En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

02.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

05.

Non, Mélenchon n'en veut pas qu'aux Juifs : il ne supporte pas non plus les "blonds aux yeux bleus" !

06.

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

07.

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 4 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 7 heures 38 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 13 heures 26 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 16 heures 58 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 17 heures 40 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 4 heures 43 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 8 heures 5 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 10 heures 2 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 18 heures 23 min
Troupeau

Moutons ? Les journalistes français et leur homogénéité politique vus de l’étranger

Publié le 17 juin 2012
Selon un sondage réalisé par Harris Interactive, sur Twitter, pour le magazine Médias, 74% des journalistes auraient voté François Hollande au second tour de l'élection présidentielle.
Hugh Schofield et Charline Van Hoenacker
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugh Schofield est correspondant France pour la BBC.Charline Van Hoenacker est correspondante pour la chaîne de télévision belge RTBF en France.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage réalisé par Harris Interactive, sur Twitter, pour le magazine Médias, 74% des journalistes auraient voté François Hollande au second tour de l'élection présidentielle.

Atlantico : Selon un récent sondage, 74% des journalistes français auraient voté pour François Hollande au second tour de l’élection présidentielle. Ce résultat vous surprend-il ?

Hugh Schofield : Je pense que ça confirme avant tout une vision sur la presse en général. Les journalistes de tous les pays européens sont grosso modo, dans leur majorité, de gauche. Ce n'est pas typiquement Français, c'est une sorte d'establishment.

Ce qui est plus frappant en France, c'est qu'il devrait y avoir dans l'esprit journalistique plus de tapage sur l'establishment, plus d'esprit critique en somme. C'est pour ça qu'en Angleterre le monde journalistique est plutôt de gauche, car l'environnement anglais est généralement de droite, avec l'importance des classes…  Tandis qu'en France les conservatismes sont plutôt de gauche, donc si on veut être dans l'opposition et la critique des institutions on devrait être un peu plus à droite. En France il est très conservateur d'être de gauche.

Quand on regarde le monde journalistique "étatique" avec l'Agence France Presse, Radio France…, il existe dans ce secteur des médias publics une mentalité vraiment ancrée à gauche. Il y a une façon de penser presque universelle, une sorte de moule idéologique, bien qu'elle soit plus nuancée dans les journaux et magazines. Mais on remarque vraiment cette "pensée unique" à gauche par la mainmise des syndicats, avec par exemple les histoires d'une fusion ou non de Radio France Internationale (RFI) avec France 24…

Charline Vanhoenecker : Les Belges sont perméables aux médias français, ils s’y intéressent beaucoup. Le cliché principal n’est pas celui du journaliste de gauche même si je sais qu’il a la vie dure en France. En Belgique, c’est la proximité entre la sphère politique et la sphère médiatique qui nous frappe. Ce sont par exemple les couples de journalistes et de politiques. Vous en avez tout de même trois au sein de l’exécutif (François Hollande et Valérie Trierweiler, Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar, Michel Sapin et Valérie de Senneville). En Belgique, ce fait est très marginal. Le travers dans lequel peuvent tomber mes confrères belges est de passer le Rubicon et de devenir  par exemple porte-parole d’un homme politique.

Un autre exemple : ces fameuses émissions « clé sur porte » dans lesquelles Nicolas Sarkozy décidait du réalisateur, des journalistes, de la boite de production, de la date etc. Cela parait inconcevable en Belgique autant sur le service public que le service privé. Elio Di Rupo ne choisit pas son réalisateur ! Sur le choix des journalistes, la règle est que le politique n’a pas son mot à dire. Mais en étant tout à fait honnête, il existe aussi beaucoup de jeux d’influence à ce niveau-là en Belgique.

En réalité, le fait de l’avoir entériné ce cliché avec un sondage me semble dangereux. Je trouve curieux de faire un tel sondage mais surtout d’y répondre quand on est journaliste. Le résultat étant massif pour la gauche, je pense que cela peut porter préjudice à la profession. Les gens peuvent y voir une sorte de connivence et on peut très vite arriver au « tous pourris ».

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a-t-il aggravé la tendance ?

Hugh Schofield : J'ai lu un article dans L'Express qui disait que ce chiffre était une preuve du fossé actuel entre les journalistes et Nicolas Sarkozy, a contrario d'une éventuelle connivence en 2007. Je ne suis pas d'accord avec ça. Pour moi le journaliste classique français vit dans une sorte de micro-société parisienne, et quoi qu'aurait fait Nicolas Sarkozy, il n'aurait pas réussi à attirer vers lui les journalistes.

Cet anti-sarkozysme est une tendance culturelle, très parisienne, directement visée contre quelqu'un qui n'est pas de leur goût, pour toutes les choses qui lui ont été reprochées. L'alliance entre les politiques un peu plus classiques et les journalistes est un paradigme de la société actuelle. 

Charline Vanhoenecker : Il ne faut pas oublier qu’en 2007 tous les journalistes étaient fascinés par Nicolas Sarkozy. Si l’on avait le même sondage pendant la campagne ou au début du quinquennat Sarkozy, je pense que 70% des sondés auraient été cette fois-ci en sa faveur.

Les journalistes sont embarqués dans le pouvoir au quotidien. Le référent absolu dans ce domaine est vraiment Nicolas Sarkozy. J’ai le sentiment que, quand un homme politique est au top, les journalistes suivent le mouvement car il y a peut-être quelque chose à décrocher à la clé (la possibilité de le suivre dans des voyages officiels, un poste, une sortie de placard, etc.)

Je pense que cette connivence est culturelle. Beaucoup de journalistes et de politiques fréquentent le même milieu parisien, sortent des mêmes écoles. En Belgique, c’est beaucoup plus éclaté, il n’y a pas qu’un seul cercle comme en France. Après la publication, pendant la dernière campagne, de mon article sur ces journalistes qui se voyaient déjà à L’Elysée, pas mal de mes confrères français ont été agacés dans le « Hollande Tour ». C’est la preuve que j’ai appuyé là où ça fait mal…

 

Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (42)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NEPASPEUR
- 20/06/2012 - 22:25
FISCALITE DES JOURNALISTES
Est-il vrai que les journalistes qui possedaient une carte de presse avant le mandat de Mr SARKOZY bénéficiaient d'un abattement fiscal de 50%?
Et que Mr SARKOZY leur a supprimé l'avantage?

Est-il vrai que Mr HOLLANDE leur a promis de leur rendre cet avantage?

Aucun journaliste n'en a parlé dans les médias.

Je ne comprends pas!

Seraient-ils, eux aussi, attirés par les sirènes de l'argent roi au dépend de notre dette qu'ils dénoncent chaque jour??
Ludo1963
- 18/06/2012 - 21:58
@fulgor421
Vous avez raison les medias sont responsables aussi de ce qui va nous arriver. Mais ceux qui les ont suivi s en rendront-ils compte ? J en doute vu le manque de bon sens dont ils font preuve,
Mais ne vous inquiétez pas en 2013 panique en hollandie,
dissolution de l assemblée la droite repasse avec un mandat fort, soutenu par nos creAnciers. Reformes structurelles à coup de pied dans le cul, la gauche , les syndicats et les medias au tapis.
Alors peut être les ecoles de journalisme se remettront en question , pour éviter le ridicule , et on aura autre chose que cette majorité de crânes d œufs emplis de niaiseries.
En attendant sûr que les étrangers peuvent rire de notre crétinerie.
castrofidel
- 18/06/2012 - 21:42
Alerte Info : disparition inquiétante à Vincennes
Quelqu'un a-t-il revu @Vincennes depuis le dimanche 17 juin ?
Est-il à l'hôpital après les résultats des législatives ou fait-il un massage cardiaque à son député Patrick Beaudouin battu dans la 6e circonscription (Fontenay-sous-Bois - Vincennes - Saint-Mandé) par une écologiste, Laurence Abeille. Pour les ignorants, Beaudouin avait enfourché les chaussons du célèbre Robert-André Vivien après son décès, et a adhéré à la Droite populaire au sein de l'UMP. Pas sûr que Vivien ait apprécié...
La circonscription a toujours été considéré comme un fief imprenable de la droite.
Bisous @Vincennes
Si vous êtes à Bégin, on viendra vous soutenir.