En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 27 min 33 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 3 heures 22 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 4 heures 18 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 6 heures 40 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 8 heures 30 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 23 heures 26 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 3 heures 35 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 4 heures 53 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 6 heures 26 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 7 heures 36 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 8 heures 16 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 23 heures 5 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 jour 13 min
L'attaque des assiettes tueuses

Attention, poison ?

Publié le 04 mars 2011
"Les dangers de l'alimentation", "Attention à ce qu'il y a dans votre assiette" : à croire les Unes de L'Express et du Nouvel Observateur de cette semaine, les dangers liés à la nourriture sont innombrables. Une réalité ? Expert de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, Jean-François Narbonne revient pour Atlantico sur les risques réels ou fantasmés de l'alimentation.
Jean-François Narbonne est l'un des experts de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, professeur de Toxicologie, expert pour l’affaire du Chlordécone.Il est par ailleurs professeur à l'Université de Bordeaux 1 et docteur en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Narbonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Narbonne est l'un des experts de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, professeur de Toxicologie, expert pour l’affaire du Chlordécone.Il est par ailleurs professeur à l'Université de Bordeaux 1 et docteur en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Les dangers de l'alimentation", "Attention à ce qu'il y a dans votre assiette" : à croire les Unes de L'Express et du Nouvel Observateur de cette semaine, les dangers liés à la nourriture sont innombrables. Une réalité ? Expert de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, Jean-François Narbonne revient pour Atlantico sur les risques réels ou fantasmés de l'alimentation.

Le contenu de nos assiettes présente-t-il un danger de santé publique ?  

 Il est extrêmement difficile de distinguer ce qui est du a l’exposition alimentaire de ce qui est du aux autres expositions. On parle beaucoup de la présence de molécules chimiques dans l’alimentation, et beaucoup moins des expositions domestiques, cosmétiques, et environnementales au sens large, comme la pollution atmosphérique ou par exemple les produits d’usage domestique, comme les détergents.

Si l’on fait tant de bruit autour des potentiels risques de l’alimentation, c’est dû surtout au fait que ce que nous consommons est extrêmement surveillé. On peut aujourd’hui facilement mesurer l’exposition aux polluants dans notre assiette, alors qu’il est très difficile de mesurer les expositions aux produits à risque contenus dans les cosmétiques par exemple ou encore de mesurer et d’évaluer les dangers de la pollution de l’air intérieur.

Par ailleurs, comme si la France avait agit différemment des autres pays du monde toutes ces dernières années, on dit souvent que nous sommes le troisième utilisateur de pesticides au monde, mais nous sommes aussi le troisième pays agricole au monde !

 

Y a-t-il des raisons objectives de s’inquiéter aujourd'hui ?

Il faut faire la part des choses. Oui, les pesticides provoquent des cancers chez les agriculteurs et la faible prise en compte de l’exposition aux facteurs de risque est un problème de santé du travail. On a caché pendant des années des effets qui étaient tout à fait attendus, tant dans l’affaire de l’amiante, que dans l’usage des pesticides. Ces risques qui étaient faciles a anticiper ont été occultés par les autorités, mais aussi par la société en général, volontairement, pendant plus de 30 ans, pour ne pas s’opposer au développement économique. Y compris avec la complicité des syndicats agricoles et des hommes politiques, toujours dans l’intérêt de l’emploi, et du profit.

Pour les consommateurs, les expositions  aux pesticides ne sont pas du même ordre. Il y a une quarantaine d’années, des études ont montré des liens entre certains cancers et la consommation de fruits et légumes traités aux organochlorés – interdits depuis les années 1970. Mais depuis,  il n’y a plus d’études qui ont mis en relation des liens entre la consommation de fruits et légumes et des maladies.

Au contraire, les recommandations du PNNS (Plan national nutrition santé) à savoir consommer cinq fruits et légumes par jour, reposent sur des études épidémiologiques nombreuses et reconnues, montrant que cette consommation protège d’un certain nombre de maladies une cohorte de consommateurs qui consommaient depuis des années des fruits issus de l’agriculture conventionnelle. 

Cela veut donc dire qu’il n’y a pas de risques pour le consommateur à consommer des fruits et légumes de l’agriculture traditionnelle. Maintenant on peut vouloir diminuer son exposition à l’ensemble des produits chimiques qui nous entourent. Et pas seulement dans notre assiette ! Pensez aux détergents – que l’on peut remplacer souvent par du vinaigre, du savon de Marseille, et tant d’autres produits naturels.

Pour ce qui se mange avec la peau, autant le consommer bio. On peut diminuer ainsi par un facteur de 6 ou 7 les expositions aux pesticides, quand bien même l’usage des pesticides aujourd’hui est encadré et contrôlé. Pour autant, encore une fois, c’est diminuer l’exposition, ce qui ne veut pas dire que consommer des produits issus de l’agriculture traditionnelle est à risque. Il faut rappeler que le nombre de molécules autorisées pour traiter les produits agricoles est passé de 1300 à 250, donc la majorité des molécules dangereuses a été bannies.

Maintenant, personne n’est capable de dire s’il y aura un effet bombe a retardement, pour ceux qui ont consommé des fruits et légumes traités avec des substances interdites, il y a longtemps. On sait qu’il y a eu une augmentation des cancers, des malformations et une baisse de la fertilité ces dernières années. Mais on n’est pas capable aujourd’hui de dire si c’est dû à l’alimentation, aux pesticides, aux détergents, à la pollution atmosphérique, voire aux peintures ? Impossible d’incriminer un facteur en particulier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Drabenec
- 06/03/2011 - 13:15
ras la casquette
ras la casquette des ayatollah de l'orthorexie alimentaire! Après 10 ans dans l'industrie alimentaire, je suis content de ne plus avoir à recevoir les doléances de consommateurs pétris de trouille à l'idée d'avoir avalé du poison. Mais il est vrai que c'est une mine d'or pour les médias de faire peur aux gogos.
patho
- 06/03/2011 - 10:44
bio et pesticides
Le bio autorise BIEN EVIDEMMENT de nombreux pesticides, dont certains sont très dangereux pour la santé. Par exemple la roténone, insecticide bio majeur. D'autres sont très nocifs pour l'environnement, mais c'est un autre débat...

Les pesticides peuvent poser problème, en agriculture bio, en agriculture intensive comme en traditionnel.
JokerA
- 05/03/2011 - 11:43
Attention !
Vivre peut conduire à la mort !