En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

01.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 9 min 43 sec
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 42 min 23 sec
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 1 heure 9 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 2 heures 4 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 2 heures 15 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 17 heures 45 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 18 heures 38 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 19 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 55 min 40 sec
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 2 heures 14 min
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 14 heures 13 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 18 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 19 heures 11 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 20 heures 22 min
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Atlantico Business

Triste Noël à la CGT : si Martinez joue le Père Fouettard, c’est pour éviter d’être débordé par son adjoint aux cheminots

Publié le 24 décembre 2019
La position des différents syndicats est déjà incompréhensible, mais le durcissement de la CGT ne s’explique que par la rivalité interne qui oppose Philippe Martinez, le secrétaire général et le patron de la CGT Cheminots, Laurent Brun.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La position des différents syndicats est déjà incompréhensible, mais le durcissement de la CGT ne s’explique que par la rivalité interne qui oppose Philippe Martinez, le secrétaire général et le patron de la CGT Cheminots, Laurent Brun.

Querelles de pouvoir au sommet de la CGT en ce soir de Noël. Si Philippe Martinez n’a pas consenti à faire une trêve dans le conflit de la SNCF, c’est parce que la CGT Cheminots l’a pris de court en décrétant la poursuite du mouvement sans l’en avertir.

Philippe Martinez est évidemment l’homme fort de la CGT, mais c’est l’apparence du pouvoir. Laurent Brun, le patron de la CGT Cheminots, lui, tient les leviers de commande de la grève et du blocage des services publics.

La rivalité entre Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT et le responsable de la CGT Cheminots, les a poussés tous les deux à la surenchère face au gouvernement, au point d’adopter des positions radicales de blocage.

En prônant la poursuite de la grève pendant les fêtes, le patron de la CGT Cheminots, Laurent Brun a obligé Philippe Martinez à le suivre sur une ligne extrêmement dure à laquelle il n‘aurait sans doute pas adhéré. C’est lui et lui presque seul qui décide d’arrêter les trains ou de les faire repartir.

La situation de blocage entraîne la CGT à prendre des risques politiques et judiciaires, en imposant des actions qui vont lui faire perdre la légitimité, la mettre en risque d’abus de pouvoir ou d’entrave à la liberté du travail et d’expression.

L’opinion publique supporte de moins en moins et la SNCF souffre le martyre. Laurent Brun est déterminé puisqu'il va jusqu'à reconnaître que « la SNCF ne s’en remettra peut-être pas, mais la CGT, elle, en sortira debout et forte ».

L’objectif a le mérite d’être clair. Son problème n’est pas de sauver les retraites ou la SNCF, mais de sauver la CGT.

Cette situation est difficile à comprendre si on prend pas en compte la force relative des syndicats et la concurrence qui existe pour accéder au pouvoir de diriger la centrale.

En théorie, la CGT n’avait aucune raison de s’opposer aussi violemment au projet de réforme des retraites. La CGT a d’ailleurs travaillé à ce projet pendant les deux ans de négociations. Le projet de réforme est un projet de gauche. Il porte une structure égalitariste et universelle dans le respect du système par répartition. Le projet d’Edouard Philippe est véritablement la généralisation du fonctionnement par points de l’Agirc et de l’Arco depuis un demi-siècle.

En théorie, la CGT ne devait pas s’opposer à une architecture qui avait été adoubée par toute la gauche allant du parti communiste aux socio-démocrates de Michel Rocard.

C’est un projet qui était protégé par la majorité des syndicats, si on avait eu l’intelligence de s’occuper d’organiser des transitions pour les bénéficiaires de régimes spéciaux. Ce qui était parfaitement possible.

Le film ne s’est pourtant pas déroulé comme un long fleuve tranquille.

Dès le départ, voyant que la CFDT portait un projet qui correspondait à son ADN, la CGT a évité de donner l’impression à ses troupes qu’elle se mettait dans la roue de Laurent Berger.

La CGT a donc commencé à durcir son propos en s‘attachant à protéger les régimes spéciaux. Sans doute pour éviter que la CGT se démarque trop du projet final, Emmanuel Macron a pris de la distance avec la CFDT et avec Laurent Berger, dont il pensait qu’il resterait son complice.

Au début du mois de novembre, le gouvernement s’est retrouvé face à un front syndical beaucoup moins uni mais gérable.

Le projet était présentable, à condition d’y intégrer un certain nombre de changements ce qui était tout à fait possible.

Possible oui, sauf que du coté de Matignon, on n’a pas vu venir la fronde à l’intérieur de la CGT où la section des Cheminots allait souffler sur les braises et obliger Philippe Martinez à adopter des positions encore plus dures qui ont débouché sur le blocage actuel.

L’explication est très simple, elle tient à la CGT, à sa fragilité et aux incertitudes quant à son avenir.

Depuis deux ans, la CGT a perdu la place qu‘elle occupait depuis la Libération, de syndicat le plus important de France et s’est fait dépasser par la CFDT. Depuis deux ans, la CGT a cherché une stratégie de reconquête qui devait lui permettre de conserver ses adhérents mais sans grand succès. Philippe Martinez a été élu Secrétaire général dans ce contexte-là. Et il a été élu grâce à l’appui de la fédération CGT Santé et de la fédération Cheminots que dirige Laurent Brun.

Philippe Martinez, élevé au parti communiste, est un homme de compromis. Mais comment trouver un compromis avec la fédération des cheminots à qui il doit son élection, mais qui va perdre les avantages de ses retraites après avoir perdu les particularités des statuts ? Comment écrire un compromis avec un gouvernement qui a ouvert l’année prochaine le service des transports publics à la concurrence, ce qui va faire perdre aux cheminots leur levier de pouvoir ?

Pour Laurent Brun, l‘avenir de la SNCF lui importe peu. Ce qui l’intéresse, c’est de protéger les intérêts de ses Cheminots puisque ce sont eux qui vont lui permettre le bras de fer avec l’Etat et s’il gagne le bras de fer, tout le mérite lui en reviendra. Il pourra donc prétendre à la succession de Philippe Martinez au secrétariat général de la CGT.

Ce qui va se passer sur la réforme des retraites ou sur l’avenir de la SNCF a beaucoup moins d’importance que ce qui pourrait se passer à la tête de la CGT.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

01.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 26/12/2019 - 21:53
Spasmes!
C'est quand il se sent acculé que la fauve est le plus dangereux, mais les spasmes peuvent durer longtemps car la bête a du ressort et l'agonie sera longue!
Hiris
- 25/12/2019 - 08:37
Quand l égo entraîne un pays dans le chaos
Bon article ,c est tout à fait ça et on se demande encore combien de temps allons nous supporter ces deux tarés...
pc85
- 24/12/2019 - 21:39
Question idiote, comme l'idiot que je suis ...
c'est qui Martinez ???