En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 25 sec
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 39 min 4 sec
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 1 heure 40 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 6 heures 19 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 7 heures 45 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 19 min 12 sec
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 57 min 53 sec
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 5 heures 24 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 6 heures 36 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 19 heures 2 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Atlantico Business

Un an après les Gilets jaunes, Paris est devenue la ville la plus attractive pour les investisseurs étrangers et Anne Hidalgo n’y est pour rien

Publié le 09 novembre 2019
C’est la première fois dans l’histoire, selon le CBRE, le plus important cabinet de conseil en immobilier du monde. Paris est devenue, au 3e trimestre de cette année, la ville la plus attractive devant Londres, New-York et Singapour. Un an juste après les gilets jaunes.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est la première fois dans l’histoire, selon le CBRE, le plus important cabinet de conseil en immobilier du monde. Paris est devenue, au 3e trimestre de cette année, la ville la plus attractive devant Londres, New-York et Singapour. Un an juste après les gilets jaunes.

Mais Anne Hidalgo pourra difficilement porter ce bilan à son crédit... Explications.

De deux choses l’une, ou bien les investisseurs étrangers sont tombés sur la tête, ou bien les analystes français de l‘écosystème sont devenus myopes au point de ne pas voir la réalité.  Les investisseurs étrangers se ruent sur Paris alors que la situation française reste très incertaine et que la politique de la ville gérée par Anne Hidalgo accumule les critiques. Les plans de circulation aboutissent à paralyser les abords de Paris et à asphyxier le centre. Quantà la politique du logement qui restreint l’offre d’habitations, elle interdit aux classes moyennes et aux candidats l’accession à la propriété dans Paris.

Et pourtant, les faits et les chiffres d’abord sont têtus.Pour le cabinet CBRE, qui est la référence mondiale pour tous les gros investisseurs en immobilier, Paris a détrôné Londres dans le classement des villes mondiales les plus attractives... C’est très simple, le Top 5 mondial des villes lesplus attractives est désormais :

1 Paris

2 Londres

3 New-York

4 Shanghai

5 Singapour

C’est la première fois dans l’histoire...Napoléon III en rêvait et quand il est arrivéau pouvoir à l’Elysée, il s’était juré, en plein cœur de la révolution industrielle, de rattraper les 20 ans de retard que la France avait sur la Grande Bretagne. Rattraper le retard que Paris avait sur Londres qui, à l’époque, attirait tous les regards et toutes les ambitions.

Pour les investisseurs immobiliers, Paris est désormais au centre du monde. Ce retournement s’est effectué au 3e trimestre  puisque les capitaux injectés sur Paris ont augmenté de 44% par rapport à la même période que l’an passé, et sur l’année 2018, le volume des investissements s’est accru de 18%.

Les investissements portent sur les bureaux à Paris qui sont devenus les super stars  mais aussi sur le résidentiel(appartement de standing), les actifs utilisés dans le logiciel (magasins de stockages).Et l‘hôtellerie.

Tout cela est très cohérent. Les investisseurs viennent plus pour le business que pour le tourisme. Donc bureaux,entrepôts,commerce et résidentiel ou hôtels. On vient pour travailler mais comme il faut aussi se loger, on achète des appartements ou on construit et on rénove des hôtels.

Sur ce créneau très spécifique,  on disait la profession démoralisée par les gilets jaunes, et  la concurrence forcément déloyale d’Airbnb. En fait, il n’en est rien. Le nombre d’hôtels n’a  cessé de grandir : il y a aujourd’hui 1676 hôtels en construction dans Paris.  Selon KPMG Consulting, il n’y a pas un arrondissement parisien sans chantier de construction d’un nouvel hôtel. Les investisseurs hôteliers, propriétaires des murs et des fonds de commerces, ont donc eux aussi  garder confiance dans le potentiel de Paris.

Cela dit, le gros de l’investissement immobilier vient des fonds de placement étrangers. Les plus nombreux sont les asiatiques et notamment les sud-coréens qui viennent de prendre position à la Défense en achetant deux tours (Majunga et Aqho), à Paris avec les immeubles Lumières et Neuilly (TourCrystal). Total, plus de 4 milliards.

Derrière les investisseurs de Corée du Sud, on a ceux de Singapour et du Japon, qui signent actuellement leur grand retour.

Tous ces poids lourds de l’investissement ne juraient  encore l'année dernière que par Londres, et accessoirement par les grandes villes allemandes. Quelle revanche !

Ce qui est étonnant dans cette situation, c’est le succès de la France et plus particulièrement de Paris. Vu de la Tour Eiffel, à lire la presse et les observateurs français, on ne mesure pas cette attractivité.

D’abord, la politique de la ville a provoqué de gros mécontentements et la circulation est devenue très difficile en voiture.

Ensuite, la gouvernance politique d’Emmanuel Macron,qui avait surpris tout le monde au départ par sa modernité,a perdu beaucoup de son aura auprès de l’opinion publique maintenant qu’on est rentré dans le dur des réformes.

Enfin, le pays a quand même été bouleversé par la violence du mouvement des Gilets jaunes, qui avait abîmé l’image de la ville lumière et qui pour beaucoup d’analystes, marquait surtout une profonde fracture dans le pays.

Quant à la situation économique et sociale, elle reste très fragile,très vulnérable, faible croissance, un chômage de masse et un équilibre des dépenses publiques et sociales très risqué. Une gestion de la démographie qui n’est pas très efficace, compte tenu des difficultés que nous avons à gérer les flux migratoires et l’insertion des étrangers.

En fait, les investisseurs ne regardent pas la France avec les mêmes lunettes. D’une façon très rationnelle, ils pensent (et sans doute ont-ils raison), que le pays a encore et toujours beaucoup de potentiel pour créer de la richesse... Ils mettent certes, en avant, la place de la France en Europe, la qualité de ses infrastructures de communication, la diversité de sa géographie et de ses climats, son modèle social et son système éducatif.

En vérité, tous les poids lourds de l’investissement juraient encore l'année dernière par Londres et accessoirement par les grandes villes allemandes.  Les spécialistes de l’investissement notent que les montants engagés ont également augmenté en Italie, en Irlande et en Suède.

Les arbitrages sur l’Europe en faveur de Paris sont très faciles à comprendre. Les capitaux se posent à Paris, puis accessoirement en Italie et en Suède, mais parce qu’ils évitent Londres, à cause du Brexit qui tourne à l’inextricable et au fiasco pour les 20 ans à venir... Fait plus étonnant : ils détrônent aussi de l’Allemagne qu’ils jugent trop cher avec une économie en panne.

En bref, si les Français se désolent très facilement en se regardant, les étrangers, eux, se consolent en nous comparant aux autres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 10/11/2019 - 17:27
Rien de nouveau.
Il n'y a pas d'enfumage statistique. Le marché Parisien des bureaux ( Paris et sa banlieue proche avec la Défense) a toujours était le deuxième ou le premier d'Europe avec Londres : Paris est le siège de nombreuses très grandes entreprises ( à commencer par le CAC 40 que les gouvernements Français successifs n'ont pas encore fait fuire mais on peut leur faire confiance pour y parvenir dans l'avenir). Paris est aussi un bassin humain exceptionnel : concentration de personnels très qualifiés dans tous les domaines, premier centre de recherche d'Europe, nœud de communication. Les investisseurs spécialisés ( compagnies d'assurances, fonds immobiliers, fonds de pension..) arbitrent en permanence entre les grands marchés en fonction de nombreux paramètres : taux d'occupation des immeubles, coûts d'achat, notamment avec les taux de change ( euro plutôt bas), fiscalité etc...Les marchés US, notamment NY, et Asie Pacifique ont beaucoup monté. En plus HK est en crise, Londres connaît le Brexit et une crise politique ( menace d'application du programme travailliste plus extrémiste que celui d'un Mélenchon). Le marché Allemand des bureaux est fragmenté, pas de grand centre dominant comme Paris
evgueniesokolof
- 09/11/2019 - 14:49
ouais
JMS a du mal à digérer le chapeau du Brexit: les boat people anglais ne s'échouent pas sur les plages normandes et l'économie britannique se porte mieux que la nôtre! Le fiasco dans 20 ans , Dans le meilleur des cas JMS sucrera les fraises
Alors il balance des chiffres: l'enfumage statistique c'est son habitude
Ah, au fait, l'Allemagne trop chère? C'est totalement contredit par ttes les stats !!!!
Bon !!! il y a bien des maisons de retraites....
clo-ette
- 09/11/2019 - 12:54
pas de comparaison possible
avec Londres, New York, Singapour etc . Chaque cas est différent .