En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 18 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 54 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 6 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 6 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 18 heures 59 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 18 heures 59 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 49 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 14 heures 58 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 35 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 3 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 18 heures 59 min
Atlantico Business

Un tiers des Français voudraient travailler plus pour gagner plus

Publié le 03 octobre 2020
Alors que le télétravail semble s’installer de façon pérenne et que beaucoup voudraient s’orienter vers une semaine de 4 jours, un tiers des salariés souhaiterait travailler plus pour gagner plus...
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le télétravail semble s’installer de façon pérenne et que beaucoup voudraient s’orienter vers une semaine de 4 jours, un tiers des salariés souhaiterait travailler plus pour gagner plus...

Alors que l’arrivée probable d’une vague de licenciements massifs  dans les semaines qui viennent, compte tenu de la crise économique liée au covid-19, l’idée de  mieux partager le travail pour sauver des emplois refait surface dans beaucoup de syndicats et même parfois dans certaines grandes entreprises. Certains proposent de généraliser le télétravail qui offrirait alors plus de souplesse et surtout moins de frais généraux notamment en locaux. D’autres cherchent à s’orienter vers une semaine de 4 jours, idée qui  refait  surface comme remède miracle pour maintenir les emplois.

Cette hypothèse a quelques succès dans les syndicats, d’autant qu’elle pourrait être couplée au télétravail justement. Ce sujet est très controversé du côté des entreprises, mais les salariés sont finalement assez ouverts au débat.

Selon l'étude « Workforce View 2020 », menée par le spécialiste de la gestion du capital humain ADP – Automatic Data Processing, et qui a interrogé plus de 32 400 salariés dont 1 916 Français, si un tel choix était possible, un salarié sur cinq (21 %) préfèrerait travailler une semaine réduite tout en conservant la même rémunération, mais avec des journées de travail plus longues.

Seuls 6 % seraient prêts à travailler moins pour un salaire réduit. A l’inverse, plus d’un tiers des collaborateurs français (34 %) opteraient pour plus d'heures ou de jours de travail par semaine pour un salaire plus élevé.

C’est le taux le plus élevé parmi les 8 pays européens, et le deuxième au niveau mondial (juste derrière la Chine à 35 %). A noter que 4 salariés sur 10 souhaiteraient conserver leurs horaires et paie habituels.

Les Français de 25 à 34 ans seraient les plus enclins à travailler plus pour un meilleur salaire, contrairement aux seniors de plus de 55 ans qui sont largement favorables au statu quo en termes d’horaires et de rémunération (51 %). 

Chez nos voisins allemands, 12 % des salariés seraient prêts à travailler moins de jours par semaine en gagnant moins. Le taux le plus élevé en Europe (deux fois plus de répondants favorables qu’en France – 6%). C’est peut-être pourquoi outre-Rhin le président du syndicat IG-Metall, le premier syndicat d’Europe qui représente 2,3 millions de salariés, a proposé fin août, de réduire le temps de travail pour éviter les licenciements liés à la crise de la Covid-19.

Mais pour vouloir travailler plus, les salariés veulent évidemment être rémunérés pour ces heures supplémentaires.

Les résultats de l’étude mettent également en lumière la problématique des heures supplémentaires non rémunérées.

Cette pratique est particulièrement répandue aux Pays-Bas (64 %), en Espagne (62 %) et au Royaume-Uni (61 %), par rapport à la Pologne (45 %).

Près d'un quart des salariés néerlandais (23%) disent d’ailleurs travailler gratuitement au moins 10 heures supplémentaires par semaine, soit plus du double que dans les autres pays européens.

En France, plus de la moitié des salariés accomplit des heures supplémentaires non rémunérées. En effet, ils sont 56 % à effectuer en moyenne près de 5 heures (4h39) par semaine sans être payés. Un répondant sur dix dit même travailler plus de 10 heures par semaine gratuitement. 

Par leurs déclarations, ce sont les salariés du secteur de l’immobilier (56 %) et des médias (55 %) qui se distinguent en travaillant plus de 6 heures supplémentaires par semaine non payées. Aucune distinction n’est observée au niveau macro par catégorie de taille d’entreprise (TPE, PME, ETI, grands groupes) :  en moyenne un tiers des salariés totalise plus de 6 heures supplémentaires non payées.

« Suite au confinement et à la crise sanitaire, explique Carlos Fontelas De Carvalho, président d’ADP en France et en Suisse, on a beaucoup entendu parler de la semaine de 4 jours, qui pourrait être une solution pour limiter les suppressions d’emplois et relancer l’économie. Mais plus largement, c’est toute la question de l’organisation et du temps de travail qui doit être repensée : cette période a en effet apporté des réflexions nouvelles pour les employeurs et les salariés quant à la gestion du stress, à l’équilibre entre le travail et la vie privée ou encore à l’importance du lien social.». 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 03/10/2020 - 10:05
Travailler pour vivre ou vivre pour travailler est-ce un choix ?
Si un tiers des français voudraient travailler plus pour gagner plus,
peut on en conclure que les deux autres tiers voudraient travailler
moins pour gagner plus (probablement la majorité)
ou
travailler plus pour gagner moins (les "fin de droit" et les sans emploi) ???
A savoir :

Les classes moyennes touchent entre 1 500 et 2 800 euros net mensuels si on considère la fourchette qui va de la frontière des 30 % les moins bien payés à celle des 20 % les mieux payés (2 800 euros net).
A 4 000 euros, on se situe parmi les 8 % du haut,
à 5 000 euros dans les 4 % les mieux rémunérés.

Google 20 avr. 2020 échelle des salaires en France
mais encore :
http://www.journaldunet.com/business/salaire/classement/metiers/salaires-professions-liberales