En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 48 min 38 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 1 heure 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 57 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 45 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 37 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 1 heure 5 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 58 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 4 heures 15 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 5 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 7 heures 21 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 35 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 37 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

Publié le 15 juillet 2020
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.

Je ne suis pas celui que vous croyez, "ce Président qui voudrait tout réformer pour que ce ne soit que les meilleurs qui puissent réussir", un homme qui ne se soucie que des premiers de cordée, mais j'ai du mal à me faire comprendre par mes concitoyens, a tenté en substance de plaider  Emmanuel Macron pour expliquer la " détestation" dont il fait l'objet de la part d'une partie des Français. Afin d'en faire (-une nouvelle fois), la démonstration, le Président de la République a sacrifié pour la première fois à l'exercice (-dédaigné jusque là), de l'interview du 14 juillet. Crise sanitaire et crise économique obligent. La séquence faisait suite à une cérémonie du 14 juillet inédite, qui a pris la forme d'un hommage aux soignants et tous ceux qui se sont dévoués pendant la crise sanitaire. Un moment émouvant pour ceux qu'on a appelé les "premiers de corvée" pendant le confinement. Ironie du sort, Emmanuel Macron a fait l'expérience quasi in situ de ce rejet, voire d'une manifestation de haine-verbale, en croisant un groupe de manifestants Gilets Jaunes dans les Jardins des Tuileries, à quelques pas de l'Elysée où il se promenait avec son épouse, dans la soirée du 14 Juillet...  

L'interview télévisée, elle, était destinée à faire le point sur la crise du Coronavirus, et à éclairer les Français sur l'après... En attendant la disparition de la pandémie ou la découverte d'un vaccin, Emmanuel Macron a confirmé que le port des masques dans les lieux fermés sera obligatoire à partir du 1er aôut. Pourquoi seulement à partir de cette date ? Parce qu'il faut bien préparer la règlementation qui va avec... L'interview devait également nous apprendre davantage sur ce "nouveau chemin" promis pendant le confinement, mais Emmanuel Macron a prévenu d'emblée, il s'agit pas d'un changement de cap, juste de méthode. Pour lui la priorité demeure l'emploi, l'insertion des jeunes dans le marché du travail alors que la crise va provoquer une recrudescence du chômage (-les prévisionnistes tablent sur  900.000 chômeurs supplémentaires en France d'ici la fin de l'année); Emmanuel Macron  est revenu sur le dispositif de chômage partiel "sans équivalent" mis en place au moment du confinement, l'occasion pour lui de rappeler les prêts consentis aux entreprises ainsi que les  exonérations de charges, et de marteler que "pas un jeune ne sera laissé sur le bord du chemin" grâce, notamment, aux contrats d'insertion et au soutien à l'apprentissage. C'est un des aspects du plan de relance de 100 milliards actuellement en préparation, une somme qui viendra s'ajouter aux 450 milliards qu'ont déjà coûté la crise. L'accent sera également mis sur le ferroviaire avec le maintien ou le rétablissement de petites lignes promises à l'abandon, le retour des trains de nuit et le développement du frêt ferroviaire, (-vieux serpent de mer). Les impôts vont-ils augmenter? Non, assure le Président, mais  il se pourrait bien, par exemple, que les 20% de contribuables qui n'ont pas encore été exemptés de taxe d'habitation ne le soient jamais. Pour le reste, on attendra les précisions qu'apportera le Premier ministre dans son discours de politique générale. Au fait, pourquoi avoir congédié Edouard Philippe de Matignon alors qu'il devenait populaire auprès des Français ? Parce qu'il fallait une équipe renouvelée pour incarner le  nouveau chemin..."On ne peut pas dire on emploie un nouveau chemin, une nouvelle méthode, un nouveau temps du quinquennat et le faire avec la même équipe. Vous m’auriez à ce moment-là posé à juste titre la question exactement contraire : pourquoi, comment pouvez-vous nous dire que vous allez changer de chemin et de méthode alors que vous avez les mêmes ?", argumente Emmanuel Macron.

Et Jean Castex, élu d'une petite ville, dont le chef de l'Etat a admiré la culture du dialogue social, "la patte humaine"  pendant la préparation du déconfinement, incarne parfaitement cette volonté d'écoute, de "dialogue social", nécessaires pour cette période difficile qui s'annonce. A lui de faire passer la pilule amère à ces salariés à qui on va demander d'accepter, un temps, une baisse de salaire contre le maintien de l'emploi. A lui et son gouvernement de relancer la réforme des retraites à laquelle la France ne peut pas échapper, même si les partenaires sociaux s'y opposent (-le déficit est passé de 5 à 30 milliards pendant la crise)."Dans les années qui viennent il faudra la faire, la réforme des retraites", soupire Emmanuel Macron qui précise toutefois que ce ne sera pas la même que celle votée sous le gouvernement Philippe.  Alors, si on voulait filer la métaphore on dirait que le gouvernement quitte l'autoroute (des réformes) à grande vitesse, pour emprunter les nationales les départementales, et les petites lignes de train, pour arriver à la même destination.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France