En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 9 heures 50 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 13 heures 10 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 15 heures 9 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 16 heures 23 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 17 heures 35 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 21 heures 49 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 22 heures 30 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 14 heures 56 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 16 heures 22 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 17 heures 8 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 18 heures 3 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 22 heures 49 min
© WILLIAM WEST / AFP
© WILLIAM WEST / AFP
Remède pire que le mal

Pourquoi les applis qui comptent les calories peuvent exacerber les troubles de l’alimentation

Publié le 09 juillet 2019
Nombre d'utilisateurs d'applications visant à surveiller leur alimentation confient avoir développé des troubles alimentaires à la suite de leur utilisation, notamment à cause de leurs messages culpabilisants.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nombre d'utilisateurs d'applications visant à surveiller leur alimentation confient avoir développé des troubles alimentaires à la suite de leur utilisation, notamment à cause de leurs messages culpabilisants.

Atlantico : La BBC révèle dans une enquête que bon nombre des applications de comptage de calories créent des messages punitifs ou humiliants dès que l'utilisateur mange trop. Nombre d'utilisateurs ont confié avoir développé des troubles alimentaires à la suite de l'utilisation de ce type d'applications. Qu'est-ce que cela vous inspire ? 

Catherine Grangeard : Ça ne vous surprendra pas, je parie : si chaque personne est unique, comment une appli peut convenir à tout le monde ? Ensuite, si une personne a besoin d’une appli pour cet acte si naturel que se nourrir, n’est-ce pas qu’à la base elle a déjà un léger (au minimum) problème ? Enfin, déléguer à qui que ce soit ce contrôle, qu’est- ce que ça peut donner ? Le pire, sans doute ! (Sauf pour les personnes derrière qui font leurs choux gras et ce qui explique la prolifération de ces applis…)

Qu’est- ce que les gens recherchent pour se soumettre ainsi ? Quel degré d’abandon de soi y a-t -il tapi dans l’ombre ? Tout ceci est extrêmement inquiétant.

Les conseils nutritionnels sont pourtant largement diffusés. Qui ignorerait que les aliments ultra-transformés sont plus nocifs que ceux qui sont naturels ? Qui n’aurait pas la faculté de jugement nécessaires pour un choix entre un aliment gras et sucrés et d’autres plus sains ? Au secours ! Retrouvons le minimum de bon sens pour gérer sa vie !

Créer une appli avec des messages punitifs, c’est grave. Les utiliser pose vraiment question. Toute recherche d’une maltraitance est un signe pathologique. Qu’y a- t-il dessous ? Les troubles alimentaires ne sont qu’une manifestation, visible d’une problématique globale de mal-être. Une réelle vulnérabilité mène à de telles extrémités. Toujours, le manque profond de confiance en soi est la base pour accepter une telle prise de pouvoir sur soi.

Aucun contrôle législatif n’existe donc pour ces applis ? Ce dernier point confirme alors qu’il faut les fuir.

Quelles conséquences psychiques et physiques peuvent avoir ces messages sur un utilisateur ou une utilisatrice ? Peut-il entrer dans une spirale infernale ? 

L’obsession qui mène à l’appli va bien évidemment s’amplifier avec elle. Déjà, revenons sur qui choisit ces applis. Réfléchissons un peu, tout de même ! Déléguer ce contrôle de soi doit bien avoir un sens pour ces personnes qui se font si peu confiance qu’il leur parait nécessaire de s’en remettre à un outil ayant le savoir et la compétence…. Qu’est ce qui est grave à ce point pour que la recherche d’une servitude volontaire s’empare d’une personne et la conduise à cette appli ?

De là, l’appli gère puisque c’est ce qu’on lui demande ! J’insiste lourdement sur ce comportement totalement ahurissant que de chercher à l’extérieur de soi le moyen de se réguler. Je conseille bien sûr de réviser la nutrition pour se redonner confiance. Ensuite de lire « La femme qui voit de l’autre côté du miroir » ! Cette autopromo est salvatrice ! C’est la raison pour laquelle Dahnée Leportois et moi nous avons écrit ce livre. Dans ce roman très adapté à la saison estivale, nous montrons les tours et détours pour se libérer de ces applis, mais pas uniquement, aussi des injonctions qui sont derrière des comportements plus nocifs les uns que les autres et détruisant le peu de confiance en soi qui y menait…

La spirale est vraiment à décomposer pour s’en sortir. Les conséquences psychiques comme physiques vont à l’encontre des objectifs initiaux. Il vaut mieux commencer par le commencement et consulter ! Avant d’en arriver à s’aliéner à une appli qui décide, félicite ou punit, comprendre la démarche s’impose. L’adulte veut- il rester mineur ? (Et qui contrôle qu’aucun mineur n’utilise l’appli, puisque les infos données ne sont que déclaratives ?) Comment sait-  on que c’est vraiment « de son plein gré » qu’une personne, en toute connaissance de cause, adhère ? Vous voyez bien que l’on aborde maintenant des questions de fond. Déléguer sa faculté de jugement ne saurait être sans conséquences ! C’est un process qui aggrave les troubles préexistants. Ces troubles du comportement alimentaire (TCA) sont parfois vraiment graves.

Faudrait-il que ces applications fassent plus de sensibilisation et échangent davantage sur le cheminement de l'utilisateur ? Pourquoi veut- il perdre du poids, comment peut-il le faire sans se mettre en danger ou s'auto-flageller par exemple ? 

Effectivement, « POURQUOI ? » doit venir au début avant le « COMMENT ». Pourquoi a- t-on un réel problème de poids, ou mieux pourquoi est-ce considéré comme tel ?

Il vaut mieux consulter, en face à face, et non par le truchement d’applis où vous ne savez pas du tout qui est derrière. J’en connais qui sont créées par des médecins mais croyez-vous qu’ils sont derrière leur ordi à longueur de journées et de nuits ? S’il y a des interactions, c’est avec un pool de personnes…

Plus la personne a tenté de démarches, plus l’insuccès est rendez-vous, plus elle est fragile. Sa vulnérabilité l’entraîne vers n’importe quoi. Nous avons une urgence à remettre les choses d’aplomb.

Une appli n’est pas là pour sensibiliser. C’est l’arbre qui cache la forêt. La réelle raison d’être est mercantile. C’est un marché ! Puisque la population grossit et qu’un idéal de minceur est entretenu, qu’inventer ?

Chaque personne ayant des moments de détresse vis-à-vis de son poids est une cible potentielle. Certaines applis vont avoir un discours élaboré pour donner confiance à la clientèle visée, le marketing est là pour offrir les messages adaptés et attirer ce segment de population. Y compris sous des allures très sérieuses. Et bien sûr, certaines applis sont pires que d’autres.

Le danger est réel et pour terminer je rappelle que 95 % des régimes aboutissent à des prises de poids. Le poids n’est pas un souci extérieur à la personne. Elle est concernée dans sa globalité de personne. Ainsi, cessons de considérer les kilos, comme n’étant rien d’autres qu’une question de chiffres sur une balance. Toute la personne, psychique comme physique, a besoin de creuser pourquoi elle irait vers ce type de d’applis. Pour ces outils, comme pour d’autres sujets, il est indispensable de revenir au POURQUOI ! Si les TCA se multiplient, quelles en sont les causes ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 10/07/2019 - 20:11
applications
C'est fou ce que les jeunes croient dans les applications pour tout et rien; j'ai plus de 60ans et voit ces choses comme l'auteur de l'article: un mal non nécessaire,une servitude redondante.