ce sens, mais aussi une envie grandissante dans les familles de voir les enfants faire de longues études pour avoir de meilleurs chances de trouver un bon emploi. En outre, la stabilisation de l'emploi est plus longue car nous avons, en France, un marché de l'emploi extrêmement clivé entre CDI et CDD, et ces derniers ce sont de plus en plus proposés aux jeunes en début de carrière. Ce n'est qu'à partir de 25 ans qu'une grande majorité de jeune parvient à accéder à un contrat à durée indéterminée.

 

Néanmoins, comment expliquer que l'on souhaite rester jeune le plus longtemps possible ?


Je ne pense pas que cela puisse s'apparenter à un jeunisme quelconque. En effet, il faudrait d'abord préciser ce que l'on entend par jeunisme. Quand on observe les valeurs des jeunes et celle des adultes, on constate qu'elles ont actuellement tendance à se rapprocher. Mais cela ne s'explique pas par le fait que les « vieux » ont voulu être jeunes, mais parce que les jeunes sont devenus un peu plus vieux. Ils sont beaucoup plus traditionnels et conformistes qu'il y a quarante ans. Dans ce sens, on voit donc qu'ils se sont beaucoup rapprochés des adultes en étant moins contestataires, moins anti-autoritaires, anti-institutionnels et en ayant perdu ce sens de la révolte caractéristique des années 60. On comprend bien que le jeunisme a du mal à recouvrir une réalité précise.


De plus, quand on parle du jeunisme, on entend cela d'une manière péjorative et on imagine des adultes en train de singer des jeunes en cultivant une espèce d'irresponsabilité factice, mais je pense que c'est un leurre. La plupart des adultes n'essaient pas d'esquiver leur responsabilité, bien au contraire.

 

La société de consommation pousse-t-elle aussi à ce jeunisme, les jeunes étant des cibles marketing plus « facile » ?


Il est vrai qu'il existe un marché de l'adolescence, mais ce n'est pas lié au fait que les adultes veulent rester jeunes ; plutôt au fait que les jeunes sont des cibles de plus en plus tôt. En effet, les adolescents et les pré-adolescents ont gagné une certaine autonomie par rapport à leurs parents dans l'expression de leurs goûts personnels, dans leur choix de vêtements ou de loisirs notamment.


En outre, il y a aujourd’hui plusieurs phases dans la jeunesse : l'adolescence dans un premier temps puis la phase jeune adulte qui n'a rien à voir avec l'adolescence. Ce sont des jeunes qui souvent dépendent de leurs parents mais qui mènent une vie indépendante et surtout qui connaissent souvent une situation précaire.

 

Cette précarisation est-elle caractéristique de cette génération de jeunes sur le tard ?


Tout dépend ce que l'on entend par précarisation. En effet, la stabilisation à l'emploi, comme je l'ai dit, est beaucoup plus longue qu'autrefois et les jeunes occupent souvent des emplois temporaires. Par conséquent, cette phase de transition de la jeunesse à l'âge adulte est assez précaire. La grande majorité arrive à se stabiliser à partir de 25 ans. Cependant, demeure un grand clivage selon le niveau d'étude qui s'est renforcé ces dernières années à cause de la transformation structurelle des emplois qui fait que beaucoup de postes, notamment dans l'industrie, ont été supprimés. Aujourd'hui, l'économie est plus ouverte aux personnes qualifiées qu'aux personnes non qualifiées et cette tendance ne va faire que s'accentuer.


Propos recueillis par Célia Coste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 25/09/2012 - 22:14
Salops de jeunes!
Encore en train de profiter du système!
Ils peuvent pas plutôt s'acheter des campings cars comme tout le monde, non? Bande de Feignasses!
jerem
- 25/09/2012 - 20:58
@golvan
oui on peut avoir l'indignation facile quand le tempo est sur le mode "c'est pas encore assez" alors que dans le meme temps on nous serine avec la dette qui serait laissée aux enfants ....
A part da pour les milliards , il est vrai que le dernier plan marshall de votre idole a casser la barraque . Fadela Amara vient meme d'inaugurer sa statue clichy montfermeil ....
En revanche un milliard pour couvrir l'avenue charles de gaulle a neuilly sur 1,5 km quand le metro grand paris va couter 30 milliards pour 130 km integralement souterrain.... vous repasserez pour les depenses somptuaires a sens unique.
jerem
- 25/09/2012 - 20:54
@ghislfa
recherchez mieux vous aurez une meilleure proposition . En attendant cela n'empeche pas de reflechir .