En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Le Champix à l'index

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 41 min 4 sec
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 1 heure 56 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 3 heures 12 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 3 heures 44 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 4 heures 19 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 4 heures 39 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 6 heures 24 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 2 heures 32 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 3 heures 10 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 3 heures 36 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 4 heures 9 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 4 heures 35 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 4 heures 51 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 6 heures 6 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 6 heures 48 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
ultra-gauche

Cette étrange indulgence dont bénéficient les antifas malgré leur violence

Publié le 02 décembre 2019
Les "antifas" sont mobilisés depuis de nombreuses années en France dans différentes causes. Certaines de leurs actions ont entraîné une dérive violente.
Charles Weizmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Weizmann est rédacteur au Courrier des stratèges. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les "antifas" sont mobilisés depuis de nombreuses années en France dans différentes causes. Certaines de leurs actions ont entraîné une dérive violente.

Charles Weizmann met aujourd’hui en lumière les pratiques violentes des « antifas ». Certains d’entre eux de sont livrés à une agression à en bonne et due forme à Rennes, allant jusqu’à utiliser de l’acide pour nuire à leurs agresseurs. Cette montée de la violence, dans l’indifférence des pouvoirs publics et des bien-pensants, inquiète.

Un commando d’une vingtaine de militants antifas attaquent à l’acide un bar où se tient une réunion d’étudiants de droite.

Mercredi soir dernier, la rédaction du journal L’Etudiant Libre réunissait contributeurs et sympathisants dans un bar du centre-ville de Rennes. Mal leur en a pris : un commando d’antifas cagoulés a fait une descente, saccageant l’établissement et agressant les participants, allant jusqu’à leur jeter de l’acide au visage.

Jusqu’ici rien de surprenant, les militants antifascistes violents sont chez eux à Rennes (on déplore d’ailleurs une autre attaque ayant eu lieu plus tôt dans la semaine). Ce qui est nouveau en revanche, c’est que Carole Gandon, tête de liste LREM à Rennes pour les prochaines élections municipales, a publiquement condamné ce qui est bel et bien un attentat.

Le mur du silence dès qu’on approche des antifas

Bien entendu, l’approche des échéances électorales déclenche souvent chez les politiciens quelques remarques de bon sens. Cependant, nous avons fini par nous habituer au mur du silence dès qu’il s’agit des antifas et de leurs déprédations. Je n’inclus pas ici la question des zadistes de Notre-Dame-des-Landes qui avaient le mauvais goût d’embêter un premier ministre socialiste.

La réalité, c’est que pour la presse de gauche, les mauvais coups des antifas n’ont tout simplement jamais lieu. Il faut lire Valeurs Actuelles, Le Figaro ou la presse régionale pour en entendre parler. Libération et Le Monde n’ont même pas daigné y consacrer un entrefilet, alors que l’apostrophe d’une mère islamiste par un élu régional du RN a déclenché chez ces mêmes journalistes des hoquets d’indignation.

C’est le même syndrome que pour les dégradations d’églises. Pour qui suit de près le phénomène, on en est à deux cas de vandalisme par semaine en moyenne. Qui en entend parler ? La presse officielle n’est pas intéressée.

Des exactions à n’en plus finir

Les militants antifascistes se comportent aujourd’hui en France comme en territoire conquis. Ils font ce qu’ils veulent : tabasser des étudiants de droite (comme l’agression des militants de la Cocarde à Nanterre) pourrir des manifestations d’honnêtes citoyens, faire brûler des voitures de police avec leurs occupants à l’intérieur… L’idée même que des jeunes gens aux idées si généreuses (surtout avec l’argent des autres) puissent commettre des actes répréhensibles répugne.

Mieux encore : lorsque les déprédations sont tellement énormes qu’on ne ne peut plus regarder à côté, on déclare inacceptable que ces méthodes sont fascistes. Abracadabra ! En fait, c’est de l’extrême-droite finalement. L’honneur est sauf !

Le résultat est qu’à force de fermer les yeux, comme on le fait aussi dès qu’il s’agit de la racaille de banlieue, ces jeunes gens se sont inscrits dans ce schéma pervers consistant à combattre l’Etat avec la complaisance de l’Etat. Le mot complaisance n’est pas exagéré dès qu’il s’agit de la presse ou de la justice.

Le cas Antonin Bernanos

Ce sinistre individu, condamné pour tentative de meurtre sur les policiers d’une voiture qu’il a incendié avec un cocktail Molotov, est récemment sorti de prison au bout de seulement six mois, suite à une pétition de sa maman. Son incarcération était d’ailleurs dû à une autre condamnation, liée à un tabassage de militant nationaliste. En effet, le verdict de cinq ans pour tentative de meurtre (déjà léger en lui-même) n’avait pas été assorti d’un mandat de dépôt.

En prenant des décisions aussi irresponsables, nous sommes en train de constituer un véritable vivier de psychopathes, convaincus qu’ils peuvent tout se permettre et que la sympathie non dissimulée de la bourgeoisie de gauche les sauvera toujours. La justice a manqué une occasion de stopper un Pierre Goldman en puissance avant que cela ne se termine dramatiquement.

A l’opposé, l’affaire Méric

On est frappé de voir la disparité de traitement dans l’affaire Clément Méric, où un militant nationaliste a été condamné à onze années de prison qu’il purgera certainement du premier au dernier jour. Les remises de peine sont pour les gentils, pas pour les méchants. Puisqu’il n’est pas permis de critiquer une décision de justice, je me garderai bien de qualifier cette affaire de plus grande forfaiture de la magistrature française depuis Outreau.

D’une façon générale, il suffit à un collectif de nationalistes de s’agiter un peu pour se voir dissout et ses organisateurs condamnés lourdement, en témoigne le cas récent de Génération Identitaire qui se contentait de demander que la police aux frontières fasse son travail. A l’inverse, les groupements antifas ne risquent pas la dissolution puisqu’ils n’existent pas.

De même, le public avait découvert l’existence de la Ligue de Défense Juive le jour où ils ont commencé à s’attaquer à des journalistes de gauche propalestiniens. Jusque là, le sujet était trop mineur pour qu’on perturbe le sommeil des français avec ça.

Bientôt l’acte de trop

Le tapage autour de la venue de François Hollande à l’université de Lille ou encore les interdictions prononcées par l’extrême-gauche contre Sylviane Agacinski vont finir par déranger. Quand ce n’était que contre Marcel Gauchet, le pouvoir s’en fichait. A présent, la surenchère gauchiste risque de mettre en danger physiquement une gauche bobo qui jusqu’ici couvait maternellement cette bande de nervis.

La différence avec les banlieues, c’est que ces jeunes militants violents n’ont pas la froide rationalité du trafiquant de drogue qui sait jusqu’où il peut aller dans l’intimidation avant de mettre en péril ses juteuses affaires. Les antifas vont commettre l’acte de trop car leur démarche est de toute façon auto-destructrice.

Désamorcer cette bombe à retardement va être l’un des grands problèmes de Macron et ses ministres dans les années qui viennent. Ils vont devoir gérer habilement la communication pour ne pas avoir l’air de donner raison à l’extrême-droite, seule à se plaindre du problème depuis vingt ans. C’est l’une des équations cachées du redécoupage de l’enseignement supérieur. Il s’agit de fusionner des universités et d’y intégrer les grandes écoles tout en laissant à l’écart les universités de sciences humaines devenues des poubelles.

Le pouvoir a un sacré chantier sur les bras. Nous n’avons pas fini d’en entendre parler…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 02/12/2019 - 16:08
Rien de nouveau sous le soleil de gauche.
Cela n'est pas nouveau . Ces racailles d'extrême gauche , bien connues et répertoriées par la police, bénéficient d'une impunité presque totale: si les victimes potentielles s'organisent pour se défendre, ce sont ces dernières qui sont désignées comme facistes et mises en prison par les juges du Mur des Cons. Par contre, dans les cas très rares où ces racailles sont poursuivies pénalement, elles sont relaxées ou condamnées à des peines ridicules qu'elles n'exécutent même pas, car relâchées très rapidement dans la nature.
ajm
- 02/12/2019 - 16:08
Rien de nouveau sous le soleil de gauche.
Cela n'est pas nouveau . Ces racailles d'extrême gauche , bien connues et répertoriées par la police, bénéficient d'une impunité presque totale: si les victimes potentielles s'organisent pour se défendre, ce sont ces dernières qui sont désignées comme facistes et mises en prison par les juges du Mur des Cons. Par contre, dans les cas très rares où ces racailles sont poursuivies pénalement, elles sont relaxées ou condamnées à des peines ridicules qu'elles n'exécutent même pas, car relâchées très rapidement dans la nature.
REAGAN
- 02/12/2019 - 15:54
les antifas
de toute façon comme vous le dites dans l article le gouvernement attend un drame et si possible de droite après une attaque des antifas pour nous faire le coup des heures les plus sombres de la République
mais attention en jouant avec le feu ou peut se brûler
Génération Identitaire a vu une explosion de jeunes les rejoindre car ecoeurés des deux poids deux mesures
a bon entendeur salut