En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 7 heures 30 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 9 heures 29 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 11 heures 18 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 6 heures 40 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 10 heures 48 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 23 heures 47 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 8 heures
Carte rose

Fédération PS du Pas-de-Calais : quand un élu détourne des fonds publics grâce à une carte bleue professionnelle

Publié le 08 juillet 2012
Après avoir perdu son fauteuil de député, le député-maire de Liévin, dans le Pas-de-Calais, Jean-Pierre Kucheida, a quitté la présidence de l’Epinorpa (établissement public de rachat du patrimoine minier). Motif : il est suspecté d’avoir utilisé la carte bleue du bailleur social de l’entreprise pour des dépenses personnelles. Gérard Dalongeville revient sur les dépenses du député PS. Extraits de "Rose Mafia" (2/2).
Gérard Dalongeville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Dalongeville est un homme politique français membre du Parti Socialiste. Il a été maire d'Hénin Beaumont jusqu'en 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir perdu son fauteuil de député, le député-maire de Liévin, dans le Pas-de-Calais, Jean-Pierre Kucheida, a quitté la présidence de l’Epinorpa (établissement public de rachat du patrimoine minier). Motif : il est suspecté d’avoir utilisé la carte bleue du bailleur social de l’entreprise pour des dépenses personnelles. Gérard Dalongeville revient sur les dépenses du député PS. Extraits de "Rose Mafia" (2/2).

Ces derniers temps, une affaire a fait beaucoup de bruit : les dépenses personnelles de Jean-Pierre Kucheida avec sa carte d’affaires de la Soginorpa. Important bailleur social, la Soginorpa est indirectement dirigée par le député-maire de Liévin, qui n’en est pourtant pas le président officiel. Pour quel motif a t-il en sa possession la carte bancaire de la Soginorpa ? Selon Gérard Dalongeville en tout cas : « Jean-Pierre Kucheida ne se déplace jamais sans les cartes bleues de la Soginorpa ou d’Adévia ».

Les relevés des dépenses de la « carte affaires » de Jean-Pierre Kucheida portent sur des montants de 9 371, 55 euros pour l’année 2007 et 9 654,12 euros pour l’année 2008. Sur ces sommes, la direction des affaires financières de la Soginorpa a pointé du doigt 1200 euros « non justifiés » pour 2007 et 1 300 euros « non justifiés » pour 2008.

Dans les frais de Jean-Pierre Kucheida, on retrouve de nombreuses factures de parking pour l’aéroport et des notes de restaurant, mais aussi des achats réalisés lors de déplacements privés. Mais ce genre de dépenses personnelles avec la carte de la Soginorpa ne date pas de 2007. Antérieurement, on peut notamment retrouver des traces des notes de 1 009 euros en mai 2007 au restaurant Meurin (Busnes), très apprécié des élus socialistes du Pas-de-Calais ; 1 624 euros en août 2005 dans un luxueux restaurant d’Annecy, près de la résidence secondaire du député-maire ; 489 euros dans un restaurant de Lens en novembre 2004 ; ou encore plusieurs retraits ainsi que des achats de 519 euros et 322 euros lors d’un séjour à Malte en août 2005.

[…]

Outre sa carte bleue « professionnelle », Jean-Pierre Kucheida a bénéficié d’au moins une voiture de fonction de la part de la Soginorpa, une laguna bleue. Jean-Pierre Kucheida n’a pas donné suite aux demandes d’entretiens. Face aux accusations portées contre lui, il avait tenté, en décembre 2011, de plaider son bon droit. « Le président que je suis, comme tout administrateur de Soginorpa, ne perçoit aucune indemnité pour ses frais professionnels, comme ses déplacements ou ses repas. Il a donc une carte bancaire à cette fin. [….] Il a pu m’arriver d’utiliser la carte de Soginorpa parce que je n’avais pas la mienne, mais j’ai systématiquement remboursé. » (Nord Éclair du 8 décembre 2011).

Le 10 mai 2012, dans le cadre de l’enquête préliminaire du Parquet de Douai pour « abus de bien social », un expert-comptable et un haut cadre de la Soginorpa ont été auditionnés par la brigade financière de Lille. Au moment où la rédaction de Rose Mafia 2 s’achevait, une audition de Jean-Pierre Kucheida semblait se dessiner dans un avenir proche.

Par ailleurs, après que Gérard Dalongeville l’ait mis en cause, le député-maire de Liévin avait déclaré très peu connaître l’ancien maire d’Hénin-Beaumont : « Je n'ai jamais eu aucun contact particulier avec lui hormis lorsque je l'ai fait entrer au conseil supérieur de l'électricité et du gaz (dont il est le président à la fin des années 90). Sa carrière politique battait de l'aile et Albert Facon (député de la circonscription d’Hénin-Beaumont) m'avait demandé de faire quelque chose pour lui. Je lui ai en quelque sorte sauvé la vie et voilà comment il me remercie ». (Nord Éclair du 8 décembre 2011).

Pourtant, d’après les agendas de Gérard Dalongeville, tous deux se fréquentaient très régulièrement avant le déclenchement de l’affaire d' Hénin-Beaumont. On peut citer les exemples d’un dîner le 5 février 2005 à Liévin avec le président de la Région Daniel Percheron et le député Albert Facon pour discuter de la fusion des sociétés d’économies mixtes pour créer Adévia ; ou encore la cérémonie des voeux d’Hénin-Beaumont, le 14 janvier 2005 à 18h30 dans les salons d’honneur de l’Hôtel de ville, ou Gérard Dalongeville était entouré de Daniel Percheron, Albert Facon et Jean-Pierre Kucheida, comme cela est spécifié sur les invitations de l’époque.

______________________________________

Extrait de "Rose Mafia 2 l'enquête", Éditions Jacob-Duvernet (7 juin 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 08/07/2012 - 17:28
on comprend mieux pourquoi
il a tant de cartes dans cette fédération PS !

plus que d'adhérents , car certains de ses dirigeants sont même multicartes !

la carte PS ne détournez pas sans elle !
sbgf43
- 08/07/2012 - 11:35
ABUS DE BIENS SOCIAL-DETOURNEMENTS
Le dossier est en voie d'enterrement.....circuler.. il n'y a plus rien a voir ni d'ailleurs dans l'affaire Guérini et autres....et bien sûr ni le secrétaire actuel du PS ni les anciens n'étaient au courant....