En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 2 heures 43 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 4 heures 38 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 5 heures 49 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 9 heures 3 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 10 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 2 heures 57 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 4 heures 7 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 5 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 6 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 10 heures 45 sec
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 11 heures 1 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 12 heures 32 min
© Reuters
"Les Anonymous ont très bien compris que la plus grande menace qui pèse sur le progrès démocratique des sociétés humaines est la mise sous contrôle d’Internet."
© Reuters
"Les Anonymous ont très bien compris que la plus grande menace qui pèse sur le progrès démocratique des sociétés humaines est la mise sous contrôle d’Internet."
We are Legion

La dissidence au 21ème siècle sera-t-elle toujours anti-capitaliste ?

Publié le 03 août 2012
La critique du "système" ne passe plus aujourd'hui par l'adhésion aux valeurs de la gauche radicale. L'avènement d'un réseau global, Internet, a permis l'émergence d'une nouvelle façon de pratiquer la démocratie, fondée sur un libéralisme humaniste attaché aux libertés publiques.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La critique du "système" ne passe plus aujourd'hui par l'adhésion aux valeurs de la gauche radicale. L'avènement d'un réseau global, Internet, a permis l'émergence d'une nouvelle façon de pratiquer la démocratie, fondée sur un libéralisme humaniste attaché aux libertés publiques.

A lire également, l'interview de Guy Sorman : La marque Anonymous récupérée : toute critique du capitalisme est-elle inévitablement digérée par celui-ci ?

Jusqu’à une époque récente, l’entrée en dissidence vis-à-vis du «système» signifiait forcément l’adhésion à des valeurs hostiles à l’économie de marché et au capitalisme. C’était l’époque bénie où le refus d’une vérité dominante signifiait souscrire à des doctrines plus ou moins proches du marxisme, notamment aux idées trotskystes.

La crise de 2008 a probablement constitué un basculement majeur dans l’histoire de la dissidence, avec l’apparition de mouvements comme les Anonymous ou, en Allemagne, le Parti pirate, dont le refus du système dominant ne se traduit plus par l’adhésion à des idées de gauche, mais de plus en plus souvent par leur rejet. D’une manière générale, les dissidents du 21è siècle ne s’inscrivent plus dans un refus de l’économie de marché, mais plutôt dans une recherche d’une nouvelle forme de démocratie, qu’il est aujourd’hui convenu d’appeler la démocratie liquide.

En quoi consiste-t-elle, cette démocratie liquide qui prend acte de la mort de la démocratie représentative, dans laquelle elle voit une forme inférieure de démocratie, comme une préhistoire de la démocratie, en quelque sorte?

D’abord en un principe simple : le pouvoir est exercé directement par les citoyens, qui peuvent éventuellement déléguer leur autorité de façon temporaire à un autre citoyen de leur choix, mais qui restent toujours propriétaires de leur délégation. Cette idée est à tort assimilée à la démocratie directe.

Dans la démocratie directe, les décisions sont prises par des votes à main levée, et l’assemblée des citoyens ne se réunit que de façon épisodique. L’exécution des décisions est confiée à des fonctionnaires, qui sont des professionnels de l’action publique.

Dans la démocratie liquide, les décisions sont délibérées et le vote majoritaire n’est pas considéré comme une expression démocratique. D’autres processus de décision collective sont privilégiés, comme le vote Condorcet. Surtout, à chaque instant, les citoyens peuvent demander aux fonctionnaires des comptes sur leur façon d’administrer les affaires et d’appliquer les décisions collectives.

Cette application fidèle de l’article 15 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen explique pourquoi la transparence joue un rôle essentiel dans la démocratie liquide : contrôler en permanence le respect des décisions politiques par ceux qui sont en charge de leur exécution est la meilleure garantie contre la captation du pouvoir par une classe technocratique.

L’efficacité d’une démocratie de ce type, impensable il y a vingt ans, est étroitement liée à l’existence d’un réseau collaboratif global comme Internet. Grâce à la transparence cristalline d’Internet, la démocratie liquide devient une modalité plus efficace de gouvernance que la démocratie représentative, où la clique des professionnels de la politique et la caste des technocrates usent et abusent de prétendues complexités réglementaires pour usurper le pouvoir.

Dans cet esprit, on comprend mieux pourquoi l’aspiration à la démocratie liquide s’appuie largement sur des mouvements de type Anonymous, dont la principale revendication porte sur la neutralité du Net. De cette neutralité, c’est-à-dire de cette « dépolitisation » et de cette désétatisation des réseaux dépend non seulement la liberté d’expression de demain, mais aussi la qualité démocratique des décisions collectives futures.

Les Anonymous ont très bien compris que la plus grande menace qui pèse sur le progrès démocratique des sociétés humaines est la mise sous contrôle d’Internet.

En ce sens, ils secrètent une double réaction.

D’abord une réaction contre les majors de l’information et de la culture, à qui ils reprochent de transformer l’expression collective en marché de consommation. D’où une revendication au droit de télécharger gratuitement, contre les logiques patrimoniales des géants du secteur.

Ensuite une réaction en profondeur contre le contrôle d’Internet par l’Etat et les forces de l’ordre, qu’ils soupçonnent de vouloir subordonner la population, au nom d’une démocratie représentative dont on voit bien qu’elle n’est plus capable de régler les problèmes de notre temps.

En ce sens, la phrase de légende prononcée par notre ministresse du numérique, Fleur Pellerin, sur la neutralité du Net comme invention des capitalistes américains, manifeste le basculement de la dissidence, qui ne peut plus être de gauche. Pour les Anonymous, l’Etat, c’est le danger du contrôle liberticide qui s’habille sous des apparences de solidarité.

D’une certaine façon, l’essence de la dissidence numérique est individualiste, tocquevillienne, libérale dirions-nous. Mais pas de ce libéralisme des grands groupes imbus de doctrines économiques portant la finance à son apogée. D’un libéralisme humaniste, attaché aux libertés publiques comme fondement de toute vie collective.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Audrey33
- 09/08/2012 - 21:39
à saturne 92
Ben dis donc dis donc
Saturne92
- 09/08/2012 - 20:59
@Audrey
Je pense qu'il est inutile d'insister et de faire des commentaires après des propos aussi incohérents. Toute personne sensée ne peut que comprendre ce qu'il faut en penser.
Audrey33
- 09/08/2012 - 12:25
à Saturne92 -
ah planète saturne quand tu nous tiens....

"Audrey, il ne suffit pas d'aligner des mots pour que l'ensemble ait un sens. "

La personne que je cite et que je tiens en haute estime sera certainement ravie que vous pensiez que ses paroles sont de l'enfumage.

Vu son caractère bien trempé et tout terrain, nul doute qu'il sera se remettre de votre opinion d'une intolérance et d'un minimalisme patentés.

Mes respects cher Saturne, et n'oubliez pas:

"écoutez les silences"
"fumée noire!"

PS: Allez un indice car j'aime jouer. Consultez Wikipédia , le mode d'élection des papes...