En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Halte aux régimes

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 24 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 20 heures 49 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 33 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 18 heures 51 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 20 heures 2 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 50 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 20 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
© OZAN KOSE / AFP
© OZAN KOSE / AFP
LDC

Galatasaray - PSG : 0-1 Dans l'enfer Turc, le PSG signe une victoire convaincante

Publié le 02 octobre 2019
Tout n'a pas été facile pour les hommes de Thomas Tuchel mais l'essentiel est là: grâce à Mauro Icardi, auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs, le PSG s'installe confortablement en tête de son groupe.
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout n'a pas été facile pour les hommes de Thomas Tuchel mais l'essentiel est là: grâce à Mauro Icardi, auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs, le PSG s'installe confortablement en tête de son groupe.

Bien entendu, dans l'avant-match, l'enfer avait été promis au Paris Saint Germain. L'ambiance sulfureuse des stades Turcs avait été évoquée en long, en large et en travers et cette ferveur unique du public avait encore une fois nourri toutes les promesses du pire. Même le coach iconique qu'est Fatih Terim avait été élevé au rang de véritable menace. Mais au fond d'eux-mêmes, ce que craignaient le plus les supporters Parisiens, ce n'était pas une équipe poussive et classée septième de son championnat. Ce qu'ils redoutaient le plus, ce danger plus grand que les autres: c'était le PSG lui-même. Il faut dire que dans ce club, l'assaut vient souvent de l'intérieur. Et puis... quel PSG allait-on nous proposer ? Celui qui avait perdu contre Reims ? Celui qui avait dominé Bordeaux outrageusement pour finalement s'imposer par la plus petite des marges ? Ou encore celui qui avait surclassé le Real Madrid malgré un effectif remanié ? 

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est autant difficile d'analyser ce match que de bien définir le profil de cette équipe, tant les visages qu'elle offre sont nombreux. Et ce vrai match de Ligue des Champions ne fait pas exception à ce qui est désormais sa constante: dans ce match en trois actes, elle aura encore une fois montré un peu de tout. Dominatrice mais stérile durant le premier, elle aura été sérieusement malmenée et excessivement nerveuse pendant le second, avant de finalement se détacher en affichant une certaine maîtrise jusqu'à la fin du troisième. Il y aura donc, dans l'analyse de cette partie, ce que les spectateurs et les experts voudront bien y mettre. Nous dirigerons pour commencer notre vue du côté plaisant. En notant d'abord la solidité d'une équipe régulièrement privée de ses plus grandes stars (Neymar est rarement présent lors des matchs les plus importants et Cavani n'en finit plus de ne pas revenir)... puis nous insisterons sur la solidité d'une défense Parisienne toujours bien dirigée par Tiago Silva. Au rayon des autres satisfactions, il faut relever les bonnes prestations de Di Maria (dépositaire hyperactif du jeu mais en échec dans la finition), de Marquinhos (pour ses progrès constants à un poste qui n'est pas le sien) et de Gueye (qui confirme les espoirs qu'il suscite). Seulement, pour brouiller encore un peu plus la lecture de ce match, il faut aussi souligner la fébrilité excessive d'une équipe dans ses temps faibles ainsi que la prestation paradoxale des deux Parisiens les plus en difficulté, à savoir Icardi (malgré son but à la 52e) et Sarabia (malgré sa passe décisive). Clairement en-dessous de leurs coéquipiers, ils resteront toutefois ceux qui auront su débloquer la situation. Allez comprendre. Au final, le PSG sort vainqueur d'un test probant en allant gagner dans une atmosphère particulièrement hostile. Mais pour qu'un test soit probant, il faut un vrai adversaire. Et Galatasaray l'aura été. Muslera par ses nombreux arrêts, Nzonzi et Seri par leur abattage et leur justesse auront fait honneur à leur glorieux entraîneur. Et quel entraîneur ! Un mot sur lui au passage: totaliser 327 matchs en tant que joueur et 357 en tant que coach dans l'ambiance versatile et luciférienne d'un club pareil est une vraie prouesse. Chapeau bas.

Ce matin, le Paris Saint Germain affiche deux victoires en deux matchs et caracole en tête de son groupe en possédant cinq points sur un Real Madrid en nette difficulté et bon dernier. Ce n'est peut-être pas une grande surprise mais c'est une sacrée bonne nouvelle ! Autre bonne nouvelle, la confirmation de la martingale trouvée par Tuchel pour la composition de son milieu de terrain et composée par Gueye, Marquinhos et Verratti. Le problème qui va se poser à l'entraîneur Allemand est le suivant: comment conserver ce triumvirat en anticipant les prochains retours de Neymar, Cavani et Mbappé ? Autant s'attaquer à la quadrature du cercle... Qu'à cela ne tienne, le PSG reste ce matin dans une situation extrêmement favorable et peut raisonnablement ambitionner le franchissement des poules, ce qui constitue désormais une tradition sous l'ère Qatari. Et avec cette perspective, c'est tout un peuple de supporters qui caresse l'espoir d'un destin européen, d'une épopée. Et oui, il ne faut jamais perdre de vue que le supporter voit le monde du football à l'aune de ses besoins. Et son premier besoin, c'est de rêver ! Il faut se mettre à sa place, les rêves, on n'a jamais fait mieux pour voyager... 

On peut bien entendu vivre sans football, c'est évident. Mais ce sport-spectacle possède la vertu indéniable de nous sortir d'un monde bien triste, gouverné par des calculs et des algorithmes. Par les émotions qu'il génère, par les voyages immobiles qu'il nous offre, il rend l'inutile nécessaire, voire indispensable. Au fond, faudrait-il que le football soit vraiment utile ? Non, il a bien mieux à faire. Il nous offre un monde merveilleux dont nous n'avons pas besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Halte aux régimes

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires