En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 1 heure 50 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 3 heures 14 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 5 heures 24 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 7 heures 38 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 8 heures 10 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 9 heures 17 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 10 heures 10 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 3 heures 27 sec
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 3 heures 56 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 7 heures 27 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 7 heures 39 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 9 heures 13 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 9 heures 28 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 9 heures 48 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 10 heures 15 min
© YOAN VALAT / POOL / AFP
© YOAN VALAT / POOL / AFP
Contamination... politique

Coronavirus: bienvenue dans la démocratie du compromis

Publié le 25 mars 2020
Alors que la crise du coronavirus bouleverse nos habitudes et nos vies de manière générale, il est intéressant de voir que - plus que les êtres humains - c'est notre système politique qui est touché de plein fouet.
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la crise du coronavirus bouleverse nos habitudes et nos vies de manière générale, il est intéressant de voir que - plus que les êtres humains - c'est notre système politique qui est touché de plein fouet.

Atlantico.fr : Pensez-vous que le crise du coronavirus peut affecter de manière irréversible les démocraties et leur fonctionnement ? Les systèmes démocratiques sont-ils confrontés à une crise les dépassant singulièrement ?

Yves Michaud : Il est certain que les mesures actuelles de confinement et de retrait affectent et affecteront la démocratie en face-à-face, en présentiel. Or il fait partie du principe de la démocratie que le peuple se réunit « en personne », délibère et décide collectivement sur l’agora, la place publique. 

Tel est le principe - mais tel est aussi le mythe car hormis à Athènes et dans la petite république rousseauiste, ce n’est pas ce qui se passe. Tout le monde n’est pas disponible, tout le monde n’a pas des gens de maison ou des esclaves, les citoyens sont trop nombreux, les effets de foule sont catastrophiques (démagogie) et donc le fonctionnement démocratique est délégué à des représentants élus périodiquement. L’élection « en personne » est le grand temps démocratique et on réduit au maximum les possibilités de vote par procuration.

Ici encore c’est le principe car la démocratie de masse et les techniques de communication (je renvoie au livre de jeunesse de Habermas sur l’espace public) transforment l’espace public démocratique en espace de l’opinion publique éminemment manipulable et manipulée. 

Avec internet, on fait un pas de plus et on en vient à l’idée d’une démocratie virtuelle où, idéalement, tout le monde participerait aux débats. On voit ce que la pétaudière actuelle des réseaux sociaux, des fake news, des coups de gueule, des tweets irresponsables donne !

Le coronavirus ne fait que conforter une évolution entamée depuis longtemps, mais il la radicalise et en rend les dérapages patents comme jamais.

Sommes-nous en train d'entrer dans ce que l'on pourrait qualifier de "démocraties du compromis" ? Les démocraties peuvent-elles être vécues et gérées de chez nous ?

Je ne vois pas ce que peut vouloir dire « démocratie du compromis ».

Il faut plutôt parler de télé-démocratie comme on parle de télé-travail, mais aussi, de... télé-réalité. Or, la « télé-réalité » précisément, ce n’est pas de la réalité mais de la mise en scène, du trucage et de la manipulation.

Merci Endemol !

Je ne crois donc pas une minute à la « télé-démocratie ».

C’est un simulacre couvrant aussi bien la non-démocratie que le non-gouvernement – au sens d’absence de gouvernement. On fait semblant, on affiche, on parle, on communique. On est obéi si les gens le veulent bien, s’ils ont peur (du virus ou d’autre chose), ou s’ils sont devenus totalement abrutis par les « réseaux sociaux » qui eux-mêmes font vivre dans le « télé-réel ». On peut croire être en démocratie et même croire donner son avis à coups de « like », mais ce sont les noyaux de pouvoir durs qui tiennent les commandes – d’abord la bureaucratie qui est le mode normal et induré de gouvernement, et, en profondeur, ceux qui ont les décisions financières en main. A cet égard, je constate que la non-fermeture des places boursières et le libre-champ laissé aux spéculateurs à la baisse  durant tout le mois de mars illustre parfaitement le non-gouvernement dans lequel nous plonge le « télé-gouvernement » au nom de la « télé-démocratie ».

Les comportements actuels de la présidence française et de la présidence espagnole sont à mon sens typiques de la télé-démocratie : on fait de la télé-conférence, on parle et on laisse courir des situations dont on a perdu la maîtrise.

Sommes-nous condamner à vivre comme cela ? Les gouvernements pourront-ils un jour s'en relever ? Comment faire pour passer à autre chose  ?

Je ne suis ni la Pythie, ni Calchas ni Prolix. Tout dépendra de la durée de la crise et surtout du niveau de désastre de la situation financière et économique où nous allons nous retrouver.  Ce n’est pas le bilan humain qui sera décisif mais le bilan social.

A titre strictement personnel, je pense que les gouvernements et la classe politique actuels (en France, en Espagne, en Italie - ailleurs je ne sais pas), pour ne rien dire de l'Union européenne totalement dépassée, ne s’en relèveront pas. Ils n’avaient pas les capacités pour affronter une crise majeure et ça se voit comme le nez au milieu de la figure. L’épisode du maintien du premier tour des élections municipales en France est effarant: Macron se laisse impressionner par les crocodiles des Républicains et par Mélenchon parce qu’il partage les mêmes calculs tactiques misérables qu’eux dans le style « que va-t-on penser de moi à l’audimat ? ». Ces gouvernants ne sont pas à la hauteur. L’état des lieux post-crise risque d’être sanglant. De toute manière, on ne voit pas comment les gestionnaires déjà très peu capables de l’ordre ancien pourraient agir dans un monde nouveau.  Macron s’est fait élire sur un programme de réformes. Que viendra-t-il faire dans un monde qui ne sera pas à réformer mais à ressusciter ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 26/03/2020 - 10:34
Avez-vous Progressé ?
L'avantage, c'est que, depuis trois ans, les français semblent avoir pris une bonne leçon de Démocratie !
Pendant des décennies, une bonne proportion de nos citoyens se sont laissés embobiner par le cirque grotesque de la ''fausse alternance PS-Ripouxblicains''.
En 2017, 2/3 d'entre vous se sont laissés séduire par un bellâtre homosexuel qui vous présentait un programme complètement fumeux.
Serez-vous un petit peu plus lucides et exigeants la prochaine fois ?