En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 28 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 4 heures 22 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 6 heures 28 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 9 heures 3 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 4 heures 53 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 5 heures 31 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 6 heures 50 sec
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 7 heures 7 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 7 heures 36 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 8 heures 10 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 8 heures 37 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 9 heures 33 min
La future Banque des PME pourrait avoir pour mission d'accompagner les chefs d'entreprise pour surmonter les tensions de trésorerie.
La future Banque des PME pourrait avoir pour mission d'accompagner les chefs d'entreprise pour surmonter les tensions de trésorerie.
A sec

Les entreprises françaises face au tsunami des impayés

Publié le 09 septembre 2012
Les statistiques publiées récemment par la société Altares pointent les retards de paiement comme étant à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre. La future banque des PME sera-t-elle dotée des missions dont les entrepreneurs ont besoin pour régler ce problème ?
Leonidas Kalogeropoulos
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Léonidas Kalogeropoulos est Président du Cabinet de lobbying Médiation & Arguments qui défend la liberté d’entreprendre, l’innovation, le pluralisme et la concurrence dans les domaines de l’audiovisuel, des télécoms, du sport, d’Internet, de l’énergie,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les statistiques publiées récemment par la société Altares pointent les retards de paiement comme étant à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre. La future banque des PME sera-t-elle dotée des missions dont les entrepreneurs ont besoin pour régler ce problème ?

On se demandait ce à quoi pourrait bien servir la future Banque publique d’investissement qui ne fera que rassembler OSEO, le Fonds Stratégique d’Investissement et CDC Entreprises. Ces structures déjà existantes pourraient-elles insuffler un dynamisme nouveau en étant accolées les unes aux autres, plutôt qu’en agissant séparément ? Pour que cette opération ne se limite pas à un artifice institutionnel, encore faut-il que cette future banque des PME soit dotée de missions nouvelles.

A cette aune, il est instructif de prendre la mesure des statistiques publiées récemment par la société Altares qui pointe les retards de paiement comme étant à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre, alors que les délais de paiement s’allongent de manière préoccupante et que les défaillances d’entreprises frôlent actuellement les pics atteints au cœur de la crise de 2009.

Toutes les faiblesses de l’économie française sont résumées dans ces phénomènes : un manque endémique de fonds propres et de fonds de roulement ; des relations déséquilibrées avec les organismes publics qui, d’un côté, tardent à régler leurs factures dans les délais, mais qui provoquent l’effondrement des boites lorsqu’elles ne parviennent pas à régler leurs charges sociales ou fiscales dans les temps ; absence de relations de partenariat avec les banques, prêtes à couper les vivres d’une entreprise et à en précipiter la chute lorsque les tensions de trésorerie dépassent les délais réglementaires. Même face à des factures en attente de paiement et des carnets de commande pleins, les banques se défilent…

Quel est le chef d’entreprise qui n’a pas eu à expliquer à son banquier en plein mois d’aout que ses client sont en vacances, qu’ils paieront leurs factures à la rentrée et qu’en attendant, les versements des salaires, l’URSSAF et de la TVA ne peuvent pas attendre ? Cela provoque certes des tensions de trésorerie, mais elles ne remettent souvent pas fondamentalement en cause la bonne santé de l’entreprise.

Les chefs d’entreprises accueilleraient la création de la nouvelle Banque des PME autrement que comme un gadget sans importance, s’il lui est conféré pour mission d’aider les entreprises face à ces situations concrètes qui les menacent, surtout dans leurs premières années d’existence. La future Banque des PME pourrait avoir pour mission de les accompagner pour surmonter ces tensions de trésorerie, de les aider à consolider leurs fonds propres et à constituer des fonds de roulement suffisants et de les accompagner dans leurs démarches auprès des percepteurs de toutes sortes pour obtenir des délais de paiement.

Alors que l’allongement des délais de paiement exacerbent les difficultés, de telles missions seraient véritablement en phase avec les réalités concrètes auxquelles sont confrontés les entrepreneurs et constitueraient un signe tangible que la nouvelle majorité est à l’écoute de ceux qui se battent pour créer les richesses, les emplois et la croissance dont la France a besoin.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zeliclic
- 11/09/2012 - 08:12
@esteld
EHS n'est pas un parasite mais un assureur. Elle garanti vos fournisseurs que vous les payerez. Pour ce faire elle a besoin de connaitre la santé de votre entreprise.
Le plus simple est donc d'appeler; elle vous demandera vos comptes depuis 2008 et rétablira votre cotation si tout va bien. A nouveau couvert, vous retrouverez automatiquement vos délais de payement.
cOOdil
- 10/09/2012 - 09:14
Conséquences sur les impayés
Bonjour,

Article très intéressant et qui appelle selon moi un complément important : si, à cause des impayés, des entreprises tombent, cela va avoir une conséquence importante sur les autres.
En effet, si plusieurs entreprises d'un même secteur viennent à défaillir, alors les assureurs-crédits vont dégrader le secteur en question.
Cela va donc causer une réduction des encours accordés et accroître encore les difficultés des sociétés car elles vont voir leurs conditions de paiement se durcir de la part de leurs fournisseurs.
maxx_paris
- 10/09/2012 - 00:13
bientot y'aura plus d'impayés ....
bientot y'aura plus d'impayés .... car il n'y aura plus d'entreprises, helàs, vu le triste record des faillites que nous sommes proches d'égaler !