En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 2 heures 41 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 4 heures 4 sec
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 4 heures 32 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 5 heures 14 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 7 heures 37 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 10 heures 19 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 2 heures 52 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 4 heures 7 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 4 heures 46 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 5 heures 44 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 7 heures 53 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 9 heures 55 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 31 min
© REUTERS/David Gray
© REUTERS/David Gray
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

Publié le 21 janvier 2020
Jean-Pierre Raffarin (avec Claude Leblanc) publie aux édition Michel Lafon son livre « Chine, le grand paradoxe », dans lequel il alerte les Français quant au positionnement à adopter face à la puissance économique et politique mondiale qu'est la Chine.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Raffarin (avec Claude Leblanc) publie aux édition Michel Lafon son livre « Chine, le grand paradoxe », dans lequel il alerte les Français quant au positionnement à adopter face à la puissance économique et politique mondiale qu'est la Chine.

C’est ce que nous demande Jean-Pierre Raffarin à propos de la Chine : en parler sérieusement. Nous sommes entourés de messages et d’analyses dans lesquels les faits et les chiffres sont souvent peu présents, la peur ou l’intoxication prenant leur place. La Chine est-elle une menace ou une opportunité, un contrepoids ou un substitut aux États-Unis ? Les Chinois sont-ils de nouveaux envahisseurs, patients et feutrés un temps, avant de montrer leur vrai visage ? La Chine veut-elle séduire l’Afrique, acheter la Grèce ou le Portugal, intervenir en Europe pour la fractionner ? Acheter les joyaux allemands ou français ? Est-elle le pays de l’observation de tous ses habitants, de la reconnaissance faciale généralisée ? On connaît ces jugements.

Alors ? Dès le début, Jean-Pierre Raffarin abat ses cartes : il est « libéral, centriste, européen » et « ami de la Chine ». Contradictoire ? Un Paradoxe plutôt, le titre de son livre, qui est plus précisément un guide pour l’action. Pas écartelé, pas soumis à la Chine, il est conscient du temps passé depuis le « rêve américain », qui a largement déçu. Mais il n’est pas séduit par un « rêve chinois ». Ce qui lui importe, c’est la stratégie longue de croissance que mène la Chine, avec ses efforts d’entraînement, autour d’elle, de plus en plus de pays émergents puis « développés », pour comprendre et faire « quelque chose ».

Ce livre est en fait un livre de stratégies comparées qui nous expose ce qui se passe, pour choisir une voie à moyen terme pour l’Europe et la France. Il se trouve d’abord que la stratégie de la Chine n’est pas secrète. Elle est claire, publiée et répétée en interne d’abord, pour s’appliquer au dehors ensuite. Elle passe par un objectif de satisfaction matérielle moyenne, sans excès, mais régulièrement croissante et prévisible. Pour y parvenir, à l’échelle de la première population du monde, l’unité du pays est cruciale. C’est ce qui passe par une idéologie marxiste, qui n’exclut pas pour autant Confucius ou Lao Tseu, avec l’affirmation du parti unique. Il s’impose à l’armée (pas de nouvelle Révolution culturelle donc) et à l’économie (les patrons en sont membres et au moins un membre du parti se retrouve dans les comités exécutifs des entreprises privées). Enfin, les « routes de la soie », devenues « Initiative de la ceinture et de la route », sont devenues non seulement la stratégie de liens commerciaux, financiers, politiques, culturels entre la Chine, les pays émergents et de plus en plus de pays industrialisés, mais en fait la seule stratégie mondiale visible. Face à cette stratégie chinoise, qui se déploie depuis des années, tout en s’adaptant au terrain, on trouve évidemment les États-Unis. Mais ils semblent bien en peine de proposer des modèles d’alliances, à côté d’une logique de compétition, avec sanctions à la clef. L’Europe est victime de son ambiguïté de naissance, voulant s’unir par l’économie surtout, mais en gardant les spécificités de chacun et se méfiant de la force qui pourrait naître du rapprochement de certains !

On comprend alors que la Chine ne cesse d’avancer, ce qui inquiète, les États-Unis d’avancer moins et de crier, ce qui inquiète, l’Europe d’avancer moins encore et de perdre de son unité du début, ce qui inquiète. Le grand intérêt du livre de Jean-Pierre Raffarin est de ne rien cacher des interrogations que l’on peut avoir sur la Chine et de ses avancées. Il y a le Tibet, Taïwan, Hong Kong et les Ouighours (entre autres), mais il y a aussi les succès économiques et sociaux internes, l’engouement international, les fusées, les avancées technologiques, les multinationales. Comment agit-on ? Ne pas nouer d’accords, refuser la 5G, encadrer les fusions, obéir aux États-Unis ?

La réponse de Jean-Pierre Raffarin est celle du réalisme et de la puissance. Réalisme pour bien comprendre les enjeux et les réalités : la Chine sera bientôt le premier PIB du monde, craignant tout risque de division, sous la houlette du parti, craignant le Gorbatchevisme, et ne devenant pas un capitalisme. Les États-Unis pensent de plus en plus à eux seuls, s’éloignant de leurs alliés, voire les menaçant. L’Europe voit partir le Royaume-Uni, la France restant sa seule puissance nucléaire. Renforcer l’Europe en l’unifiant, pour devenir plus puissante, n’est-ce pas la bonne façon de discuter avec une Chine qui n’est pas naïve, mais pas agressive si on la respecte, en s’en faisant respecter ? C’est alors peut-être que les Etats-Unis changeront de vision. En attendant, il nous faut développer ensemble ouverture et souveraineté : l’Europe ne se développera pas sans liens avec la Chine, et les États-Unis l’ont bien compris qui freinent autant que possible. Complexe ? Bien sûr. Comme tout : ce livre est un manuel de pensée complexe, pour agir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
caustik317
- 21/01/2020 - 21:52
Pas un centime,
pour le traitre Raffarin, Tartarin de gauche. 40 ans de mensonge à la France d'en bas et d'en haut !
clo-ette
- 21/01/2020 - 15:34
Il ne faut pas mésestimer
les pays à très vieilles civilisations, comme c'est le cas pour la Chine dont les droits de l'homme existent mais sont totalement différents des nôtres, la grande différence venant des pensées de Socrate et Confucius .