En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

07.

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 9 heures 43 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 11 heures 21 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 16 heures 16 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 17 heures 21 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 18 heures 13 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 19 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 19 heures 41 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 10 heures 15 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 15 heures 55 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 16 heures 31 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 51 sec
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 18 heures 27 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 19 heures 42 min
© SAUL LOEB / AFP
© SAUL LOEB / AFP
(Mauvais) Régime express

Pourquoi une seule semaine de malbouffe peut suffire à réduire votre capacité à contrôler votre appétit

Publié le 11 mars 2020
Un régime de "junk food", de "mal bouffe", permettrait de réduire le contrôle de l'appétit grâce à l'influence du cerveau, selon une étude de l'Université Macquarie de Sydney publiée dans la revue Royal Society Open Science.
Béatrice de Reynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un régime de "junk food", de "mal bouffe", permettrait de réduire le contrôle de l'appétit grâce à l'influence du cerveau, selon une étude de l'Université Macquarie de Sydney publiée dans la revue Royal Society Open Science.

Atlantico.fr : La "mal bouffe" aurait un impact direct sur notre cerveau, entravant nos capacités cognitives et nous encourageant à manger plus. Aujourd'hui nous apprenons que les effets s'en feraient ressentir en moins de sept jours. Comment l'expliquer ?

Béatrice de Reynal : Richard J. Stevenson, Heather M. Francis, Tuki Attuquayefio, Dolly Gupta, Martin R. Yeomans, Megan J. Oaten et Terry Davidson, signataires de l’étude scientifique indiquent  que les animaux nourris avec un régime de style occidental (régime Junk food)  présentent des altérations rapides de la fonction hippocampique et un contrôle appétitif plus faible. 

Ils ont examiné si cela se produit également chez l’homme : 110 adultes maigres en bonne santé ont été randomisés (séparés en 2 groupes à leur insu) pour une intervention de régime Junk food d'une semaine ou un groupe témoin de régime habituel. Des mesures de l'apprentissage et de la mémoire dépendants de l'hippocampe et du contrôle de l'appétit ont été obtenues avant et après l'intervention. 

Le test  a été refait après  trois semaines de suivi. 

Par rapport aux témoins, la performance cognitive a diminué dans le groupe Junk food (d = 0,43), mais n'était pas différente au suivi. Le contrôle de l'appétit a également diminué dans le groupe alimentation Junk food (d = 0,47) et cela était fortement corrélé avec le déclin cognitif (d = 1,01). Ces résultats démontrent qu'un régime Junk food peut rapidement altérer le contrôle de l'appétit chez l'homme, un effet qui pourrait favoriser la suralimentation chez les consommateurs d'un régime Junk food  L'étude suggère également un rôle fonctionnel de l'hippocampe dans le contrôle de l'appétit et fournit de nouvelles preuves des effets neurocognitifs indésirables d'un régime Junk food.

Ceci signifie que  manger beaucoup de graisses et de sucres perturbent durablement l’appétit : ce qui avait déjà été observé et mesuré. Cette seule information devrait inciter les parents des jeunes enfants à surtout prendre garde à leurs menus, notamment lorsqu’on entend des parents d’enfants maigres ou minces dire « ils peuvent se le permettre puisqu’ils sont si maigres ». C’est une erreur très grave. Ce travail scientifique indique que leur laisser manger n’importe quoi a un impact sur l’efficacité de leur équilibre faim/satiété et qu’ils sont en train de perturber durablement leur équilibre.

Quels autres effets une consommation quotidienne à moyen et long terme de "junk food" peut-elle avoir sur notre organisme, en particulier sur notre cerveau? 

Comme indiqué, l’effet à long terme est important, et d’autant plus lourd que le sujet est jeune. Les bonnes habitudes doivent se prendre à tout âge, y compris chez les sujets minces ou maigres. Manger de façon déséquilibrée n’est jamais bénéfique

L’effet d’un régime Junk food sur la mémoire, la concentration et l’efficience de l’apprentissage est lui aussi altéré et ceci avait déjà été montré scientifiquement. Mais de la même façon, sauter le petit-déjeuner altère aussi l’attention et les capacités d’apprentissage. 
Il faut donc trouver un bon équilibre.

Malgré les dangers, ce type de consommation demeure une habitude alimentaire de nombreux Français?  La mal bouffe doit-elle être totalement bannie de nos habitudes alimentaires ? Par quoi peut-elle être remplacée ?

Contrairement aux idées reçues, les habitudes alimentaires françaises sont bonnes. Je devrais dire « étaient bonnes » à ceux qui ont adopté définitivement les habitudes anglo-saxonnes.

Mais certains Français tendent à manger aussi mal que les Américains… trop de sodas, trop de fritures, sauces grasses, viandes grasses, et desserts crémeux. Leur appétit risque d’être altéré durablement, et leurs capacités d’activité intellectuelle et mémorielle aussi. Autant le savoir avant de passer commande au Drive ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires