En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Thalès devra rembourser près d'un milliard de dollars à Taïwan

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 46 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 17 heures 11 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 18 heures 58 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 20 heures 58 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 22 heures 6 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 22 heures 50 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 23 heures 3 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 22 heures 37 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 22 heures 57 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 13 heures
© geralt - Pixabay
© geralt - Pixabay
Les entrepreneurs parlent aux Français

La France renaîtra des entreprises. Et le monde aussi

Publié le 10 septembre 2019
Utopie ou réalisme ? Les entreprises seront-elles seules capables de transformer le monde, avant qu’il sombre, victime de sa propre bêtise ?
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Utopie ou réalisme ? Les entreprises seront-elles seules capables de transformer le monde, avant qu’il sombre, victime de sa propre bêtise ?

Le politique est en panne, laminée sur tous les continents, par tous les ouragans populistes ou dictatoriaux de la terre, au centre d’un œil multiple qui les entraîne dans les débris d’un monde en pleine mutation, voire en décadence. Plus de 15% de dictatures supplémentaires dans les 10 dernières années, un repli sur des mouvements nauséabonds pour la plupart, car ils marquent la volonté d’exclure l’autre (même si certains méritent cette exclusion), la volonté de se replier pour mourir sans partager, pour tenir le plus longtemps possible, jusqu’à la mort même, et démontrent que notre système ne fonctionne plus. Non pas le système capitaliste, qui reste le plus acceptable des systèmes. Mais la dérive du capitalisme, qui doit faire place à un nouvel ordre, fondé sur un fonctionnement revu et pas seulement corrigé.

Si nous attendons que le politique, embourbé dans ce torrent de boue, sorte de ces eaux une fois retirée. Si nous attendons qu’il accouche, collectivement, d’une vision, à l’heure où le nombril national est l’obsession exclusive de chacun. Si nous attendons l’homme ou la femme providentiel. Bref, si nous attendons, nous trouverons la déroute et le chaos. 

Alors, qui pourra prendre le relai ? La société civile ? Trop lente. Trop courte. Trop dispersée. Elle doit être un relai et une partie prenante, oui, mais pas le moteur. Et puis quelle société civile ? Celle des stades de foot, des gilets jaunes ou des bonnets rouges, celle des milieux intellos, engoncés dans leur vision restreinte et Parisienne, ici, Londonienne là… 

Les ONG ? Pas assez de moyens. Et pas assez d’envie de faire ensemble.

Les institutions internationales ? Elles sont le reflet du désarroi de leurs membres et brillent par leurs intentions, pour sauver l’apparence, mais moins par leur résultat. Un dîner avec les plus hautes autorités de l’ONU et le climatologue Jeffrey Sachs à New York l’été dernier, a fini de m’en convaincre. Les institutions ne parviennent plus à faire bouger leurs membres. L’égoïsme est devenu la règle d’or. Et leur travail consiste à en limiter les effets destructeurs, colmater les brèches et non les ouvrir dans un système à réformer d’urgence. Cela n’arrivera pas.

Alors il reste les entreprises. Les petites sur les territoires, dernier maillon humain et ultime espoir de ceux qui voient disparaître emplois, croissance, éducation, santé des territoires ruraux et péri-urbains. Les grandes, car elles sont passées ou passent du rapport RSE qui aime peindre des murs délabrés en couleur, maquillant habilement des statistiques vides de sens, à des réalités concrètes. Mais que personne ne souhaite mettre en avant. 

Combien de médias pour vous parler de ce que Michelin, la Poste, Unilever, Danone ou Renault et tant d’autres BNP, font de bien pour la planète. Non ! On en parle quand ils gagnent de l’argent, en oubliant d’expliquer ce qu’ils ont en font de bien à part servir les actionnaires. On en parle pour les emplois qu’ils peuvent détruire, jamais pour la valeur qu’ils créent. Il est temps de changer cela. En parlant de ce qu’elles font de bien, nous changerons les mentalités, la culture punitive française à leur égard, tout en restant fermes et vigilants, et pourront leur donner envie d’en faire plus, plus vite.

Les entreprises font de la responsabilité sociétale l’ADN de leurs entreprises, abordent le sujet de l’entreprise à mission, de plus en plus, et travaillent autant pour l’interne que pour leur environnement. Elles mutent. Car leur survie en dépend. Elles l’ont compris. Il ne s’agit pas de morale ou de conscience, même au scanner, il n’y a aucun début d’indice qu’une entreprise aurait une conscience, sachant que la question pour l’homme n’est déjà pas résolue !! Elles vont changer, car elles le doivent. Une entreprise est un caméléon, qui doit s’adapter à son environnement ou mourir, quand le politique est une anguille, qui glisse entre les mains qu’il serre, pour être réélu.

Je crois que l’entreprise, transfrontière par essence, capable de prendre une décision qui s’applique à 20, 30 pays en une seule fois, est l’institution internationale de demain. D’aujourd’hui. Elle ne pourra jamais être détentrice de l’intérêt général, mais l’intérêt général à bien senti l’opportunité de se faire servir et aider par elle. Je le crois car au travers de Day One Movement, nous les voyons venir, non plus pour montrer leur logo sur la scène et les plaquettes, mais pour savoir comme coordonner leur action avec leurs pairs, pour avoir un impact positif sur le monde.  L’envie de faire ne doit pas être analysée à l’aune de la conscience ou de l’intérêt. Que ce soit pour l’une ou l’autre, y compris pour le simple business, la cause a bien peu d’importance comparée à la conséquence. 

Nous avons besoin d’acte, et plus de promesses vides. Un contrat de confiance que les entreprises peuvent remplir très vite ! Chiche ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Thalès devra rembourser près d'un milliard de dollars à Taïwan

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 10/09/2019 - 20:13
Allons bon !
"L'entreprise " ( et son marché) , c'est ce qui va sauver une humanité désespérée .Moi qui croyais qu'on allait entrer dans le nouveau monde !
evgueniesokolof
- 10/09/2019 - 10:20
mon gars Denis, c'est...
Le Greta Thunberg de la Start up héroïque, la Jeanne d'Arc qui va bouter l'ignorance en enfer.
Mon Denis adoré, sais tu qu'une entreprise qui fabrique de l'éolien ou du solaire, du bio ou du déchet recyclé est aussi nocive pour le progrès économique que les bureaucraties. Elle participe de l'effet d'éviction bien connu en économie: remplacer des activités génératrices de croissance par d'autres qui ne fonctionnent qu'en ponctionnant les poches des contribuables ou du consommateur