En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

07.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 53 min 54 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 3 heures 18 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 3 heures 47 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 5 heures 21 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 1 heure 7 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 1 heure 46 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 3 heures 11 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 3 heures 38 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 4 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 5 heures 53 min
© DAMIEN MEYER / AFP
Illustrations
© DAMIEN MEYER / AFP
Illustrations
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

2020, l’année des nuls ou nulle année pareille ?

Publié le 06 janvier 2020
Denis Jacquet se penche cette semaine sur la désintégration des GAFA.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet se penche cette semaine sur la désintégration des GAFA.

Certains journaux prédisent la désintégration des GAFA. Cela semble beaucoup exciter la presse économique Européenne, France en tête. C’est une manie chez nous. Comme pour les riches et les pauvres, il vaut mieux décapiter les riches « d’en haut », que de pousser à l’enrichissement « du bas ». Ces riches, des gens très énervants, car ils réussissent par le travail et la persévérance. On ne peut quand même pas les laisser faire, dans ce pays où l’égalitarisme a atteint le stade de religion, et le nivellement par le bas, une croyance absolue. Si les pauvres ont de l’espoir, à quoi serviraient alors nos politiques ? ☺

Pour les GAFA c’est la même chose. Faute de pouvoir leur damer le pion, faire mieux, avoir de l’ambition, rêver à plus haut, il est tellement plus simple, par paresse, de décapiter ces géants afin qu’une fois débarrassé de cet appendice insupportable, ils soient remis à la même hauteur que les autres. 

On oublie 2 détails. Le premier, c’est qu’un géant, même décapité, reste toujours plus grand que le nain (no offense comme disent les Américains, pour les personnes de petite taille). Mais surtout, derrière les quelques géants Américains, il y a d’immenses baobab Chinois ! Et ces « gladiateurs » de l’internet, sont prêts à prendre la place vacante, de façon plus subtile que les rouleaux compresseurs américains. Ils prendront la place et sauront la conserver, non seulement par la qualité de leurs services, mais pas leur capacité à partager plus habilement la valeur. Plus encore, il n’existe pas en Chine une notion comparable au démantèlement, à la décapitation. Un géant est fait pour inspirer le respect, par la jalousie. Et s’il est fort, il est utile à la Chine et l’objectif de la Chine, n’est ni de s’excuser d’être puissant, ni de se diminuer pour se mettre à la hauteur du sous-performant. En revanche, il aura l’habilité de faire tout ce qui est en son pouvoir, pour se rendre acceptable, ce qui pourrait faire naître de nouveaux modèles économiques, partageant un peu la valeur, ce que les GAFA ne font pas et leur coûtera cher effectivement.

L’Europe pourra continuer à taper le porte-monnaie des GAFAM, et comme disait Chirac, cela « chatouillera l’une, sans toucher l’autre ». Ils ont pour eux un consommateur complice, incapable d’avoir, ni la conscience nécessaire pour donner la puissance aux siens, à ses propres acteurs, à ses propres créateurs de richesse, ni l’intelligence d’enrichir son pays et lui-même, par ses choix de consommation. Nous pourrons donc continuer via Super Margaret (Vestager) de taper leur bourse, elle en sera légèrement endolorie, mais à la marge, en superficie, car cette bourse est enflée des achats sans réflexion, ni conscience, du consommateur Européen. Le chiffre d’affaire, la part de marché, la destruction de la concurrence, l’emportera sur toutes les amendes du monde.

Ne nous faisons pas d’illusion, pendant qu’une poignée de syndicalistes irresponsables, soutenus (en théorie) par cette partie des français, qui sont à la fois incultes économiquement et préservés des effets de la grève, nous empêcherons de nous concentrer sur des sujets d’avenir, que le Gouvernement n’a pas pris en charge il est vrai, nous ne sommes pas prêt de penser à la puissance Européenne. Embourbés dans nos petits calculs de retraite, nous préférons préserver l’héritage du passé, intenable, à la construction d’un avenir. Cette incapacité à préférer s’offrir un futur, par l’adaptation d’un héritage désormais inadapté, en dit long, sur ce pays trop gâté, qui n’attribue de valeur qu’au présent et refuse de se projeter au-delà. Faute et honte aux politiques, pour avoir contribué, voire alimenter, la machine à tuer le long terme, au profit du petit gain quotidien. Nous sommes devenus des gagne-petit, nous deviendrons des bons à rien.

Je rêve que passée cette négociation, qui ne devrait même pas avoir lieu, nous puissions espérer que ce gouvernement qui nous promettait tant de ruptures, nous offre enfin une vision d’avenir que ce pays mérite pourtant. Ne pas avoir lieu, car les syndicalistes du privilège, nous ont gâché la période de fin d’année, sans respect pour ce pays et ses travailleurs, qui vont le payer, durement. Alors, pourquoi leur faire la moindre concession ? Ils n’ont même plus de pouvoir de nuisance, car quand on a tout cassé, de quoi peut-on bien menacer l’ennemi ? Et finalement, les français, même ceux qui soutiennent la grève, méritent un peu d’attention. Il faut les aider à changer, afin qu’ils aient l’occasion de réaliser que les réformes peuvent être vecteur d’avenir, de promesses de mieux. Mais au service d’une vision, d’un avenir dans lequel ils ont une place et une vraie. Faire leur bonheur contre eux-mêmes. Ce devrait être le propre d’un pouvoir politique. Celui de dépasser l’avis des sondés. La gestion du temps et des étapes pour l’atteindre. 

Nous ne sommes que le 6 Janvier, on peut toujours rêver !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires