En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 13 heures 10 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 13 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 15 heures 5 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 16 heures 16 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 18 heures 7 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 19 heures 31 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 20 heures 45 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 18 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 13 heures 24 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 14 heures 34 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 17 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 22 heures 10 sec
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 22 heures 59 min
© JASON LEE / POOL / AFP
© JASON LEE / POOL / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Pourquoi les Américains et les Chinois sont-ils meilleurs que nous ?

Publié le 27 janvier 2020
Denis Jacquet évoque les différences fondamentales entre les entrepreneurs français, américains et chinois à l'heure de l'épidémie du coronavirus. L'ambition et les prises de risques seront les clés de la réussite pour la France.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet évoque les différences fondamentales entre les entrepreneurs français, américains et chinois à l'heure de l'épidémie du coronavirus. L'ambition et les prises de risques seront les clés de la réussite pour la France.

Nous, les Français, avons un goût prononcé pour l’auto-flagellation et la critique facile. De nous-mêmes pour commencer. Le French-bashing est de mise, toujours, surtout quand il est décoché depuis un arc étranger. Néanmoins il faut se rendre à l’évidence, nous sommes moins bons que les « méchants » étrangers. Les Américains et désormais, les Chinois, en tous cas ceux qui survivront au virus. 

Mais qui est « moins bon » ? Nos entrepreneurs ? En aucun cas. Le seul responsable c’est leur environnement. Enlevez la gaine de la belle mise en cage pour lui aplatir le ventre et faire d’elle ce qu’elle n’est pas, ou la chaîne du condamné, qui en fait un albatros Baudelairien, et l’entrepreneur français peut voler comme un supersonique. 

Si l’on considère les chaînes culturelles, normatives, l’environnement et la crasse connaissance des politiques de tout ce qui a trait à l’entreprise. 

Si l’on considère cette détestable culture « gaucho » de l’administration française, y compris celle qui entoure le Président Macron (malheureusement) et qui considère que l’entrepreneur est suspect par définition. 

Si l’on considère, l’étouffoir à paiement des grands groupes, le laminage impitoyable de la grande distribution face aux PME, PMI et producteurs français (moins désormais, puisque la grande distribution est désormais elle-même laminée par pire qu’elle, en la personne d’Amazon). 

Si l’on considère la folie normative et le fait que la législation française a été faite pour (et par) les grands groupes (avec l’appui du Medef, pourtant composé principalement de PME).

Si l’on considère tout cela et tout ce que je manque de place et de temps, pour tous les citer, les Français sont les meilleurs entrepreneurs du monde entier. Le jugement est sans appel. 

« Réussir à réussir » des PME, les mains et la tête coupée en permanence du fait de ce cloaque, on frise le génie. Ce n’est pas pour rien qu’on rappelle que le mot entrepreneur, utilisé aussi aux USA, mais prononcé -or à la fin, est d’origine française. Mais l’origine est désormais un souvenir trop insignifiant, pour pallier à ce qui va nous manquer pour résister au cyclone, à 2 têtes, Américaines et Chinoises.

Tout d’abord nous manquons d’ambition. Pas nous. L’environnement. Des investisseurs, qui pourtant reçoivent des légions d’honneur, pour certains, qui investissent en moutons, avec des montants qui font passer nos levées de fonds aux USA et en Chine, pour des blagues potaches.

Ensuite, nous ne prenons plus de risques. Pas nous. Nous en prenons tous les jours. L’environnement. Le principe de précaution a laminé l’envie d’attribuer la moindre valeur au risque, ce qui ajouté à la faiblesse du financement, est l’équivalent d’une ceinture de chasteté pour la veuve ou l’épouse du siècle dernier (et encore aujourd’hui puisque j’ai appris que l’instrument était encore bien vendu dans certaines régions du monde. Non, pas en Suisse). Solvency a rajouté de la terre sur la tombe, dans l’indifférence générale.

Ensuite, nous sommes punis d’être, parfois, aidés. Un cadeau aux « riches » ! Nous avons le programme le plus généreux pour la R&D ? Via le CIE ? Le mot d’ordre de la direction des impôts est clair, si vous aussi vous avez discuté avec eux. Ils sont là pour vous reprendre ce que le politique a osé nous donner. Dans parfois plus de 58% des cas, le CIE est offert en cadeau avec en prime un contrôle fiscal et social, dans les 6 mois. Qui empêche la start-up de bosser pendant des semaines (quand vous êtes moins de 10, avoir 3 contrôleurs chez vous à plein temps est légèrement handicapant).

Ensuite encore, nos entrepreneurs riches, réinvestissent de petites sommes, à petit effet, dans les start-up, et préfèrent comme tout le monde, l’immobilier. Tout le monde y va de son aumône à 50K, et encore, quand vous faites déjà 50K de CA par mois, et que par définition vous n’avez plus ou moins ou différemment besoin d’eux. C’est pour cela que de retrouver les mêmes sur une chaîne TV, singer le Shark Tank Américain pourrait faire vraiment plaisir, mais fait plutôt pitié. Le seul bénéfice sera pour l’ego de ceux qui jugent et avaient, pour certains, surtout besoin de se montrer avant qu’on ne les oublie. La seule exception dans ce pays, est certainement celle de Xavier Niel. Mais pour le reste…on reste au rang de la figuration et de l’apparence.

Ensuite nous sommes peu internationaux. Cela, c’est notre faute. Pourquoi tant de talent, que nous pourrions exercer ailleurs, de meilleure façon, et se l’interdire. Cela reste un mystère pour moi. Mais notre incapacité de faire à plusieurs, une forme d’incapacité d’adaptation, le manque de soutien malgré les 6000 aides recensées, mais tellement décousues, illisibles et ingérables administrativement, qu’elles produisent l’effet inverse de celui espéré.

Enfin, sur le terrain spécifique de la domination Américaine et Chinoise, parceque nous n’avons pas les moyens, le sens du risque, la puissance du financement, et que nous sommes desservis par un consommateur qui n’attribue aucune ou peu de valeur à soutenir les initiatives des entrepreneurs de son pays (voir comment Qwant « rame » pour gagner des points de parts de marché alors que nous devrions tous être derrière). Les Américains ont mis leur pays tout entier au service de la réussite des entrepreneurs et de la domination mondiale. Les Chinois aussi. Pendant ce temps Vestager (Commissaire Européenne) interviewée fin 2019 par un journal bien connu, indiquait sans peur ni honte, que « nous n’avions pas besoin de champions Européens », ni « besoin de les biberonner ». Avec des amis comme elle, nul besoin d’ennemis !

Et je passerais rapidement sur l’incapacité française de pousser une ambition Européenne et le refus de l’État et de ses suppôts inutiles du type Conseil National du Numérique ou autre, de laisser prospérer la moindre expérimentation qui laisserait aux acteurs du secteur le soin, contrôlé pourtant, d’organiser le mieux disant social que nécessite effectivement, le modèle digital et qu’ils sont pourtant prêts à assumer. Non, cela doit passer par les syndicats, tellement progressistes et si férus de digital, et par la Loi, la cristallisation du passé, pour écrire l’avenir ! Hérésie.

Nous sommes bons. Oui. Mais avoir de la voix au milieu du désert, avoir ce talent fantastique, ne conduit qu’à une chose, l’extinction. Alors je me tais, car j’ai certainement un trop mauvais esprit et suis certainement un « French Basheur », mais pas ou rarement, de mes confrères entrepreneurs. Femmes et hommes. Bravo mais lancez-vous ailleurs, et vous reviendrez en France, un jour, en vainqueurs !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 27/01/2020 - 18:49
ahhhh on tremble
S'ils avaient en plus Denis Jacquet !!!