En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 11 heures 10 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 13 heures 13 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 15 heures 54 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 17 heures 11 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 18 heures 9 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 18 heures 37 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 20 heures 10 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 11 heures 56 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 13 heures 45 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 15 heures 31 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 16 heures 7 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 17 heures 54 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 20 heures 34 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 9 heures
© Flickr/http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2251683/Tr
© Flickr/http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2251683/Tr
Atlantico Business

Avec la revente massive des cadeaux le lendemain du réveillon, le père Noël est devenu un champion du monde de l’économie circulaire

Publié le 26 décembre 2019
La veille de Noël, la surconsommation aggrave le réchauffement climatique, mais le lendemain, le marché de l’occasion travaille avec Greta Thunberg.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La veille de Noël, la surconsommation aggrave le réchauffement climatique, mais le lendemain, le marché de l’occasion travaille avec Greta Thunberg.

La revente sur le marché de l’occasion des cadeaux de Noël a décomplexé les consommateurs. Chaque produit non désiré ou reçu en double peut être revendu ou échangé. 

Greta Thunberg doit appeler ça le commerce collaboratif, un des volets et non des moindres de l’économie circulaire. Selon un sondage OpinionWay pour Rakuten, acheter un cadeau d’occasion, 38,5% des cadeaux l’ont déjà fait et pour des raisons différentes : la disponibilité, le prix, la proximité mais aussi de plus en plus pour des raisons écologiques. Un autre tiers de sondés répondent qu’ils n’y avaient pas pensé, mais qu’ils vont y réfléchir à l’avenir.

Les produits de luxe et technologiques sont les plus recherchés sur le marché de l'occasion. «Pour les achats de Noël, nous constatons une augmentation de  100% de nos ventes de produits tech remis à neuf à cette période, comparé à la même période en 2017. Les Français n'hésitent plus à offrir des produits reconditionnés en cadeau.

Et on ne parle pas seulement des smartphones!», explique Vianney Vaute, co-fondateur de Back Market.

Même Amazon ou la marketplace de la Fnac s’y sont mises, en proposant sur la page des produits neufs les mêmes produits d’occasion. Et plus peur de se tromper sur l’état de la marchandise, puisque celui-ci est indiqué et que les retours sont également généralement acceptés.

Quant à ceux qui revendent, Bruno Bée, directeur de Cash Converters, magasin de revente physique, explique que les CSP + sont les catégories les moins complexées à revendre un cadeau de Noël non désiré : "Un diamant à près de 20 000 € s'est déjà vendu dans l'une de nos boutiques, et les iPad ne font pas long feu". Les 35-44 ans ainsi que les femmes sont aussi largement représentées parmi les vendeurs. Chez les aînés, la revente est moins acceptée.

Acheter et revendre des produits sur le marché de l’occasion a plusieurs vertus.

La première c’est de développer de nouvelles structures et plateformes de ventes. Revendre dans des boutiques physiques n’est pas le premier moyen de revente (seulement 10%). Loin devant, on retrouve les sites tels que Le Bon Coin pour la moitié des sondés, qui voit le nombre de ses annonces augmenter de 40% le lendemain de Noël.

Deuxième effet, celui de ne pas se priver ou de frustrer pour le premier achat de première intention, avec la peur de se tromper. "Les consommateurs hésitent moins à investir, car ils savent qu'ils pourront in fine récupérer de la valeur en revendant leur produit plus tard".

Entre 2011 et 2017 les dépenses pour les cadeaux de Noël ont augmenté de 25%, au même rythme que les reventes de cadeaux. L’un n’empêche pas l’autre, pour les médisants qui y verraient à redire. au contraire, l’un nourrit l’autre.

Enfin, selon une enquête Kantar TNS, 35% des personnes qui revendent leur cadeau le font pour acheter ce qui leur fait vraiment plaisir. 40% des vendeurs gardent l’argent. Ce sont surtout les hommes d’ailleurs. D’autres, 23% des Français s’en servent pour rembourser des frais engagés à Noël.

Ce qui est amusant dans ce phénomène assez récent  c’est qu’il existe tout un courant de l’opinion qui refuse la surconsommation. On les entend grogner au moment du Black Friday, on les entend encore plus au moment des fêtes de fin d’année. Ils ont leur raisons à la fois éthiques, écologiques, et financières. Mais au lendemain de Noël, on n’a pas observé dans les études les signes que les mêmes thuriféraires de la consommation se privaient d’aller faire leur emplettes sur le marché de l’occasion. On ne les a pas vu bouder « le bon coin ».  

La surconsommation de produits neufs serait donc un pêché mortel ... mais la surconsommation de produits d’occasion serait une vertu progressiste pour les écolos. Si on achète pour Noël, on aggrave le réchauffement climatique, mais si on attend le lendemain on se retrouve aux côtés de Greta Thunberg.

Mais au fait, pour que le marché de l’occasion existe, il faut quand même bien que le marché du neuf ait fonctionné. Non ?  Qu’en pense Greta ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires