En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

03.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

04.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

07.

Mort d'Adama Traoré : près de 20.000 personnes rassemblées à Paris, des tensions en fin de manifestation

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Bonnes affaires estivales
Bruno Le Maire précise que le début des soldes est programmé pour le 15 juillet
il y a 6 heures 45 min
pépite vidéo > Santé
"Equipe de pieds nickelés"
"Star des maladies infectieuses" : Didier Raoult revient sur la récente étude de la revue The Lancet
il y a 8 heures 11 min
R.I.P.
L’ancien boxeur Floyd Mayweather a l’intention de payer les funérailles de George Floyd
il y a 9 heures 58 min
pépites > Justice
Bataille d'experts
Mort d'Adama Traoré : la contre-expertise conclut que le plaquage ventral des gendarmes a entraîné l’asphyxie
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Anagrammes à quatre mains" de Karol Beffa et Jacques Perry-Salkow : pour sourire de plaisir

il y a 12 heures 56 min
pépites > Economie
Soutien aux entreprises
Renault : le prêt garanti de 5 milliards d'euros est validé par le gouvernement
il y a 14 heures 6 min
pépites > Justice
Nouvelle requête
Affaire Adama Traoré : une contre-expertise indépendante a été demandée par sa famille
il y a 15 heures 44 min
pépite vidéo > Europe
Anniversaire
Il y a 67 ans, la reine Elizabeth II était couronnée
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Economie
Conséquences du Covid-19

De l’inutilité des prédictions économiques actuelles

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Politique
Enfin la vérité

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

il y a 18 heures 59 min
pépites > Justice
Manifestation
Mort d'Adama Traoré : près de 20.000 personnes rassemblées à Paris, des tensions en fin de manifestation
il y a 7 heures 16 min
pépites > Environnement
Zones d’ombre
Incendie de Lubrizol à Rouen : le Sénat va publier son rapport ce jeudi 4 juin
il y a 9 heures 18 min
pépites > Politique
Budget
Le déficit de la Sécurité sociale est revu à 52,2 milliards d'euros pour l’année 2020
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Colbert, une source d’inspiration pour les décideurs d’aujourd’hui" de Marc-Daniel Seiffert et Jean Paul Méreaux : qui trop embrasse, mal étreint…

il y a 11 heures 47 min
pépites > Justice
Couperet
Pierre Botton est condamné à cinq ans de prison ferme pour abus de biens sociaux
il y a 13 heures 35 min
pépites > Politique
Second tour
Elections municipales : Anne Hidalgo trouve un accord avec les Verts à Paris
il y a 14 heures 53 min
pépite vidéo > International
Loi et ordre
Emeutes après la mort de George Floyd : Donald Trump se rend à l’église vandalisée de Washington
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Santé
Organisation dynamique

L’obésité de notre système de santé face à l’agilité de ses acteurs

il y a 17 heures 58 min
décryptage > International
Parti de la loi et de l'ordre

Une tragédie américaine

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Politique
Bas les masques

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

il y a 19 heures 7 min
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
Révolution

Services publics de proximité : cet exemple qui montre que la collaboration entre services public et privé a de l’avenir (mais sous certaines conditions)

Publié le 10 juillet 2019
Des buralistes de cinq régions vont commencer à vendre des billets de TER avant la fin juillet, selon la SNCF et la Confédération des buralistes. Cette convention prévoit la mise à disposition pour les bureaux de tabac d’un nouvel outil de vente.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des buralistes de cinq régions vont commencer à vendre des billets de TER avant la fin juillet, selon la SNCF et la Confédération des buralistes. Cette convention prévoit la mise à disposition pour les bureaux de tabac d’un nouvel outil de vente.

Atlantico.fr : D'après le patron de la SNCF, 4% des voyageurs qui utilisent un TER partent d'une gare où il n'y a pas de solutions de vente, ni guichet ni automate. Les solutions proposées par les services publics sont-elles à la hauteur des enjeux auxquels ils sont aujourd'hui confrontés ?

Laurent Chalard : Les solutions proposées par la SNCF de permettre aux buralistes de vendre des tickets de TER ou de TGV, que l’on pouvait, jusqu’ici, uniquement se procurer dans les guichets ou les bornes en gare ou par internet/téléphone, relèvent du bon sens et sont à saluer. Il convient d’ailleurs de s’interroger sur le temps qu’il aura fallu à la SNCF pour amorcer cette évolution, témoignant des lourdeurs de son fonctionnement. Si l’entreprise avait su suivre les évolutions sociétales, cette solution aurait du être proposée aux utilisateurs depuis plusieurs décennies déjà ! 
 
Cependant, si cette mesure est positive, il n’en demeure pas moins qu’elle ne peut résoudre à elle seule tous les problèmes de bon exercice du service public par la SNCF, c’est-à-dire le maintien d’une offre de servicessatisfaisante sur une large partie du réseau secondaire très faiblement fréquenté du fait d’une offre inadaptée à la demande dans les territoires faiblement densément peuplés, dans un contexte de concurrence extrêmement défavorable avec les transports routiers au maillage incomparable avec celui ferroviaire. Il ne faut donc pas que la SNCF s’imagine qu’elle va pouvoir grandement renforcer la fréquentation de ces petites lignes par une simple facilitation de l’achat de billets, le problème principal relevant avant tout de l’infrastructure. Nous avons donc affaire à une demi-mesure, nécessaire, mais qui n’est pas à la hauteur des enjeux.
 

Depuis la crise des Gilets jaunes, le service public a multiplié les demi-mesures et les effets d'annonce pour apaiser les tensions sociales. Y a-t-il, derrière cette initiative de la SNCF, une volonté réelle de résoudre le problème de la marginalisation de certains territoires et de certaines personnes ?

Oui et non. 
 
Oui, dans le sens qu’à l’heure de la généralisation du commerce en ligne, les personnes qui n’effectuent pas leurs achats de billets de train sur internet pour diverses raisons, bien souvent liées à l’âge, vont voir leurs moyens de s’en procurer grandement faciliter, à une époque où de plus en plus de communes se trouvent éloignées d’une gare et donc d’un guichet ou d’un automate, rendant indispensable un déplacement en automobile, qui peut s’avérer long pour les personnes n’achetant pas leurs billets en ligne. 
 
Non, dans le sens que la SNCF ne propose aucune mesure visant à améliorer la desserte ferroviaire des territoires peu ou mal desservis, alors que chaque année des lignes sont fermées au trafic voyageur. Nous sommes donc face à une demi-mesure, qui ne répond pas aux enjeux du problème, tout en gardant en tête qu’il n’est pas sûr que la lutte contre la désertification d’une partie du territoire hexagonal passe prioritairement par un renforcement de la desserte ferroviaire. En effet, le problème principal de cette France profonde relève plus de la disparition de l’emploi, des habitants et des services publics (poste, maternité, tribunal…) que d’un problème de desserte ferroviaire, dont les fermetures de ligne apparaissent plus comme une conséquencede la concurrence routière que du déclin des territoires concernés, ce dernier élément ne faisant qu’accentuer le processus. Ne demandons donc pas à la SNCF de résoudre des problèmes d’aménagement du territoire dont elle n’est pas à l’origine !
 

"On peut tout faire par internet mais il manquera toujours la relation humaine" affirme Frank Lacroix, directeur général TER à la SNCF. Comment les services publics de manière générale (la Poste et la SNCF notamment) peuvent-ils concilier l'impératif d'efficacité, dans une économie largement dématérialisée, avec une dimension humaine et locale propre au rôle d'un service public ?

Le problème actuel n’est pas tant que tout peut se faire par internet que le fait que rien ne se fait en-dehors d’internet, c’est-à-dire que la dématérialisation, qui est, rappelons-le, quelque chose de positif puisqu’elle permet de limiter les déplacements de la population pour effectuer des démarches administratives, s’avère total. Il n’est désormais plus possible d’avoir accès à une personne en chair et en os lorsque les individus ont besoin de résoudre un cas particulier, ce qui arrive bien plus souvent que ne veulent bien le penser les promoteurs du tout internet. En conséquence, il convient de laisser la possibilité à la population de pouvoir contacter des personnes à l’échelon local en cas de besoin, ce qui passe par le développement de maisons de services publics suivant un maillage serré sur l’ensemble du territoire, où chaque citoyen peut venir exposer une situation complexe ne correspondant pas aux situations de base proposées par internet. Il est nécessaire que chaque français puisse avoir accès en un laps de temps raisonnable à un interlocuteur pour résoudre ses éventuels problèmes qui peuvent être difficilement résolus sans contact humain. En effet, dans le cas contraire, la dématérialisation est purement et simplement synonyme de désengagement de l’Etat. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

03.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

04.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

07.

Mort d'Adama Traoré : près de 20.000 personnes rassemblées à Paris, des tensions en fin de manifestation

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 10/07/2019 - 12:47
Se(r)vice public : syndicats et hommes politques . .
la SNCF a bloqué pendant des décennies les bus et autocars et continue de mener sa guéguerre contre les compagnies privées qui à bien moindre coût auraient des velléités de créations de lignes régulières, résultats les voyageurs sont toujours pris en otages par le chemin de fer communiste !