En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 13 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 56 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 25 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 8 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 16 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 39 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 14 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 38 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 7 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 40 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 37 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 44 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 5 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 24 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 35 min
© capture d'écran Youtube / TMC / Quotidien
© capture d'écran Youtube / TMC / Quotidien
Bonnes feuilles

Affaire Mila : de l’importance de la Liberté face au déferlement de haine

Publié le 14 mars 2020
Le 20 janvier, la jeune Mila critique l’islam dans un échange privé relayé sur les réseaux sociaux, et devient aussitôt la cible de menaces de mort. Des Français de tous horizons prennent aujourd’hui la plume pour défendre la liberté de penser, de croire et de s’exprimer dans une France libre, égalitaire, fraternelle et laïque. Extrait 1/2.
Zohra Bitan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Membre fondatrice de La Transition, Zohra Bitan est cadre de la fonction publique territoriale depuis 1989, ancienne conseillère municipale PS de l'opposition àThiais (94), et était porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire socialiste de 2011...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 20 janvier, la jeune Mila critique l’islam dans un échange privé relayé sur les réseaux sociaux, et devient aussitôt la cible de menaces de mort. Des Français de tous horizons prennent aujourd’hui la plume pour défendre la liberté de penser, de croire et de s’exprimer dans une France libre, égalitaire, fraternelle et laïque. Extrait 1/2.

L’histoire de la jeune Mila a été pour moi le trop-plein de ce déferlement de haine que les réseaux sociaux charrient et auquel nous assistons quotidiennement. Nos combats, ceux des citoyens d’une même république, y sont éparpillés, livrés à la mauvaise foi, aux mensonges et à la vindicte de ceux qui veulent faire passer la défense de nos valeurs pour de l’inquisition contre leur foi. 

Il ne faut pas se tromper de bataille. Celle qu’il faut tout d’abord mener vise ceux voulant modifier notre norme sociale collective, qui repose sur un principe essentiel : aucune croyance religieuse ne doit dicter les règles de notre société ! 

Il n’y a pas de combat à mener contre la différence, contre des identités individuelles, contre des origines, des couleurs, ou des statuts de citoyen français de plus ou moins longue date. Seuls ceux qui insultent, menacent, frappent ou tuent pour une origine, une couleur, une religion, un genre ou une identité sont à combattre. Ce sont eux nos ennemis ! Et, surtout, il n’y a aucune guerre à mener contre des croyants pour qui la foi est quête de paix intérieure et non prétexte à une guerre de conquête contre les autres. 

Il m’apparaît nécessaire et indispensable de clarifier ce que nous sommes nombreux à défendre : rappeler que si la laïcité permet à chacun d’être ce qu’il souhaite en spiritualité, elle n’autorise personne à imposer ses dogmes à l’espace collectif. Ce qui repose sur des croyances ne regarde que celle ou celui qui croit. Car des croyances restent des croyances et, dans notre pays, les croyances ne sont et ne font pas les Lois des Hommes.

En France, en général, on ne tue pas ; et encore moins pour raison d’athéisme, de croyance, de sexe, de genre, de classe sociale, etc. La démocratie assure la paix et ne permet pas que s’y immiscent des obscurantistes qui voudraient faire passer des régressions pour des libertés. Un combat qu’ils osent justifier par nos Droits de l’Homme, qui, d’après eux, les autoriseraient à propager ce qui fracture notre cohésion nationale. Magnifique prise de judo qui consisterait à utiliser tout ce qui fait notre force contre nous-mêmes.

On n’est pas libre d’être raciste, ni libre d’être antisémite et encore moins libre d’imposer les règles de ses croyances à d’autres ; la liberté, ce n’est pas s’introduire dans la vie d’autrui pour y imposer ce que l’on considère comme bon pour soi. Et si la liberté peut être idéalement infinie, elle se termine, dans un monde civilisé, au moment où elle dépasse ce que dit la Loi, uniquement la Loi ! 

Je sais les colères de beaucoup d’entre vous qui, épuisés devant un tel entrisme islamiste dont le cœur est une machine politique bien rodée, en arrivent à ne plus trier, et à rejeter tout individu qui se revendiquerait de cette religion. 

Pourtant, ce qui rend la France si extraordinaire, c’est bien l’addition de ce que nous pouvons être chacune et chacun, à la fois dans nos vies et dans l’espace collectif, et c’est ce qui donne une humanité particulière à notre pays. Ceux qui tentent de faire passer nos rappels des lois de la République pour de l’exclusion essaient juste de dérouler un projet politico-religieux destiné à éteindre nos Lumières qui, d’après eux, rendent ostentatoires nos Libertés ! 

On ne peut pas être français et vouloir instaurer des codes sociaux qui cisaillent nos acquis, entravent nos droits et font dérailler tous les droits humains acquis et ceux qu’il reste encore à gagner dans un pays démocratique se voulant progressiste. La liberté pour une femme, qui a mon histoire en particulier, n’est pas une bagatelle, un simple mot qui se tape sur un clavier et qui se dit comme une banalité ; non, elle trouve corps dans un parcours quotidien, à chaque instant, et tout au long d’une vie. L’histoire nous raconte inlassablement que, chaque fois que la liberté a faibli, ce sont les femmes qui, les premières, ont eu à en pâtir ! Il est impensable que cela puisse à nouveau se produire. Et autant le dire clairement : nous ne les laisserons pas faire. 

Alors, chers compatriotes, que l’on s’appelle Zohra, Pedro ou Fatoumata ne signifie pas que l’on soit un guetteur cherchant l’interrupteur pour plonger notre art de vivre dans l’obscurité ; non, ceux qui ont cet objectif-là ne s’identifient ni par leur prénom, ni par leur couleur, encore moins par leur origine. Ils le sont par les propos qu’ils tiennent, par leurs attitudes, signes d’une guerre qu’ils mènent désormais au grand jour et à laquelle on assiste depuis plusieurs années sans avoir vraiment pris la mesure des risques encourus. 

Active sur le terrain, par mon métier, depuis près de trente ans, mais aussi par mes engagements militants, j’ai vu comment l’islam politique des Frères musulmans et des salafistes a peu à peu pris la place de la République. Une République aux abonnés absents, léguée à des artificiers qui servaient d’éducateurs là où nos valeurs se faisaient customiser par celles d’activistes déterminés à trafiquer des cerveaux et, par effet domino, des vies et une société tout entière. La désintégration était en marche, au nez et à la barbe d’élus, de politiques de tous bords et des citoyens, pas encore giflés par ces dégâts ! 

Je sais les peurs qui peuvent saisir les esprits quand une minorité bien organisée décide de travestir activement les valeurs par les habits de l’intolérance, le droit des femmes par celui de l’esclavage consenti, ou encore de mettre les lois religieuses au-dessus des lois de la République. 

Un État, aussi puissant soit-il, ne parviendra pas à reconstruire, seul, la communauté nationale. Il appartient à chacun de nous d’être des citoyens attentifs et bienveillants pour faire en sorte que ceux tentés de passer du côté obscur restent du côté de la République et forment le bataillon des gardiens de la Paix et des Libertés dans la lignée de notre démocratie. 

Il n’est plus temps de crier au loup. Le loup est là ! Et nous sommes épuisés tant il semble se moquer de nous et de l’usure de nos claviers, de nos plumes et de nos gosiers. Tant de nos mises en garde se sont perdues dans les brumes de l’espace avec nos inquiétudes, nos avertissements et nos cris… 

Hélas, nous connaissons bien les conséquences maintenant. Il est grand temps, chers compatriotes, chers amis compagnons de route, que nous consacrions enfin notre énergie à en soigner les causes. 

Pour que demain nous n’ayons plus besoin de défendre Mila… et de pleurer Charlie…

50 personnalités s'expriment sur la laïcité et la liberté d'expression dans le livre "#JeSuisMila #JeSuisCharlie #NousSommesLaRépublique", publié aux éditions Seramis

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 15/03/2020 - 09:29
l'islam est incompatible avec les lois de la république ...
l'islam est incompatible avec les lois de la république ..., faut vous le dire comment ???

Le paradoxe de notre démocratie, c'est qu'elle permet de tolérer des individus intolérants !...
Dit autrement,
les islamistes utilisent nos propres faiblesses démocratiques pour tenter de nous imposer leur archaïsme et leur religion de merde par la force

La seule solution :
les islamistes dehors
ou
ce sera la guerre civile et beaucoup s'y préparent !...

Le général De Gaulle l'avait déjà dit en son temps :

"Sur le plan ethnique, il convient de limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu’à utiliser, comme aux Etats-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc.)"

Charles DE GAULLE, le 12 Juin 1945, directive au Garde des Sceaux. (Cité par Plein Droit, n°29-30 Novembre 1995).
http://tradivox.wikidot.com/charles-de-gaulle-citations