En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 4 heures 30 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 5 heures 19 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 6 heures 4 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 7 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 7 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 11 heures 15 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 11 heures 54 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 12 heures 16 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 12 heures 19 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 4 heures 54 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 5 heures 41 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 6 heures 57 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 7 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 12 heures 3 sec
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 12 heures 17 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 12 heures 19 min
© Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

Publié le 23 octobre 2019
Après une campagne électorale très tendue et un parti libéral qui a perdu la majorité, Justin Trudeau va néanmoins garder le pouvoir grâce à des alliances. Il va devoir, sans toucher à la politique d’immigration économique, gérer les effets du multiculturalisme.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après une campagne électorale très tendue et un parti libéral qui a perdu la majorité, Justin Trudeau va néanmoins garder le pouvoir grâce à des alliances. Il va devoir, sans toucher à la politique d’immigration économique, gérer les effets du multiculturalisme.

Le Canada a ceci de spectaculaire et d’exceptionnel, c’est qu’il a sans doute la politique d’immigration la plus généreuse et la plus efficace du monde en terme d’accueil.... C’est le diagnostic formulé par l’OCDE avant les élections, qui donnait au monde entier le Canada comme modèle.

La campagne électorale a montré que la politique d’immigration fondée strictement sur les critères économiques ne faisait pas débat, mais les effets induits du multiculturalisme commencent a faire problème dans certains Etats

Montréal, Québec. Vendredi 18 octobre, 10 heures du matin et avant - veille des élections législatives, dans le grand amphithéâtre d’une université au nord de la ville, 300 candidats à la citoyenneté vont recevoir des mains du représentant du ministre de l’immigration, le certificat qui atteste de leur citoyenneté canadienne, en attendant le passeport qu’ils devraient recevoir 3 jours plus tard. 300 nouveaux migrants venant du monde entier qui ont religieusement écouté le discours d’accueil de la juge au tribunal, elle-même citoyenne canadienne d’origine belge, puis tout le monde entonne l’hymne national.

Ces candidats devenus officiellement citoyens canadiens sont tous arrivés depuis 5 ans au moins. Les uns en touristes ou  étudiants, les autres pour travailler ce qu’ils n’ont pas cessé de faire. Et ils ont fini par demander le permis de résidence et le passeport canadien

Ce jour-là, l’ambiance était particulièrement joyeuse, festive, conviviale. Ces candidats avaient en moyenne entre 15 et 40 ans, ils étaient seuls ou en couple. Beaucoup venaient d’Europe, mais aussi d’Afrique, d’Amérique du sud, quelques uns d’Asie.  Beaucoup étaient sans doute chrétiens, juifs ou athées. Et beaucoup étaient musulmans puisque, , certaines femmes portaient le voile.

L’émotion de toutes cette diversité était visible et le moment des selfies passé, chacun se félicitait d’avoir été reçu dans la communauté canadienne et s’apparentait à fêter l’événement en famille, un peu comme dans un mariage.

Venant de Paris, ce climat paraissait quelque peu surréaliste. D’autant qu’à la fin de la cérémonie, chaque nouveau citoyen pouvait être reçu par des représentants de l’administration ou de grandes entreprises qui proposaient des jobs et des carrières.

« You ‘ve got the education .... We ‘ve got the jobs ! »c’est le slogan qui domine les campagne de recrutement ou de sélection des émigres .

Le Canada est en proie à une étrange maladie que le vieux monde a éradiqué mais qui persiste à faire des ravages du côté canadien des grands Lacs d’Amérique du nord. Cette maladie est le plein emploi maximum, ce qui oblige tous les employeurs à chercher des salariés partout. Lesquels sont particulièrement détendus quand la durée du chômage entre deux jobs dure rarement plus de 5 jours. Ca change tout ... Evidemment, le climat social et politique d’abord.

Alors quand une campagne électorale s’avère compliquée pour le pouvoir en place, on débat de tout sauf de l’immigration parce que tous les Canadiens font consensus autour de la politique conduite jusqu'à maintenant et fondée sur des critères purement économiques. L'immigration est gérée sous l'empire d’une logique de la demande.

Pour l’OCDE, cette politique est un modèle d’efficacité et un exemple pour tous les autres pays en proie aux états d’âme identitaire, qui ne savent pas ce qu‘est une immigration efficace et une politique d’intégration qui fabrique du lien social plutôt que de détruire la société.

Le Canada qui s’est construit sur l'immigration n’en a jamais eu autant besoin. Le territoire est immense, beaucoup plus que celui des Etats-Unis, mais avec une population réduite à 38 millions d’habitants. En 1970, il y avait encore 7 actifs pour un retraité. En 2030, le ratio peut tomber à 2 actifs pour 1 inactif. Autant dire que dans ces conditions, aucun système de retraite ne tiendra en équilibre. Les Canadiens, qui font peu d’enfants (comme partout en Occident), ont donc un besoin urgent d’immigrés,sinon c’est le déclin.

Depuis qu’il est au pouvoir, le parti libéral de Justin Trudeau a augmenté ses seuils d’immigration. Le nombre de résidents permanents dépasse les 330 000 par an. Normalement le gouvernement a prévu de le porter à 350 000 en 2021. Justin Trudeau ne changera pas son objectif. Il y a fort à parier que la coalition majoritaire avec laquelle il va gouverner ne lui demandera pas de changer cet axe stratégique.

L’immense majorité des Canadiens adhère et soutient cette politique. Pour une seule raison, c’est une immigration économique qui soutient la croissance du pays. Depuis quinze ans,60% des immigrés sont admis via un programme économique soit parce qu’ils ont trouvé un job avant d’arriver au Canada, soit parce qu’ils le trouvent en arrivant. 30 % sont admis dans le cadre d’un regroupement familial, 10% sont étudiants.

Cette immigration sélectionne les bénéficiaires selon un système très objectif de points qui correspondent à l’âge, l’éducation, la formation professionnelle, l’expertise, l’expérience, la maîtrise de l’anglais ou du français sans discrimination entre les deux langues officielles du pays. Il n’y a aucun critère de nationalité, pas de quota géographique, ethnique ou religieux.

Mais l’immigration joue un rôle de stimulant à l’innovation et à la création d’entreprise dans la mesure où certaines expertises (digitale par exemple) représentent plus de points que d’autres : les talents et les diplômes valent cher, mais les autodidactes, les entrepreneurs et les investisseurs ne sont pas exclus.

Quant aux formalités administratives elles sont réduites à leur plus simple expression.  Un visa de touristes suffit pour chercher un travail ou une entreprise qui va demander un permis de travail et qui l’obtient systématiquement en moins de 15 jours.

Les seuls migrants qui ont du mal à ouvrir les portes sont les demandeurs d’asile. Ceci dit, l’arrivée de Donald Trump aux Usa a changé la donne en renvoyant un nombre de migrants politiques anormalement élevé au Canada.

Hormis cette restriction, l‘OCDE  affirme que le Canada reste assez exemplaire par son niveau d’acceptation de l’immigration par sa population qui considère qu’elle est plutôt bien gérée.

La vie de tous les jours est sans doute plus compliquée dans la mesure où la population de certains quartiers où des communautés éthiques se sont rassemblées en grand nombre sont traversées de courants anxiogènes.

Les élites politiques veillent à ne pas favoriser la constitution de telles communautés et cherchent à concentrer leur efforts sur les migrants économiques, c’est à dire plus de 80 %.

La force du Canada est évidemment dans son immigration mais au-delà, la force du Canada est surtout dans l’expertise de ses migrants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 23/10/2019 - 14:40
Donc
porteuses de voile en Europe, au Canada, aux US je ne sais pas, en Amérique latine ,non, en Chine, non, en Inde, ce n'est pas le même du tout, donc on peut dire non , bon, il y a de l'espoir , il suffirait d'un peu de fermeté chez nous, mais c'est ce qui manque le plus .
tubixray
- 23/10/2019 - 11:53
Nous avions Hollande
Ils ont Trudeau fils, un béat du multiculturalisme et islamo compatible.
Certes le Canada est une terre d'immigration et les demandeurs d'asile, venant d’Amérique du sud ont un avantage: celui d'être chrétiens. Enorme différence par rapport à la France!
Cependant, on y rencontre depuis des années des femmes habillées, comment dire, chaudement même en été ....