En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 10 heures 3 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 28 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 38 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 52 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 24 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 31 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 55 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 24 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 14 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 10 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 41 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 53 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 26 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 42 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 18 heures 2 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 29 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

Publié le 15 juillet 2020
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.

Je ne suis pas celui que vous croyez, "ce Président qui voudrait tout réformer pour que ce ne soit que les meilleurs qui puissent réussir", un homme qui ne se soucie que des premiers de cordée, mais j'ai du mal à me faire comprendre par mes concitoyens, a tenté en substance de plaider  Emmanuel Macron pour expliquer la " détestation" dont il fait l'objet de la part d'une partie des Français. Afin d'en faire (-une nouvelle fois), la démonstration, le Président de la République a sacrifié pour la première fois à l'exercice (-dédaigné jusque là), de l'interview du 14 juillet. Crise sanitaire et crise économique obligent. La séquence faisait suite à une cérémonie du 14 juillet inédite, qui a pris la forme d'un hommage aux soignants et tous ceux qui se sont dévoués pendant la crise sanitaire. Un moment émouvant pour ceux qu'on a appelé les "premiers de corvée" pendant le confinement. Ironie du sort, Emmanuel Macron a fait l'expérience quasi in situ de ce rejet, voire d'une manifestation de haine-verbale, en croisant un groupe de manifestants Gilets Jaunes dans les Jardins des Tuileries, à quelques pas de l'Elysée où il se promenait avec son épouse, dans la soirée du 14 Juillet...  

L'interview télévisée, elle, était destinée à faire le point sur la crise du Coronavirus, et à éclairer les Français sur l'après... En attendant la disparition de la pandémie ou la découverte d'un vaccin, Emmanuel Macron a confirmé que le port des masques dans les lieux fermés sera obligatoire à partir du 1er aôut. Pourquoi seulement à partir de cette date ? Parce qu'il faut bien préparer la règlementation qui va avec... L'interview devait également nous apprendre davantage sur ce "nouveau chemin" promis pendant le confinement, mais Emmanuel Macron a prévenu d'emblée, il s'agit pas d'un changement de cap, juste de méthode. Pour lui la priorité demeure l'emploi, l'insertion des jeunes dans le marché du travail alors que la crise va provoquer une recrudescence du chômage (-les prévisionnistes tablent sur  900.000 chômeurs supplémentaires en France d'ici la fin de l'année); Emmanuel Macron  est revenu sur le dispositif de chômage partiel "sans équivalent" mis en place au moment du confinement, l'occasion pour lui de rappeler les prêts consentis aux entreprises ainsi que les  exonérations de charges, et de marteler que "pas un jeune ne sera laissé sur le bord du chemin" grâce, notamment, aux contrats d'insertion et au soutien à l'apprentissage. C'est un des aspects du plan de relance de 100 milliards actuellement en préparation, une somme qui viendra s'ajouter aux 450 milliards qu'ont déjà coûté la crise. L'accent sera également mis sur le ferroviaire avec le maintien ou le rétablissement de petites lignes promises à l'abandon, le retour des trains de nuit et le développement du frêt ferroviaire, (-vieux serpent de mer). Les impôts vont-ils augmenter? Non, assure le Président, mais  il se pourrait bien, par exemple, que les 20% de contribuables qui n'ont pas encore été exemptés de taxe d'habitation ne le soient jamais. Pour le reste, on attendra les précisions qu'apportera le Premier ministre dans son discours de politique générale. Au fait, pourquoi avoir congédié Edouard Philippe de Matignon alors qu'il devenait populaire auprès des Français ? Parce qu'il fallait une équipe renouvelée pour incarner le  nouveau chemin..."On ne peut pas dire on emploie un nouveau chemin, une nouvelle méthode, un nouveau temps du quinquennat et le faire avec la même équipe. Vous m’auriez à ce moment-là posé à juste titre la question exactement contraire : pourquoi, comment pouvez-vous nous dire que vous allez changer de chemin et de méthode alors que vous avez les mêmes ?", argumente Emmanuel Macron.

Et Jean Castex, élu d'une petite ville, dont le chef de l'Etat a admiré la culture du dialogue social, "la patte humaine"  pendant la préparation du déconfinement, incarne parfaitement cette volonté d'écoute, de "dialogue social", nécessaires pour cette période difficile qui s'annonce. A lui de faire passer la pilule amère à ces salariés à qui on va demander d'accepter, un temps, une baisse de salaire contre le maintien de l'emploi. A lui et son gouvernement de relancer la réforme des retraites à laquelle la France ne peut pas échapper, même si les partenaires sociaux s'y opposent (-le déficit est passé de 5 à 30 milliards pendant la crise)."Dans les années qui viennent il faudra la faire, la réforme des retraites", soupire Emmanuel Macron qui précise toutefois que ce ne sera pas la même que celle votée sous le gouvernement Philippe.  Alors, si on voulait filer la métaphore on dirait que le gouvernement quitte l'autoroute (des réformes) à grande vitesse, pour emprunter les nationales les départementales, et les petites lignes de train, pour arriver à la même destination.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France