En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

06.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 18 min 9 sec
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 46 min 37 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 3 heures 27 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 19 heures 22 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 20 heures 31 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 21 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 23 heures 6 min
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 37 min 41 sec
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 58 min 49 sec
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 1 heure 41 min
décryptage > High-tech
Promesse (ou caprice ?) de milliardaires

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

il y a 2 heures 28 min
décryptage > International
George Floyd

Émeutes aux Etats-Unis : des émeutes sociales plus que raciales

il y a 3 heures 5 min
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 18 heures 36 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 19 heures 57 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 21 heures 11 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 21 heures 48 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 1 jour 7 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

PME, les assureurs vont-ils nous laisser mourir ? Ce que le Président aurait dû décider

Publié le 17 mars 2020
Denis Jacquet revient sur le discours du président de la République et sur l'impact de la crise du Coronavirus pour les PME et l'économie française.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet revient sur le discours du président de la République et sur l'impact de la crise du Coronavirus pour les PME et l'économie française.

J'ai une certitude. Dans un premier temps le coronavirus rend sourd et aveugle. Mais ensuite, après une période d'incubation, il mute, libère les sens et permet à l'homme politique de voir et d'entendre à nouveau la réalité. Il reprend de la hauteur, le virus en se dissolvant semble libérer de l'hélium, propre à regonfler toute baudruche disponible...

J'en veux pour preuve la déclaration de Thierry Breton, qui avait appelé, 15 jours après mon premier article "coup de gueule" sur l'aveuglement face à la mort économique (certainement la distance entre Paris et Bruxelles, avec un modem bas débit), à soutenir les PME. Mais c'est moins surprenant de la part d'un homme qui a le mérite de connaître les 2 côtés du mur de Berlin de l'entrepreneuriat, le seul qui résiste encore à la guerre froide entre ceux qui pensent que les entrepreneurs sont des riches qui ne méritent pas notre attention et ceux qui connaissent la réalité du terrain et le désespoir de la plupart d'entre eux. Thierry Breton a été clair, direct. Nous avions raison de placer une forte confiance et enthousiasme dans sa nomination.

Puis "Oh Miracle!", Bruno Lemaire, bien conseillé, et surfant sur la vague Bretonne (!) de celui qui l'a précédé, il y a quelques années, à ce poste, murmura un peu moins distinctement que les PME mériteraient plus d'attention. Mais encore faiblement. Là encore, nous pouvons constater que le virus porte le sujet contaminé, à l'utilisation d'un langage prudent, dit "du bout des lèvres".

Et enfin, un moment savoureux, car plein d'énergie, liée à la forme conservée par un Président confiné, Emmanuel Macron, qui clame avec vigueur, comme je l'ai fait à nouveau il y a 15 jours déjà, que nous ne pouvons sacrifier notre vie économique et la vie des salariés ET des entrepreneurs à un virus, qui certes se répand, et a tué 5800 personnes, sur une population mondiale qui fleurte avec les 7 milliards. Il indique ainsi assez clairement, que le monde ne peut pas s'arrêter pour autant, et c'est rassurant de pouvoir entendre un langage d'un tel équilibre. Pas de stade 3 dans un premier temps, pas de panique absolue, nous avons un pays dont les structures médicales fonctionnent, et mes amis proches atteints du virus, indiquent souffrir un peu, comme pour une grippe, voire pas du tout, avec une consommation de doliprane qui dopera certainement le cours de bourse de son producteur, au détriment d'une consommation de Bordeaux ou Bourgogne, qui n'est pas considérée comme un "tue virus" avérée! Et puis, le confinement, le « couvre-feu », la fin du commerce et des réunions. N’aurions-nous pas atteint un niveau suffisant pour déclencher l’artillerie « nucléaire » pour sauver le soldat entreprise ?

Il était temps, les dégâts sont dores et déjà énormes, mais ils sont encore "mesurés" par rapport à ce qui arrive. L'interdiction décidée par les USA, va porter un coup fatal à la France, pays "touriste-dépendant", qui n'avait pas besoin de cela. Plus de 8 pays ont interdit leur sol aux Français, Italiens, notamment, mais avec les USA, l'impact est bien plus lourd. 

La fermeture des lieux publics, des manifestations, va être lourde de conséquence. Pour la France à travers ses ressortissants, investisseurs à l'étranger. 2 marques très connues présentes aux USA, accusent déjà plus de 40% de baisse d'activité à Miami et à New York. Et ce n'est que le début. Ce seront moins de dividendes versés en fin d'année, voire aucun, aux actionnaires français, et moins d'emplois pour les français à l'étranger.

Mais le plus grand scandale a mon sens, est la discrétion honteuse et peureuse des assureurs, qui déjà, avaient décidé, de ne plus couvrir ce genre de risque depuis le H1N1. J'avais compris que l'assurance était un métier destiné à couvrir les assurés des accidents de la vie, mais finalement, il sert à protéger les compagnies d'assurance de perte aux accidents de leur  propre vie. Ils assurent ce qui risque, quand cela ne coûte rien ou peu. Aux USA, par exemple, plus un assureur pour assurer la Nouvelle Orléans ou un état à risque, contre ces évènements majeurs. Du coup, les profits des assureurs se portent bien mieux depuis qu'ils ne prennent plus de risque et laissent leurs clients mourir dans une indifférence totale. Tous ceux qui annulent leur festivals, concerts et autres manifestations ont la douloureuse surprise de réaliser qu'ils ne sont pa couverts. Ce sont des milliers de personnes qui sont actuellement au chômage technique, ne serait-il pas temps que chacun y place une partie de ses économies ?

En France, ils se réfugient derrière la position gouvernementale qui « juridiquement » les empêcherait de mettre la clause en œuvre. Néanmoins personne ne semble, au niveau gouvernemental, ressentir l’implorante demande des assureurs de leur « permettre » de faire leur métier, de faire preuve simplement, de solidarité. Encore un vain mot ?

Certes les impôts et charges sociales vont être reportées, les loyers aussi. Réfléchissons néanmoins ! Malgré la bonne volonté que recèle ces mesures elles ne sont pas les bonnes. Ces PME vont perdre un chiffre d’affaire qu’elles ne retrouveront pas. Elles mettront 1 année au moins à s’en remettre, pour celles qui ne vont pas simplement disparaître, et au moment où éventuellement elles retrouveront un début de vague santé financière, elles devront payer l’actuel et l’arriéré !!! La rechute assurée, reculer pour mieux sauter en somme.

Alors que l’assurance perte d’exploitation -en complément du fonds de solidarité- basée sur des cotisations qui devraient couvrir ce type d’évènement, aurait évité aux PME de remettre à plus tard ce qu’elles ne peuvent payer désormais. Car elles n’en auront pas plus les moyens demain. Cela ne remplacera pas leur chiffre d’affaire. L’assurance perte d’exploitation, elle, oui justement. 

Dès lors, si nos amis Breton, Lemaire et le Président voulaient nous prouver qu'ils sont bien guéris du virus, ils seraient bien avisés de demander aux assureurs de prendre le risque de sauver ce pays qui les nourrit, en acceptant de souscrire des assurances souvent assez inutiles, mais que la loi a imposé à leur profit, pour en rendre un peu, en cas de coup dur. Tous les assureurs qui se sont forgés une respectabilité via un sur-affichage de « volonté militante » ou d’un prétendu « esprit responsable », seraient bien avisés de donner un véritable contenu à ces prétentions et ne pas les contenir à des mesures qui de toutes façons, la plupart du temps, les arrangent au premier chef.

"Assurons nous d'un avenir", devrait être leur slogan, les clients auront cette fois je pense, la mémoire tenace.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

06.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 19/03/2020 - 12:05
@denis jacquet et aussi Gustave ci-dessous
Vous mettez le doigt sur un problème de ce gouvernement: à qui profitent en réalité les 80kms/h stupidement imposés aux citoyens et qui ont en partie déclenchés la crise des gilets jaunes: aux assurances. A qui profite l'obligation pour les agents immobiliers de s'assurer contre les impayés.?; Aux assurances. A qui profite la réforme des retraites.?; Aux assurances. Etc... Si vous regardez en filigrane à qui profitent essentiellement les décisions de ce gouvernement, vous trouverez en permanence les assurances. Or ces décisions orientent la société vers une société de contrôle où la liberté n'existe plus, et l'arrivée de L'IA , très utile à la rentabilité des assureurs sera un massacre à ce niveau là.!. Plus que jamais, la vigilance du choix de notre société est essentielle. Et quand on voit que le couple présidentiel est capable de culpabiliser ouvertement les citoyens français le jour même où les électeurs se rendent dans des salles confinées où aucune mesure n'a en réalité été prise sérieusement pour ensuite se promener sous le soleil dans les parcs, cela laisse rêveur sur leur capacité à envisager une société juste, équitable et heureuse.
Gustave
- 17/03/2020 - 15:33
Les autres victimes
Il y aura plus de décès par suicide de commerçants, d’artisan, d’entrepreneurs ruinés que de victimes directes du virus.