En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

05.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L'affiche du film sur Nicolas Sarkozy dévoilée

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 20 sec
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 1 heure 54 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 2 heures 37 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 3 heures 18 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 3 heures 41 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 17 heures 19 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 29 min 26 sec
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 2 heures 30 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 3 heures 5 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 5 heures 26 min
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 17 heures 7 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 17 heures 43 min
© Reuters
Selon Thierry Mariani, en moins de trois semaines, trois signes très clairs ont montré l’orientation à venir de la politique d’immigration du gouvernement de gauche. L'annonce de Marisol Touraine en fait partie.
© Reuters
Selon Thierry Mariani, en moins de trois semaines, trois signes très clairs ont montré l’orientation à venir de la politique d’immigration du gouvernement de gauche. L'annonce de Marisol Touraine en fait partie.
Démagauchie

Thierry Mariani : "La suppression de la franchise sur l’aide médicale d’Etat pour les sans papiers s'inscrit dans la droite ligne de l'immigrationnisme de la gauche"

Publié le 12 juillet 2012
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé lundi un projet de loi supprimant la franchise annuelle de 30 euros que doivent payer les étrangers en situation irrégulière pour bénéficier de l'Aide médicale de l'Etat. Selon Thierry Mariani, l'ancien ministre UMP des Transports, cette mesure va à l'encontre d'une véritable solidarité nationale.
Thierry Mariani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Mariani a créé, en 2010, avec notamment les parlementaires Christian Vanneste et Lionnel Luca, le collectif de la Droite Populaire.Il a été ministre chargé des transports dans le dernier gouvernement de Nicolas Sarkozy. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé lundi un projet de loi supprimant la franchise annuelle de 30 euros que doivent payer les étrangers en situation irrégulière pour bénéficier de l'Aide médicale de l'Etat. Selon Thierry Mariani, l'ancien ministre UMP des Transports, cette mesure va à l'encontre d'une véritable solidarité nationale.

Atlantico : Marisol Touraine a annoncé ce lundi qu’un projet de loi serait présenté dans les jours qui viennent, visant à supprimer la franchise (de 30 euros annuels) qui est assortie à l’Aide médicale d’Etat pour les sans-papiers. Vous avez immédiatement réagi dans les colonnes du Monde, arguant que c’était « démagogique et que cela augurait mal de ce qui allait être fait en matière d’immigration illégale ». Expliquez-vous…

Thierry Mariani : Depuis que la gauche est au pouvoir, trois mesures ont été annoncées. Tout d’abord l’annonce de la suppression de cette franchise, alors que celle-ci est d’un montant ridicule de 30 euros annuels. On ne peut pas à la fois nous expliquer que la plupart des immigrés travaillent au noir et ont en réalité un travail et dans le même temps nous dire que 30 euros est un montant trop élevé. Deuxièmement, la décision de justice interdisant désormais la mise en centre de détention des familles avec enfant(s). Troisièmement, la décision de la Cour de cassation qui ne rend plus automatique, désormais, la mise en centre de rétention d’un sans-papiers. Ainsi, en moins de trois semaines, nous avons eu trois signes très clairs qui montrent l’orientation à venir de la politique d’immigration de ce gouvernement.

Cette histoire de 30 euros est purement symbolique. Il y environ 215 000 illégaux sur notre territoire. En multipliant ce chiffre par la franchise de 30 euros, on obtient 6 450 000 euros à peu près. On est d’accord sur le fait que cette somme ne va pas changer grand-chose sur les comptes sociaux de l’Etat…

Justement, lorsqu’on évoque le trou abyssal de la sécurité sociale, cette mesure, en dépit de sa faible importance économique, allait du moins dans le bon sens, celui de la logique. N’est-ce-pas indécent de supprimer cette contribution ?

C’est indécent, et c’est de la provocation symbolique. On est dans une décision purement idéologique. Je ne pense pas que pour 99% des sans-papiers qui ont droit à la totalité des soins, ces 30 euros aient été vraiment un problème. Nous sommes dans une logique d’assistanat total.

Personnellement j’ai toujours trouvé que cette franchise était insuffisante, mais elle était déjà un progrès. L’ancien gouvernement avait instauré cette franchise qui, au-delà du chiffre en lui-même, enjoignait ces sans-papiers à participer. Ce n’est pas non plus une rentrée énorme pour les comptes, mais c’était à la fois symbolique et nécessaire. Je pense que c’était un vrai premier pas. La deuxième mesure que nous avions adoptée était le décret du 17 août 2011, qui avait redéfini le panier de soin. L’AME a été créée en 2000, dans une logique d’urgence. A cette époque, elle coûtait 75 000 000, et concernait quelques dizaines de milliers de bénéficiaires. Nous sommes passés d’une logique d’urgence à une autre de libre accès aux soins.

Tout le monde est d’accord, même quand on fait partie de la droite populaire, qu’une femme en instance d’accouchement doit être prise en charge, tout comme une personne en danger imminent. De même, tout le monde est d’accord pour dire qu’une personne présentant un danger de contagion (ce que la gauche balance en permanence) nécessite des soins. Sauf que petit-à-petit, le panier de soins éligibles à l’AME a été étendu. Deux exemples marquants sont à noter : les cures thermales et l’assistance médicale à la procréation artificielle. Le décret du 17 août 2011, pris par notre majorité à l’initiative de députés de la droite populaire (notamment Dominique Tian, Claude Goasguen et moi-même) mais aussi d’un socialiste (ndlr : Christophe Sirugue), avait suscité une résistance farouche de Roselyne Bachelot, mais avait supprimé ce type de soins jusqu’ici pris en charge par l’AME, alors qu’ils n’étaient pas concernés par le caractère urgent assorti à celle-ci.

Ce n’est faire insulte à personne que de dire que pour un immigré en situation illégale dans un pays, la première des choses n’est pas de faire des enfants, par exemple.

 

Lorsque la majorité UMP avait fait passer ces mesures, un certain nombre d’associations s’étaient alors insurgées, invoquant notamment des arguments de santé publique ou de solidarité nationale. Retrouvez-vous cet argumentaire derrière l’actuel projet de loi ?

On ne sait plus quoi dire dans ce pays. Il est grotesque d’évoquer la solidarité nationale à propos d’étrangers sans-papiers qui ne font, par définition, pas partie de la Nation. On peut évoquer une nécessité humanitaire, mais celle-ci n’est flagrante que pour certaines maladies.

Quant à l’argument de santé publique, il est très marginal. On entend parler en permanence de maladies contagieuses, mais celles-ci ne touchent pas les 215 000 personnes qui bénéficient de l’AME. En réalité nous sommes dans une ligne « immigrationniste » selon le mot de Taguieff, où de toute façon tout ce qui touche aux immigrés doit automatiquement être pris en charge et assisté, parce que ce sont les nouveaux prolétaires.

La ligne de la gauche que vous évoquez ressemble fort à de la discrimination positive…

Absolument. Un Français ou un étranger en règle paient le forfait hospitalier, qui s’élève à 18 euros par jour environ. Si on est sans-papiers, on bénéficie de l’AME ; on ne paie donc pas ce forfait, et on ne paierait même pas une participation annuelle de 30 euros ? C’est le monde à l’envers. Au moment où on demande aux Français plus d’efforts, on ne peut même pas demander 30 euros à ces 215 000 sans-papiers qui ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche, mais travaillent ? C’est insensé.

C’est la décision idéologique par excellence : au moment où l’on cherche de l’argent on supprime une mesure qui, si elle n’a pas un poids économique énorme, demeure un symbole qui montre que dans la vraie solidarité (et non l’assistanat), chacun fait un effort, si minime soit-il.

Outre la raison idéologique, ne peut-on y voir un signe politique de démagogie, en ce que la gauche s’attaque à cette mesure uniquement parce que l’UMP s’en était targuée l’an dernier ?

La plupart des députés UMP, dont ceux de la droite populaire, auraient aimé que la franchise mise en place en 2011 aille plus loin. La gauche verse sur le terrain idéologique, mais aussi montre les signes qu’elle envoie à une certaine population. Lorsqu’on regarde les écrits de la fondation Terra Nova, on y voit, pêle-mêle : droit de vote des étrangers, mains tendues aux clandestins, annonces de régularisation… La gauche se prépare un nouvel électorat qui a vocation à remplacer les voix ouvrières. Cette ligne directrice est un mélange d’idéologie et de calcul politique, mais en aucun cas d’humanitaire. Je ne crois pas qu’il y ait une personne qui soit décédée par impossibilité de payer ces 30 euros.

Les députés de gauche vont-ils être unanimes sur ce projet ?

Aucun ne s’insurgera. La gauche est aujourd’hui très idéologique, et se trouve un peu dans l’arrogance de la victoire. Tous les députés de gauche vont donc s’appuyer sur l’argument de santé publique (avec Jean-Marie Le Guen en tête) ou l’argument financier, à savoir que c’était une « recette goutte d’eau ».

Par ailleurs, le système de l’AME génère aussi une certaine fraude, et il sera intéressant de voir s’ils vont rétablir la possibilité de s’inscrire à l’AME dans les associations, et non plus uniquement dans les bureaux d’aide sociale. Le militantisme pur de certaines associations serait alors la porte ouverte à tous les abus.

Propos recueillis par Romain de Lacoste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mateo62
- 13/07/2012 - 08:16
Le FN dit merci au PS (2)
Cette décision :

Etait-ce bien utile d'agiter un tel symbole ? Et y-avait-il urgence à adopter une telle mesure ?
mateo62
- 13/07/2012 - 08:13
Le FN dit merci au PS
Les hausses d'impôt, ça vient. Les économies budgétaires dans les ministères non sancturarisés, ça vient. La baisse des effectifs de la Fonction Publique, cela ne viendra pas. En revanche, les premiers "dossiers" traités par ce gouvernement sont une loi sur le harcèlement et cette hsitoire de franchise. L'idéologie et l'écran de fumée pour ne pas traiter les vrais sujets d'urgence prévalent.
La gauche et la droite républicaine se désolent du score réalisé, élection après élection, par le FN. La gauche parvenue au pouvoir, et accessoirement à tous les pouvoirs, a perdu de vue qu'elle n'était pas majoritaire dans l'opinion. Elle rit aujourd'hui et elle pleurera demain.
Cette décision, orchestrée par l'orthodoxe en idéologie Marisol Touraine, valide les pernicieux arguments du Front National : la gauche (et la droite républicaine) privilégie l'immigration illégale aux nationaux. On ne peut envoyer de signaux plus clairs, y compris pour un électorat frontiste toujours présenté comme "bas de plafond". Et le Front ne manquera pas à cette occasion de gagner de nouveaux électeurs. L'invocation récurrente du "vote protestataire" va être de plus en plus court pour expliquer les scores FN.
le_duff
- 12/07/2012 - 23:25
je reviens d'un voyage au Canada et aux USA
Pays ou le libéralisme est en vigueur. On peut longuement disserter sur l'individualisme en vigueur dans ces pays surtout aux USA. Mais merde, je suis bac+5 et plus et là-bas je ne serais pas traité comme une merde vache à lait comme en France. Rien que la douane permet de comprendre que là bas, la générosité nationale, elle se limite aux concitoyens et bordel il faudra enfin admettre qu'en France, on fait preuve d'une générosité maladive envers les étrangers.

Me faire emmerder par la douane US et Canadienne alors que je suis grand blond aux yeux bleus, désolé pour ceux qui voudront absolument détecter des propos déplacés dans mon commentaire, ça signifie quand même que parmi les pays riches, la France est incroyablement généreuse voire suicidaire.

là-bas, ça ne fait visiblement aucun débat. Me voir interrogé pour savoir si je n'étais pas un immigrant en puissance m'a blessé. Mais moi, je réfléchis à ce que je constate, et le malheur c'est que les comprends et je les approuve!

En ces moments durs, il est enfin grand temps de se poser les vraies questions sur notre prétendue générosité et humanisme qui ces dernières années nous a conduit à nous tirer une balle dans le pied.