En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

Spéculation sur les céréales et météo sont bien liés

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 27 min 38 sec
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 1 heure 28 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 5 heures 38 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 8 heures 10 sec
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 8 heures 56 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 10 heures 19 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 56 min 41 sec
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 2 heures 4 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 5 heures 51 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 8 heures 42 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 9 heures 51 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 10 heures 32 min
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
Atlantico Business

Les chefs d’entreprise se mobilisent pour échapper aux pulsions liberticides des écologistes

Publié le 24 juin 2019
Dans l'agriculture, l’agroalimentaire, l’automobile, l’aéronautique, la pharmacie, le BTP, on prépare des réponses au risque de la dictature écologiste.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'agriculture, l’agroalimentaire, l’automobile, l’aéronautique, la pharmacie, le BTP, on prépare des réponses au risque de la dictature écologiste.

Le courant très populaire en faveur de la transition écologique et de la protection de l’environnement conduit aujourd'hui les mouvements écologiques à la surenchère de projets et de menaces qui risquent de conduire tout droit à la décroissance, et surtout à l’arrêt du progrès scientifique.

Cette surenchère s’explique certes par la situation de la planète mais surtout  par les enjeux politiques. Les écologistes sont évidemment les seuls vrais vainqueurs des élections européennes. Cette évolution a eu immédiatement trois conséquences.

D’abord, tous les partis politiques de la gauche à l’extrême droite ont « verdi » leurs programmes pour épouser et profiter de ce mouvement. Le gouvernement lui, a carrément mis les mesures anti-gaspillage et anti-émissions de gaz au premier rang des priorités de l’acte 2 du quinquennat.

Ensuite, deuxième conséquence, les mouvements écolo ont radicalisé leurs propositions pour bien marquer leur identité.

Enfin, on a vu sortir quantité de propositions et de réformes dont certaines sont justifiées, mais dont beaucoup d’autres sont utopiques, ridicules, disproportionnées et contreproductives.

Quand le Premier ministre, qui n’a jamais été un militant de l'écologie à tout prix, annonce la réforme de l'Etat, il confirme que l’Etat sera vert ou ne sera pas, et donne een exemple de priorité la suppression pour l’année prochaine de l‘usage des gobelets en plastique dans les cafeterias de l’administration centrale et départementale.  Proclamé par le Premier ministre du haut de l'Assemblée nationale comme priorité urgente, on tremble de satisfaction et de peur.

Quand, chez les députés de la France insoumise, on propose un amendement à la loi mobilité pour interdire l’utilisation de l'avion à partir du moment où il existe un moyen alternatif, c’est à dire le train.

Quand un autre député d’En marche cette fois-ci suggère que les publicités en faveur des automobiles soient accompagnées d’avertissement concernant les dangers écologiques de l'automobile, avec une recommandation de l’utiliser avec modération (comme pour les médicaments) ou alors un encouragement à faire du co-voiturage, on croit rêver.

La lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l‘environnement se confond souvent avec un combat idéologique contre certains groupes industriels. Les études qui tendent à montrer les dangers du glyphosate sont très contestées partout dans le monde mais leur diffusion est inaudible. Les agriculteurs se retrouvent très seuls pour défendre leur travail quand il s’agit de répondre à des injonctions de l’opinion parfaitement contradictoires. Comment, en effet, se passer de désherbants efficaces, continuer de produire en grande quantité et pratiquer les prix les plus bas? La présidente de la FNSEA , Christiane Lambert , a beaucoup de mal à tenir un discours équilibré face à de telles dérives de langages.
Les constructeurs automobile sont également impuissants face aux ayatollahs qui prononcent la condamnation immédiate du moteur diesel et la généralisation des moteurs électriques ... Alors qu'ils n’ont pas les batteries, sauf à se lier aux Chinois, qu’ils n‘ont pas assez d'électricité pour recharger les voitures , et surtout qu'ils n’ont pas les moyens de sortir de telles innovations à des prix acceptables par les marchés de la classe moyenne occidentale.

Ne parlons pas de l’industrie du bâtiment ou de la construction qui croulent sous l’amoncellement de normes et de réglementation.

Les pharmaciens et les médecins sont atterrés du recul de la vaccination contre les grandes épidémies tout simplement parce que des "sectes qui prônent le retour à la nature " s’interdisent la vaccination, et prétendent le bien fondé des médecines parallèles et /ou naturelles, sans parler de l’homéopathie.

Tous les secteurs se sentent ciblés, toutes les entreprises se sentent visées et l'opinion publique culpabilise très vite en abandonnant des pratiques qui ont pourtant permis tellement de progrès dans la vie quotidienne.

L’institut Montaigne a sorti une étude menée au niveau international qui montre que c’est en France où l’opinion publique est la plus méfiante à l’encontre des progrès de la science médicale, la plus ignorante aussi de la réalité des mécanismes économiques de base. Cette méconnaissance fait le lit des arguments radicaux de l‘écologie politique, des fake news et ce faisant de la dictature écologiste. Le radicalisme écologique se nourrit de l'obscurantisme.

Au bout du bout de cette dictature écologique dont les armes sont la fiscalité, les interdictions, la désinformation et les dénonciations de comportement déviants par rapport à cette nouvelle orthodoxie, au bout du bout, on trouve la condamnation de la croissance. Moins de croissance, c’est moins d’énergie consommée, moins de matières premières donc moins de pollution.

Pour les chefs d’entreprise, ce risque-là est très grave. Il freine le progrès de la science, de l'innovation, il nie les pouvoirs de l’intelligence humaine qui a toujours su trouver des solutions à ces risques de blocages ou de résistances.

Pour les chefs d’entreprise, le temps de la pédagogie et de la connaissance n’a jamais été aussi urgent. Moins de croissance, c’est moins de progrès, moins de recherche, moins de santé, moins d’éducation, donc à terme, plus de misère et d’inégalités. Le retour à la terre, le retour à la bougie, c’est peut-être un mode de vie très écolo ... mais c’est un mode de vie qui ne permet pas de vivre très vieux.

La seule solution est de convaincre les clients, les salariés et les investisseurs qu’il existe des modèles de croissance compatibles avec les contraintes de l'écologie.

L‘opinion publique est d’ailleurs encore assez partagée. A coté des militants de l’écologie qui travaillent à la destruction du système, il existe une majorité de clients, de salariés ou d’épargnants qui ont compris qu’ils pouvaient, dans leur acte de consommateur, de salarié ou d’investisseur peser et protéger un modèle de croissance et de progrès scientifique.

Les chefs d’entreprise ne comptent plus sur les responsables politiques. Aucun parti n’est capable d’assumer une bataille contre les projets radicaux.
Les chefs d’entreprise sont pourtant conscients que ces évolutions sont de nature à déclencher des guerres mondiales. Quand cette course à l’écologie sera mondialisée, les « radicaux » seront capables d’imposer des normes à tout le monde. Or, qu’en sera-t-il des Etats qui refuseront ces normes, tout simplement parce qu’ils veulent défendre leur identité, leur souveraineté ou alors parce qu’ils n’ont pas les moyens d’en assumer le coût ou qu’ ils veulent défendre une autre voie pour protéger la planète. Qu’en sera-t-il ? Le risque de guerre ne sera pas loin.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

Spéculation sur les céréales et météo sont bien liés

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
xavier69
- 24/06/2019 - 17:36
suite
planete en danger (ma fille en 6eme rentrant de l'ecole en me disant l'homme fait mal a la planète ,comment devenir scientifique quand on croit que les cailloux souffrent:-) . Vive la Science ,vive l'Industrie qui a sauvé nombre d'humains de la malnutrition,du paludisme,du chaud,du froid ,de l'immobilité etc..
xavier69
- 24/06/2019 - 17:30
ideologie verte
Les verts sont devenus aussi dangereux que le socialisme au debut du 20 eme . Le probleme est encore plus important en France car nos journalistes dans leur grande majorite sont incultes en Science et en economie ,Quant a l'ecole elle enseigne l'ideologie de la
pierre de robion
- 24/06/2019 - 16:37
C'est la lutte.....
"Moins de croissance, c’est moins de progrès, ..., moins d’éducation, donc à terme, ..."
Voilà le mot est lâché!
Moins d'éducation? Mais c'est parce que depuis 50 ans les" gôchistes-mao- spontex" ont tout fait pour détruire le système éducatif, avecle lâce consentement, voire l'approbation des gouvernements" que l'on a fabriqué des générations de crétins décérébrés qui se laissent circonvenir par le premier démago venu!
J'ai bien aimé cette maxime à propos du "citoyen" (sic et lol) d'aujourd'hui:
"Trop (mal) informé (par le réseaux sociaux en particulier) pour accepter les vérités objectives et donc agir en conséquence, mais pas assez éduqué pour accepter les conséquences de ses inconséquences"!
Que faire devant une telle aporie, sinon attendre la catastrophe car apparaît clairement que l'homme possède en lui-même les propres gênes de sa disparition!